Xavier Rolland: « Il est temps d’accélérer »

| Publié par | Catégories : Non classé

Les Huskies présentent une fiche de 4 victoires pour deux défaites en Championnat de France élite. L’équipe occupe la 3ème place, une défaite derrière Savigny et Sénart. Les Rouennais peuvent regretter d’avoir laissé échapper deux matchs déjà. \n\nPROGRAMME ELITE DIMANCHE\n- ROUEN MONTPELLIER\n- SAVIGNY SENART\n- PUC TOULOUSE\n- LA GUERCHE CLERMONT\n\nXavier Rolland, comment analysez vous le début de saison ?\n_ Un peu décevant c’est certain. Une fiche de 4 – 2, c’est en dessous de nos objectifs. Il y a bien sûr des éléments positifs et d’autres moins. On les a analysés. On n’est pas en tout cas c’est certain dans un bon rythme. Il est temps d’accélérer. Maintenant, on s’attendait à un début de saison un peu difficile. Nous avons perdu deux voltigeurs comme Joris Bert et Kenji Hagiwara, nous avons perdu nos lanceurs français N°1 et 2, Nicolas Dubaut et Philippe Lecourieux… Quelle autre équipe française pourrait se voir ainsi handicapée tout en restant ambitieuse ? Nous avons de bons jeunes pour les remplacer mais il faut être patient. Ils doivent gagner en confiance et en expérience. S’ils jouent dans l’équipe de Rouen, c’est qu’ils sont bons. Je ne doute pas que l’équipe va monter en puissance. Mais il ne faut pas traîner en route, surtout avec le nouveau mode de qualification du championnat qui qualifie les deux premiers directement en finale. \n\n\nEt puis vous n’avez pas été épargné par les blessures… \n_ Ce n’est pas une excuse. Cela fait partie de la vie d’un groupe, d’une saison. Je suis plus embêté par les blessures de Jordan Bert et de JB Couton car ce sont justement des joueurs qui doivent prendre du temps de jeu, acquérir de la confiance, beaucoup jouer… Et là, cela les ralentit dans leur progression. C’est dommage. \n\n\nL’équipe est encore en rodage ?\n_ C’est certain. D’abord il faut que le groupe trouve ses marques. Regardez contre Savigny ! Que de nouveaux visages dans l’équipe : Jason Kosow, Randy Perez, Laurent Aoutin, Olivier Israël, Alexandre Sochon, le jeune Quentin Benedek (16 ans)… Le groupe vit, évolue, mais doit apprendre à se connaître. \n\n\nPas inquiet donc ?\n_ Inquiet ? Non, heureusement (rires…). C’est un peu tôt, non, pour être inquiet ? Je connais la qualité du groupe, on l’a confectionné pour répondre à nos objectifs. Je sais que les gars se donnent à 100%… Par contre, c’est vrai que j’attends beaucoup des gars dimanche. Deux victoires, de l’investissement, de l’intensité… \n\nRouen Montpellier dimanche, ce ne sera pas facile\n_ Non, mais tant mieux si le niveau de jeu des équipes augmentent. L’écart se resserre et c’est une bonne chose pour tout le monde. Tout le monde peut battre tout le monde cette saison, c’est bon pour le spectacle, c’est bon pour le suspens et c’est cela qui va hausser le niveau de jeu. Maintenant, pour répondre à la question, on sait que ce sera difficile, mais on n’a pas le choix. On doit prendre les deux matchs, même si je sais que battre deux fois Montpellier n’est jamais évident. D’ailleurs Sénart en gagnant deux fois là bas a réalisé une belle performance. On connaît les qualités de Montpellier. Du bon pitching, un groupe soudé, une équipe qui nous a souvent posé des problèmes. A titre personnel, ce sera aussi la première fois que je vais voir jouer l’équipe cette saison. Vivant à Nantes, je n’ai pas toujours la disponibilité pour suivre l’équipe et je suis très impatient des voir les gars. Ils me manquent. \n\n

{1ère apparition en Elite pour Quentin Benedek (16 ans) et 1er coup sûr. C’était contre Savigny}
\n\n