World Series : spectacle assuré

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nLes Yankees ont enlevé dimanche le 40e titre de champion de l’American League de leur histoire en dominant les Angels 4 victoires à 2 grâce à un succès 5-2 dans le 6e match de la série. \n_ Les Philadelphie Phillies, champions en titre des World Series après leur succès en 2008 sur les Tampa Bay Rays, s’étaient eux qualifiés mercredi en dominant les Los Angeles Dodgers 4 victoires à 1 en finale de la National League. Choc assuré donc entre le tenant du titre et l’équipe qui détient le record de titres en World Series (26).\n\n\n_ Ce sont des World Series de rêve qui commençent mercredi à New-York (à moins que la pluie ne s’invite encore à la fête). Les tenants du titre contre l’équipe la plus titrée de l’histoire. Une pléiade de stars, des face-à-face qui font frissonner (Sabathia contre Howard, Lee contre Rodriguez), bref tous les ingrédients pour un duel au sommet. En espérant que cette affrontement puisse aller jusqu’au 7ème match, jusqu’au bout du suspens.\n\n_ Tour d’horizon des forces en présence.\n\n \n\n\n \n
\n\n{1ère base} Avantage : Philadelphie\n\n \n\n_ Mark Teixeira n’a pas fait grand-chose avec son bâton contre les Angels, hormis un doube avec le sbuts remplis dans le match 5. Insuffisant pour un joueur qui a frappé 39 HR et produit 122 points pendant la saison. Mais il a été sensationnel en défense, soit en allant voler des coups-sûr, soit en transformant des lancers ratés en jeux de routine.\n\n_ Ryan Howard a en revanche emmené en play-offs ses succès en saison régulière. Il devra toutefois faire face à des lanceurs gauchers compliqués, ce qui pourrait ralentir quelque peu sa production. Il tient dans son bâton une des clefs des succès des Phillies. A noter qu’il a aussi beaucoup progressé en défense cette année.\n\n\n\n\n—-\n\n{2ème base} Égalité\n\n\n\n_ Robinson Cano représente toujours un danger en fin d’alignement. Même s’il a parfois tendant à s’élancer sur tout ce qui passe à sa portée, il est capable de frapper avec puissance. En défense, il a un bras exceptionnel et couvre beaucoup de terrain.\n\n\n_ Chase Utley a inquiété ses partisans avec des erreurs inhabituelles. Il semble avoir mis de côté ses mauvais lancers qui l’ont fait comparer un temps à Chuck Knoblauch. C’est un bon frappeur, qui ajoute de la puissance et de la régularité à l’alignement des Phillies.\n\n\n\n—-\n\n{Arrêt-court} Avantage : New York\n\n\n\n_ Derek Jeter reste l’indispensable bougie d’allumage des Yankees. C’est un danger permanent, et les Angels ont souvent essayé de tourner autour de lui. S’il semble couvrir un petit moins de terrain en défense, il reste au sommet de son art.\n\n\n\n_ Jimmy Rollins n’a pas retrouvé la touche magique qui a fait de lui le MVP de 2007. Il a eu du mal pendant la saison (.250), il a du mal pendant les play-offs (.244, aucun but volé). S’il ne parvient pas à élever son niveau, les Phillies seront handicapés.\n\n\n—-\n \n\n{Troisième base} Avantage : New York\n\n_ Alex Rodriguez courre après son rêve : gagner les World Series. Il frappait avant cette saison pour .279, avec 7HR et 17 RBI en 39 matches. Dans cette campagne 2009, il totalise déjà 5 HT et 12 RBI, avec une moyenne de .438. Les Angels lui ont accordé plusieurs BBI, dont certains avec les bases vides. Il est devenu l’arme fatale des Yankees, et si son club gagne, il y a des chances qu’il soit le MVP.\n\n_ Pedro Feliz est un peu à la traîne offensivement, même s’il rassure en défense.\n\n\n\n—-\n\n{Catcher} Égalité\n\n_ Jorge Posada possède une expérience hors du commun, Et avec José Molina, il forme un duo solide derrière le marbre. Les Yankees sont bien équipés à ce poste.\n\n_ Carlos Ruiz a été remarquable tout au long des play-offs. Il a ajouté de la profondeur au line-up en frappant avant beaucoup d’autorité. Il est dominant derrière la plaque, ce n’est pas facile de voler contre lui. \n\n\n\n—-\n \n\n{Champ gauche} Égalité\n\n\n\n\n\n_ Johnny Damon. Il sait comment on gagne un championnat, et c’est forcément utile en Wolrd Series. Un très bon deuxième frappeur, mais il a baissé de niveau défensivement.\n\n_ Raul Ibanez. Un profil similaire à Damon, une couverture de terrain moyenne, mais un bâton qui peut faire parler la poudre. Sans doute plus puissant que Damon, mais assez en retrait contre les Dodgers.\n\n\n—-\n\n{Champ centre} Avantage Philadelphie\n\n\n_ Melky Cabrera n’était pas le titulaire en début de saison, il a su gagner sa place, et s’avère un huitième ou neuvième frappeur redoutable.\n\n_ Shane Victorino adore l’ambiance des séries. Il avait été explosif en 2008, il confirme en 2009. Un joueur essentiel par sa vitesse et sa puissance, et capable d’aller chercher dans le gap des balles qui paraissaient tomber en lieu sûr.\n\n\n\n—-\n\n{Champ droit} Avantage Philadelphie\n\n_ Nick Swisher est méconnaissable dans ces séries, où il d’une grande improductivité. Mais il reste un frappeur de 29 circuits, donc capable de se réveiller. Excellent en défense, avec un très bon bras et une bonne lecture de balle.\n\n_ Jayson Werth. Redoutable frappeur, il connait des séries très intéressantes. Une pièce importante du dispositif de Charlie Manuel.\n\n\n\n—-\n \n\n{DH / banc} Avantage New York\n\n_ Avec Hideki Matsui, les Yankees ont le DH idéal, et cela peut faire la différence dans cette série. Leur banc manque un peu de profondeur, même si Gardner est souvent appelé en fin de matches par mesure défensive ou pour sa vitesse.\n\n_ Matt Stairs sera sans doute le DH des Phillies, mais s’il est toujours capable de sortir la balle, il n’est plus aussi dangereux qu’avant. Ben Francisco pourrait avoir du temps de jeu. \n\n\n\n—-\n \n\n{Lanceurs partants} Avantage New York\n\n\n\n\n\n_ Le gros CC Sabathia, ses faux airs de Forest Whitaker, ses 135 kgs et ses 15 M$ de salaire, a accompli un travail extraordinaire. Lui qui avait perdu pied l’an passé avec les Indians, a justifié tous les espoirs et les dollars que les Yankees ont misé sur lui. Il startera les matches 1, 4 et 7 (si nécessaire). Il est devenu cette saison un lanceur plus dominant en lançant peut-être un peu moins fort, mais en mixant plus ses effets. Si les Phillies prennent le dessus sur lui, cela pourrait mettre un sérieux coup dans la tête aux Yankees, mais c’est loin d’être fait. AJ Burnett a été un peu moins dominant, mais il reste un vrai casse-tête pour les frappeurs adverses grâce à sa courbe dévastatrice. Andy Pettitte est toujours un modèle du genre, un battant, un gagneur, et un poison pour les coureurs adverses.\n\n_ Cliff Lee (lui aussi un ancien des Indians) est aussi dominant que CC. Leur duel dans le match 1 s’annonce explosif. Pedro Martinez a été étonnant de maîtrise contre les Dodgers. Il lance moins fort, mais touche les coins avec tous ses lancers, et impose son rythme aux frappeurs adverses. Mais face à la puissante offensive des Yankees, pourra-t-il tenir la distance ? Cole Hamels et Joe Blanton sont d’excellent n°2 et 3.\n\n\n\n—-\n\n{Releveurs} Égalité\n\n\n\n_ Les Yankees n’ont pas peur de donner la balle à Mariano Rivera pour les 6 derniers retraits du match. Ils ont raison, car le n°42 est, comme d’habitude, presqu’intouchable en séries. Ils n’ont pas peur, et ils sont bien obligés, car leur stratégie de mettre Chamberlain dans le bull-pen pour la 6 ou 7ème manche et de faire de Hughes leur set-up n’a pas marché. Mais les lanceurs partants peuvent aller suffisamment loin pour que la relève ne soit pas trop sollicitée.\n\n\n_ La relève était considérée comme le point faible des Phillies. Elle a été parfois chancelante, mais dans l’ensemble, elle a bien répondu. Brad Lidge, notamment, semble avoir retrouvé sa slider et sa domination. Avant lui Happ, Madson, Dubrin et surtout Park sont capables de donner de bonnes manches.\n\n\n—-\n\n
\n\n\n\n{Le programme des World Series}\n\n- Mercredi 28 octobre, Phildelphie joue à New York.\n- Jeudi 29 octobre, Phildelphie joue à New York.\n- Samedi 31 octobre, New York joue à Philadelphie.\n- Dimanche 1er novembre, New York joue à Philadelphie.\n\n- Lundi 2 novembre, New York joue à Philadelphie (si pas de gagnant).\n- Mercredi 4 novembre, Phildelphie joue à New York (si pas de gagnant).\n- Jeudi 5 novembre, Phildelphie joue à New York (si pas de gagnant).\n\n\n\n