Trois questions à Xavier Rolland

| Publié par | Catégories : Non classé

\nQuel a été selon vous le tournant du match ?\n_ Il est à mon avis survenu très rapidement. Dès le premier frappeur. Filip Van der Meiren a frappé une petite balle au dessus de la deuxième base, Jordan Bert a réussi un sprint extraordinaire et un plongeon tout aussi spectaculaire, gant en avant, pour aller chercher cette balle. Ca a été comme un déclic. Une action de haut niveau pour lancer le match. Les joueurs ont senti que le vent allait tourner pour eux. A propos de Jordan Bert, il a réussi plus tard dans le match un des jeux les plus spectaculaires que j’ai vu à Rouen, une longue course pour attraper une balle que l’effet semblait éloigner sans cesse de lui, et un plongeon à la verticale pour faire le retrait. Fabuleux !\n \nVous étiez tendus avant le match ?\n_ Je l’avoue, oui, j’étais inquiet. C’était un gros défi qui attendait les joueurs, et ce n’est jamais facile d’être dos au mur. Nous avions montré quelques signes de fébrilité depuis le début du tournoi, des erreurs inhabituelles, un manque de réussite, aussi, et rien ne garantissait que nous pourrions retrouver tout notre potentiel. Je craignais beaucoup ces belges qui jouaient sans pression, avec beaucoup de plaisir, et qui me faisaient penser au Rouen de 2007. Bien sûr, ce ne sont pas des grands d’Europe, mais ils savent jouer au baseball, et nous avions tout à redouter de leur puissance offensive. Mais Jason Kosow a vite su prendre leur mesure. On a retrouvé le Kosow de la ligue Can-An, celui qu’on attendait depuis le début de la saison.\n \nComment voyez-vous la suite des évènements ?\n_ Je vais d’abord savourer cette victoire avec les joueurs. On va un peu décompresser ce soir, ce n’est pas impossible qu’on s’autorise une bière pour fêter la victoire, mais on va vite se re-concentrer sur la ½ finale. Kinheim, on connaît, on sait qu’ils vont jouer à fonds du début à la fin, qu’il faudra être très forts pour leur résister. Mais nous n’avons rien à perdre, nous allons jouer deux superbes matches pour finir le tournoi, et c’est l’essentiel.\n