Sur la trace de leurs aînés

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nSept matchs, sept victoires. Les jeunes rouennais n’ont rien lâché durant le week end. Ils remportent leur premier grand trophée national. Coup de chapeau également au coach Rudy Bauer (qui joua en équipe première de Rouen en Elite dans la première moitié des années 90) et à ses adjoints !\n\n\n\n\nRÉSULTATS\n- Rouen- Chartres 7/0\n- Rouen- Bréal 16/0\n- Rouen- Thiais/Brévannes 6/0\n- Rouen – PUC 11/4\n- Rouen – Savigny 8/7\n \nDEMI FINALE\n- Rouen – Montigny 5/3\nFINALE\n- Rouen – Clermont-Ferrand 6/2\n \nRudy BAUER \n_ « On en parlait lors du dernier entraînement avant la compétition avec Mickaël et les parents/coach, on disait viser la finale, mais en réalité on souhaitait tous un titre pour nos enfants, on sentait que quelque chose était possible, il faut dire qu’à l’entraînement les kids sont parfois impressionnants. \n_ On était content de se retrouver le matin du premier match, l’euphorie de se retrouver tous, les parents, les coachs, les joueurs, mais il fallait vite se plonger dans le tournoi, l’objectif était donc une place en finale! Les petits Huskies sont vite rentrés dans la compétition: trois victoires (sans prendre de point) pour commencer, c’était parfait ! Un peu plus tard dans la soirée, une victoire contre le PUC nous qualifie pour la demi finale.\n_ Dimanche matin, c’est le dernier match de poule avant la demi finale; le moment de faire tourner l’effectif pour une nouvelle victoire. \n_ L’après-midi, nous battons les Cougars en demi et nous voilà en finale contre Clermont-Ferrand (déjà finaliste l’an passé). Tout reste possible, les kids sont formidables; menés au score, ils se sont accrochés pour finalement l’emporter. \n_ Je me souviendrai longtemps des larmes de Mickaël, du soutien des parent dans les tribunes, de « coach Olivier » qui lui non plus n’a pas pu se retenir, les cris de joie qui sont en fait des cris de soulagement car au final je pense que les parents/coachs étaient aussi tendus que les kids. Le dernier retrait et c’est l’explosion, les casquettes volent, les coachs se congratulent: c’est ça le Baseball . \n_ Pour ma part, ce que je retiens, c’est la confirmation d’un groupe prometteur avec de nombreux talents, je suis fier de nos petits joueurs de balle.\n_ Évidement je les félicite mais je les remercie aussi de nous avoir donner autant d’émotion » \n \n\n\nCyril VISSAC \n_ « Tous ensemble, tous ensemble ! hey ! hey ! slogan choisi par les enfants pour se donner la rage de vaincre, illustre, je crois, l’esprit d’équipe et la détermination qui les faisait indivisible et les rendait solides comme un Roc. Je pense qu’on a combattu et que les Huskies ont mérité leur Victoire. Un week-end de coupe de France, c’est une explosion d’émotions : de la satisfaction de voir notre équipe passer ses premiers matchs avec aisance, au doute de dimanche quand les gamins se laissent accrocher voire mener. Mais la combativité de la meute et l’esprit sportif ont eu raison de leurs difficultés » \n \nFrédéric GUERN \n_ « Je voudrais tout d’abord remercier toute l’organisation avec Luc, Benoît, Lydie, Vince, Steph, Aurèle, Virginie, Didier, la famille Lopez, Sègo, Sandra, et tous les autres .\n_ Merci aux parents déchaînés dans les gradins qui ont donné de la voie. \nAussi un très grand merci à mes 4 compères Rudy, Olive, Pierre-Yves et Cyril avec lesquels j’ai passé un superbe week-end, durant lequel les sourires ont alterné avec les crispations (on se prend très très vite au jeu). Mais surtout un grand merci à ces 14 ENFANTS sans lesquels rien n’est possible. Nous avons un vrai groupe de copains avec chacun leur personnalité mais qui ont vraiment plaisir à se retrouver. Sur ces deux jours complets je n’ai pas vu une seule tension entre eux, que des sourires. Et le plus grand des mercis à MICKEY qui est l’âme et le lien de tout cela. \n_ Des moments comme ceux-ci que l’on gagne ou que l’on perde c’est quand vous voulez et n’oublions pas, ce n’est qu’un jeu mais c’est encore meilleur quand les Huskies gagnent à la fin » \n\n\n\n\n\n