Sénart – Rouen, les résumés

| Publié par | Catégories : Non classé

Combat de lanceurs\n\nLes duels Samuel Meurant – Keino Perez font partie depuis quelques années des grands moments de la saison. Les frappeurs savent qu’ils n’auront pas la partie facile, et les préposés au tableau d’affichage savent pour leur part qu’ils ne seront pas dérangés trop souvent\n\nLe premier match qui a opposé Sénart à Rouen sur le terrain d’Olivet n’a \npas dérogé à la règle. Les Huskies se sont imposés 2-1, et les deux starters ont été évidemment dominants. 8 manches de travail pour le français, crédité de la défaite, mais avec une fiche de 1ER, 5 hits, 5BB et 8K, et un match complet pour le vénézuélien qui signe son 4ème succès de la saison avec 0ER, 3 hits, 3BB et 3K.\n\nAprès deux manches presque tranquilles, les Huskies furent les premiers à tenter de s’inscrire au score, avec Maxime Lefevre posté en deuxième base suite à une erreur de Boutagra au 1er but. Un amorti de Bert poussait Lefevre en 3. Avec coureurs en 1 et 3, Luc Piquet frappait un ballon au champ centre. Ce n’était pas très loin, mais Robin Roy décidait d’envoyer Lefevre au marbre. Le relai de Mathieu Brelle arrivait juste à temps, Lefevre contournait Martinez une fois sans toucher au marbre, tentait de revenir et était finalement touché par le catcher des Templiers avant de scorer.\n\nLes rouennais n’avaient pas su profiter d’une erreur, les sénartais allaient répliquer aussitôt. Julien Brelle était sauf quand Giovanni Ouin, en 1ère base, ne parvenait pas à conserver dans son gant le lancer de Maxime Lefevre. Boutagra frappait un simple, puis Marche concédait une balle passée pour pousser Brelle en trois. Le ballon sacrifice d’Aponte était suffisant pour permettre aux Templiers d’ouvrir le score. \n1-0 pour Sénart, le combat des lanceurs se poursuivait jusqu’en 8ème manche, sans que les attaques n’aient vraiment l’occasion de se mettre en évidence.\n\n\n

{Luc Piquet a frappé un double décisif en 8me manche (crédit Christophe Elise)}
\n\nPoussés dans leurs retranchements, à 6 retraits de la défaite, les Huskies allaient rappeler aux Templiers le souvenir de la 8ème manche, où ils firent souvent la différence par le passé. Cela commençait par un simple au champ intérieur de Joris Bert, qui devançait le relai en 1ère de Samuel Meurant grâce à sa vitesse de course. Puis Luc Piquet frappait un long double au-dessus de la tête du champ centre qui poussait Joris Bert au marbre pour l’égalisation. Avec un compte de 0-2, Kenji Hagiwara posait un amorti sacrifice parfait pour amener Piquet en 3. Boris Marche était retiré sur trois prises, puis David Gauthier frappait un solide roulant vers l’arrêt-court. Si Sénart avait accepté de jouer à Rouen, comme les Huskies leur en avait fait plusieurs fois la demande, ce jeu aurait peut-être été réalisé. Mais l’herbe inégale et le terrain dur d’Olivet n’ont pas facilité la tâche d’Aponte, et le shortstop des Templiers ne parvenait pas à se saisir de la balle, permettant à Piquet de marquer le 2ème point des rouennais.\n\nSénart allait se faire menaçant dans ses deux derniers passages au bâton, avec à chaque fois un double pour commencer. Mais Rouen et Perez tinrent bon. \n\nEn 8ème, c’est Arthur Paturel qui se retrouvait en deux après une belle flèche au champ centre. Quentin Laniepce ratait l’amorti (ballon à Perez), puis Baylot frappait un petit roulant que Maxime Lefevre chargeait, mais ne parvenait pas à capter derrière le monticule. Coureur en 1 et 3, puis après le retrait sur trois prises de Thelier, bases pleines quand Mathieu Brelle soutirait un but sur balles. Julien Brelle frappait un faible ballon au champ droit que Joris Bert en pleine course captait du bout de gant.\n\nSuspens encore en 9ème. Cette fois, c’est Martinez qui frappait un double dans la gauche pour commencer, sur une courbe suspendue. Boutagra était retiré sur un roulant à l’arrêt court. Aponte frappait ensuite un solide roulant vers la deuxième base. Luc Piquet faisait un superbe jeu en plongeant loin à sa droite pour attraper la balle et relayer à temps en 1ère pour le 2ème retrait. Un BB à A.Paturel plaçait de nouveau les coureurs aux extrémités, puis Q.Laniepce frappait un roulant vers Perez qui après avoir un peu jonglé avec la balle et l’avoir relaissé tomber, relayait à temps en 1ère pour mettre fin au match.\n\nLes équipes : \n\nRouen : Lefevre (6), Bert (9), Piquet (4), Hagiwara (8), Marche (2), Gauthier (5), Perez (1), Ouin (3), Combes (7)\n\nSénart : .MBrelle (8,1), J.Brelle (4), Martinez (2), Boutagra (3), Aponte (6), A.Paturel (7,8), Q.Laniepce (5), Baylot (DH) puis Rocha (7), Thelier (9), Meurant (1)\n\nUne première manche de trop…\n\n« J’ai ressenti une sorte de gros coup de chaleur en me préparant. J’étais complètement vidé, je n’avais plus rien en première manche. Cela s’est remis en place par la suite, mais je n’étais pas bien en début de match », commentait le starter rouennais Giovanni Ouin, dont le cuir dieppois n’était pas adapté aux 30° orléanais de ce dimanche estival. \n\n\n\nDe fait, les Templiers ont sauté à la gorge du gaucher, inscrivant 4 points en 1ère manche sur un BB à M.Brelle (alors que le compte était monté rapidement à 0-2), un simple à J.Brelle (lui aussi passé par 0-2), un double de deux points de Boutagra, un BB à Aponte, un amorti-sacrifice de A.Paturel et un simple de deux points de Baylot. \n\nLes rouennais allaient tenter de refaire petit à petit leur retard face au gaucher sénartais, Andres Herrera, mais le gros coup-sûr ne vint jamais. Ce sont 12 coureurs que les Huskies laissèrent sur les sentiers en fin de compte, confirmant leur difficulté cette saison à se montrer efficaces avec des coureurs en position de marquer.\n\nRouen parvenait à s’inscrire au pointage pourtant dès la 2ème manche, quand un roulant d’Oscar Combes permettait à Boris Marche de marquer. Mais avec coureurs en 2 et 3, Maxime Lefevre, en difficulté toute la journée à la plaque, ne pouvait rien faire d’autre qu’un ballon en 1ère base. Ce scénario se reproduisit plusieurs fois jusqu’en 9ème manche. \n\nSénart avec rajouté au passage un point en 6ème, après un simple d’Arthur Paturel, une base volée, un roulant et un simple de Q.Laniepce. Rouen démarrait la dernière manche par un retrait, puis un BB à Joris Bert qui se retrouvait en 3 grâce à deux bases volées, ses 4è et 5è du match. Luc Piquet le faisait marquait, puis était retiré sur le roulant de Hagiwara. Le champ centre rouennais volait la 2 et marquait sur le simple au champ centre de Boris Marche. C’était 5-3, et le point égalisateur arrivait subitement à la plaque, en la personne de David Gauthier. Mais le slugger rouennais été retiré sur trois prises par Herrera pour mettre fin au match.\n\nLes équipes\n\nRouen : Lefevre (6), Bert (9), Piquet (4), Hagiwara (8), Marche (5), Gauthier (2), Perez (3), Ouin (1), Combes (7)\n\nSénart : M.Brelle (8), J.Brelle (4), Boutagra (2), Aponte (6), A.Paturel (3), Baylot (DH), Laniepce (5), C.Paturel (7), Rocha (9),Herrera (1)\n \n