Savigny – Rouen, les résumés

| Publié par | Catégories : Non classé

Dans la longue et riche histoire des affrontements entre Savigny et Rouen, les matches de dimanche ne tiendront pas une grande place. Des erreurs, des occasions manquées, des buts sur balles, peu de rythme, le tout par une température des plus fraiches, bref rien pour écrire à sa mère.\n\nLes Lions, solides leaders du championnat (2 défaites seulement, mais un calendrier assez favorable) se présentaient sans leur as américain, Cooper, retourné chez lui le temps d’un week-end. Du côté des Huskies, Joris Bert,Oscar Combes et bien sûr Maxime Lefevre étaient toujours sur les bancs de l’infirmerie alors que Kenji Hagiwara était retenu pour raisons professionnelles.\n\nLe premier match valut par son suspens. Les Huskies avaient le sourire quand leur premier frappeur, Luc Piquet, frappait un double contre Pierrick Lemestre pour commencer le match. Ils passèrent vite à la grimace, d’abord dans l’incapacité de faire avancer leur coureur, ensuite à leur retour en défense, en concédant 2 points en raison d’un jeu défensif un peu trop lâche, notamment sur deux balles à double-jeux ratées. Ferreira envoyait Lemestre au marbre, puis Aponte en faisait de même avec Peyrichou, et les Lions prenaient 2 points d’avance.\n\nIls conservèrent leur priorité au score jusqu’en 7ème manche quand Rouen parvint à revenir au score en remplissant les buts (HP à Becquey, simple d’Ozanich, HP de Brau). Ramelet frappait un faible roulant que Dal Zotto ne parvenait à saisir, c’était 1-2 et le haut de line-up des Huskies au bâton avec les buts remplis et aucun retrait. Il n’y eu qu’un faible roulant de Crystal en 2ème base pour permettre aux rouennais d’égaliser. Rouen pris l’avantage en 8ème quand Becquey frappait un simple d’un point avec Gauthier en 2 (simple, amorti sacrifice de Marche).\n\nMais Savigny ne lâchait pas le morceau. Thomas ne pouvait pas contrôler le roulant de Lemestre qui filait en 2 pour commencer la manche. Après un retrait, Deblanc frappait son 3ème hit du match (il finit la journée avec 8 en 10), bon pour créer l’égalité. Ferreira était atteint par un lancer, puis, après deux retraits, Dal Zotto se voyait accorder une passe gratuite intentionnelle sur un compte 3-1. Buts remplis, deux retraits, Keino Perez se retrouvait sans droit à l’erreur avec le bas de line-up des Lions. Salado (déjà 2 en 3 dans le match) soutirait un BB après une bataille de 8 lancers, et Goniot recevait à son tour 4 balles pour porter le score de 5-3. C’était suffisant pour Lemestre qui finissait le travail au monticule.\n\nDans le 2ème match, les Huskies firent mal dès la 2ème manche au nouvel international Eloi Secleppe, qui quittait le monticule après avoir accordé 4 points en cédant 6 hits consécutifs après 2 retraits. Les Lions envoyèrent ensuite Morel, Salado et Trinidad au monticule pour finalement concéder 10 points et la défaite. Les Lions eurent plusieurs fois l’occasion de revenir dans le match, laissant pas moins de 15 coureurs sur les sentiers. Mais Anthony Piquet (5 manches, W) et Owen Ozanich (4 manches,S) parvinrent à chaque fois à se sortir de mauvaises passes. Les Huskies s’imposaient finalement 10-6, conservant leur 3ème place au classement. \n\n\n\n{Championnat de France Élite 2011}\n\n\n|#| Equipe | Matchs | Gagnés | Perdus | Moyenne |\n|1|Savigny |20|17|3 |.850|\n|2|Sénart |24|18|6|.750|\n|3|Rouen |22|14 |8|.636|\n|4|Montpellier |20 |12 |8 |.600|\n|5|Pessac |22|10|12 |.455|\n|6|PUC |24|9| 15 |.375|\n|7|Toulouse |22|8| 14 |.364|\n|8|Montigny |22|0|22 |.000|