Rouen/PUC: la parole aux coachs

| Publié par | Catégories : Non classé

{Rouen leader avec huit victoires en huit matchs.. PUC deuxième avec sept victoires en huit matchs… Rouen et Paris ont marqué les esprits en ce début de saison. Pas une surprise pour les Huskies. Plus pour les Pucistes, que l’on n’avait plus vu aussi ambitieux depuis 200 (dernier titre de champion de France du PUC).. \n_ Avec le Vénézuélien assimilé Douglas Rodriguez et son trio d’américains les lanceurs Will Musson, James MURREY et son infielder Phil Bauer, le PUC semble armé pour se mêler à la quête du titre. \nLe choc entre Huskies et pucistes dimanche (12H et 15H terrain Pierre Rolland à Rouen) permettra d’en savoir plus sur son potentiel.} \n\n\n\n\nComment trouvez-vous votre équipe depuis le début de la saison ?\n_ {Perez:} Nous avons gagné tous nos matchs, c’est évidemment une satisfaction mais je ne m’arrête pas qu’aux résultats. Nous travaillons chaque dimanche sur pleins de petits détails, nous prenons ces matchs comme une préparation à la Coupe d’Europe, collective et individuelle. Alors OK, on gagne, tout le monde voit cela, mais la façon de jouer est pour moi plus importante, même si on devait perdre. \n\n_ {Stoeckel:} Nous avons eu la chance de pouvoir compter sur un effectif complet dès le coup d’envoi de la saison, et d’avoir tous nos joueurs en bonne santé et prêts à jouer. Nous avons commencé en feu cette saison et c’est toujours plaisant d’accumuler les victoires. Mais récemment, j’ai eu des joueurs absents à cause de leurs activités professionnelles et cela à été du coup plus compliqué. J4ai dû faire preuve de créativité pour composer mon lineup. \n\nCe que vous avez le plus aimé dans votre équipe lors de ces huit premiers matchs?\n_ {Perez:} L’intensité. Boris (Marche), Luc (Piquet), Joris (Bert), David (Gauthier), Owen (Ozanich), Chris (Mezger), Dylan (Gleeson), Bastien (Dagneau), Luis (Aponte), Anthony (Piquet), Aldo (Ramelet), Greg (Fages), Kenji (Hagiwara)… Tous donnent 100% lors de chaque at bat ,de chaque lancé, de chaque jeu. Notre niveau monte progressivement week end après week end… On est persévérant, on en veut. Je vois cela dans les visages, les regards des joueurs lors des entraînements, lors des matchs. Et j’aime cela. \n\n\n_ {Stoeckel:} Nous frappons très bien depuis le début de la saison. Notre offensive est beaucoup plus forte et puissante que celle de l’an passé, quand nous avons notre effectif au complet. D’autre part, nous avons joué solidement en défense.A l’exception d’un match contre Montpellier durant lequel nous avons fait sept erreurs. Et quand vous faites autant d’erreurs, quel que soit votre adversaire, vous avez de grandes chances de perdre. \n \nEt ce que vous n’avez pas aimé, ou les points à améliorer, dans votre équipe ?\n_ {Perez:} Je ne peux compter sur une disponibilité totale du groupe. Les gars ont des métiers, des familles… C’est une réalité du monde amateur. Je comprends cela mais si on arrive à se mobiliser un peu plus, à augmenter la présence de tous, on pourra travailleur mieux et plus vite. Notre niveau de jeu s’en ressentira. \nSinon, on a encore des choses à améliorer sur le plan stratégique, sur le plan individuel. Mais ce sont des choses qui se disent entre coachs et joueurs. Ça doit rester entre nous, en famille. \n\n_ {Stoeckel:} Nous n’avons pas réellement de lanceurs partants français. Pour les matchs « français », je suis obligé de lancer trois, quatre lanceurs différents durant le match pour garder nos adversaires en déséquilibre. Le lanceur français solide, c’est la pièce du puzzle qui nous manque cette saison. \n_ Rouen a du succès car l’équipe peut s’appuyer sur une profondeur de lanceurs français de qualité. Et du coup, leurs lanceurs étrangers peuvent se concentrer sur les neuf autres manches. \n\n{ {Stoeckel -} Ah si je pouvais avoir dans mon équipe la qualité du pitching français de Rouen !}\n\nPUC et Rouen sont déjà les favoris ?\n_ {Perez:} Pour Rouen, la réponse est oui. Nous avons gagné huit fois le championnat ses neuf dernières saisons ! On ne va pas sa cacher, nous sommes favoris, nous en avons l’habitude et nous assumons. Pour le PUC ? Ce n’est que le début de la saison, les équipes ne sont pas toutes à plein régime encore. Il faut voir comment réagira cette équipe après des défaites, saura-t-elle gérer la pression quand on est en tête, comment abordera-t-elle les play offs avec un nouveau statut ? Certains joueurs au PUC n’ont pas cette expérience… Tout cela peut affecter la façon de jouer… A Rouen, nus n’avons pas ces doutes, nous avons l’expérience. \n_ {Stoeckel:} Je ne veux pas dire que le PUC est favori. Ce qui est sûr, c’est que nous sommes meilleurs que l’an dernier. Mais nous avons toujours des faiblesses par rapport à d’autres équipes. Mais Rouen est le favori du championnat, évidemment. Les Huskies sont champions et règnent sur la Ligue. \n\nQuelles autres équipes peuvent se mêler à la course au titre ?\n_ {Perez:} Sénart a dans ses rangs quelques bons prospects comme Theo Brelle, Dylan Mayeux et Leo Cespedes. Cela peut donner de bonnes surprises additionnés à l’expérience de Jamel Boutagra, Ernesto Martinez, Matthieu Brelle, Samuel Meurant… Je vois plutôt Sénart et ensuite Montpellier.\n_ {Stoeckel:} Cela va réellement dépendre de la qualité du recrutement de leurs joueurs étrangers. Nous ne connaissons pas ceux de Sénart et de Montpellier. S’ils sont bons, ils seront dans la course pour le titre. Je crois d’ailleurs que le championnat est plus ouvert cette année, plus équilibré. \n\n\nQue pensez-vous de votre adversaire ?\n_ {Perez:} Il y a eu beaucoup de changements pour appotrer du talent à ce groupe. De bons lanceurs, de bons frappeurs… On les respecte, comme toutes les équipes du championnat. Ce week end, ce sera un bon test pour notre attaque. Nous avons un excellent lineup, équilibré, sans trou… Leurs lanceurs devront être très forts pour faire taire nos bâtons. \n \n_ {Stoeckel:} Pas grand chose encore, je manque d’informations encore. On ne les a pas affronté encore ! Mais c’est le même groupe que l’an passé, avec quelques recrues, des vétérans et des jeunes… Aussi, je pense que Rouen restera l’équipe à battre cette saison. \n\n{ {Perez-} Ce week end, ce sera un bon test pour notre attaque}\n\nQu’appréciez-vous chez votre adversaire de dimanche?\n_ {Perez:} J’apprécie surtout le fait que ce match et cet adversaire fasse monter l’adrénaline. C’est bon pour l’équipe et pour la Coupe d’Europe. \n\n_ {Stoeckel:} Ah si je pouvais avoir dans mon équipe la qualité du pitching français de Rouen ! La raison pour laquelle certaines équipes ont du mal face aux grosses écuries de la Ligue, c’est le manque de lanceur de qualité. Quand vous pouvez aligner Ozanich, Piquet, Perez ou Roy… vous avez toujours une chance de gagner un match sans vos lanceurs étrangers. \n \nQue redoutez-vous plus particulièrement ?\n_ {Perez:} Je ne sais pas. Je suis curieux de découvrir le PUC 2012. \nSur le papier, c’est costaud, mais le baseball, ce n’est pas seulement frapper la balle et lancer la balle. C’est plus compliqué que ça. C’est difficile de former une équipe en une seule année, juste comme ça. Rouen s’est formée avec du temps, du travail collectif et sur la durée. \n\n_ {Stoeckel:} Le pitching de Rouen toujours. C’est le plus complet du championnat. Pas forcément le plus dominant mais indiscutablement le plus complet. \nCependant, il n’y a aucune équipe dans le championnat hors de notre portée. J’ai joué contre des équipes aux États-Unis (il jouait dans l’équipe d’Harvard NCAA 1ere div.) avec des nos lancers qui lançaient à 95MpH ou plus et malgré tout, en face, tout le lineup semblait capable de frapper leurs balles… Quoiqu’on fasse, ils étaient au dessus de nous. Dans notre ligue en France, il n’y a aucune équipe contre laquelle nous n’avons aucune chance de gagner. L’équipe de Rouen est forte, mais elle a surement des faiblesses. \n\n\nCe match est il important ? Pourquoi ?\n_ {Perez:} oui très important, parce qu’il va nous permettre de savoir où on en est, et le chemin à parcourir, les progrès à faire pour performer en Coupe d’Europe, en playoffs et lors du Challenge de France.\n_ {Stoeckel:} Ces matchs sont importants pour tester le mental de mon équipe. Ce match arrive tôt dans la saison, je n’aurai pas mon effectif au complet.. Donc je veux surtout qu’on soit compétitif. Qu’importe le score, je veux qu’on joue solidement, qu’on évite les erreurs défensives, qu’on joue deux bons matchs de baseball.. \n\nQuelle sera la clé du match ?\n_ {Perez:} L’attaque. Notre lineup est peut-être le meilleur que nous ayons eu à Rouen. Il est plus expérimenté, nous avons plus de potentiel. Il faudra une solide défense aussi pour permettre à nos lanceurs d’être sereins. \n\n_ {Stoeckel:} Pour mon équipe, la clé du succès, toute la saison, ce sera la défense. Nous n’avons pas de lanceurs français assez dominants pour éliminer tous les frappeurs sur strike outs… Nous aurons donc besoin d’être costauds derrière nos lanceurs. Et puis, si nous marquons rapidement dans le match, cela nous donnera une grosse confiance… \n\n{LE MATCH ROUEN PUC EN PLAY BY PLAY}\n\n