Rouen – Toulouse, les résumés

| Publié par | Catégories : Non classé

Match 1 :\nUn match de baseball n’est jamais fini tant que le dernier retrait n’est pas effectué. Si les Huskies avaient oublié cette vérité première, le scénario de la rencontre face au Stade Toulousain leur a remis en tête.\nAlors qu’ils s’étaient détachés 9-0 en début de partie, et qu’ils commençaient à gouter au rare plaisir de gagner le premier match d’un programme double, les Huskies ont vu les hommes de Gérardo Leroux leur foncer dessus dans une cinquième manche qui a du paraître bien longue au lanceur Keino Perez.\n\nToulouse a commencé par frapper cinq hits de suite, signés Pavia, Euri Garcia, Morgavi, Rougé et Paz. 4 points étaient inscrits sur ces actions. Après un retrait difficile sur un solide roulant d’Ordonez, Lakmeche repartait le bal avec un simple, puis après deux retraits Cespedes frappait une flèche dans la droite qui échappait à la vigilance Aldo Ramelet pour une erreur et deux points. Pavia était retiré sur un ballon au centre, mais Toulouse retrouvait vigueur et hargne avec un score de 6-9. \n\n\n

Keino Perez (crédit Christophe Élise)
\n\nPerez quant à lui reprenait ses esprits dans les deux manches suivantes, ne concédant qu’un hit by pitch à Lakmeche. Il était relevé par Alexandre Roy en 8ème. Le jeune homme faisait le travail, avec un seul coup-sûr en 9ème, signé Fred Rougé. Roy signait du même coup sa première décision en Elite, un sauvetage.\n\nLes Huskies pensaient avoir fait le plus dur en 1ère manche, avec une poussée de 6 points. Le pa rtant Dennis Facendi quittait le monticule en n’ayant retiré personne. Trois simples et deux BB, le score était déjà de 2-0 et les buts remplis pour un double de deux points de Bret, puis deux autres points produits par Brau et Perez. Rouen continuait à mettre la pression sur Thomas Dourlens en rajoutant deux points en 2ème avec 3BB, 1 sacrifice fly et deux simples. Puis le score passait à 9-0 en 4ème, donnant aux rouennais le sentiment de filer vers une victoire facile. On sait le reste.\n\nAu niveau des stats, Yohann Bret se distinguait du côté rouennais avec 3 en 4 et 3 RBI. Trios hits aussi pour Bert, avec 3 bases volées et 1 RBI. Brau contribuait à raison de 2 en 4 et 1 RBI. A noter que Boris Marche, posté en 3ème base, signait une grosse performance défensive avec pas moins de 11 assistances. Perez signait la victoire en 7IP, 6R, 4ER, 11 hits, 1HP et 2K. Roy lançait 2 manches (1hit, 1K, 1balk) pour le sauvetage.\n\nA Toulouse, deux hits pour Rougé (2RBI), Ordonnez et Lakmeche. Quatre lanceurs ont défilé au monticule, la défaite revenant à Facendi (0 IP, 5R, 5ER, 3 hits, 2BB). Dourlens et Euri Garcia le relevaient, et Sébastien Morgavi venait bien terminer le travail avec 5 manches blanches et un seul hit.\n\nLes Huskies sont maintenant face à un paradoxe : gagner le deuxième match (ce qu’ils ont fait tout au long de l’année), mais gagner le matin (ce qu’ils ne sont parvenus à faire qu’une seule fois cette saison). Quelle sera la série qui va se poursuivre ?\n\nLes alignements partants \n\nToulouse : Morgavi (5), Rougé (8), Paz (2), Ordonnez (3), Lakmeche (9), Ed.Garcia (DH), Cespedes (7), Pavia (4), Eu.Garcia (6), Facendi (1)\n\nRouen : Washington (2), Bert (8), Piquet (6), Crystal (3), Marche (5), Bret (4), Brau (7), Perez (1), Ramelet (9)\n\n\n\n
{David Gauthier a frappé un Grandslam. Un long, très long circuit de quatre points}
\n\nMatch 2\n\nIl n’y eu pas de suspens dans le deuxième match entre Rouen et Toulouse. Après une première manche de réglage, les Huskies ont réglé la mire et causé bien des misères aux cinq lanceurs toulousains s’étant succédé sur le monticule.\n\nQuelques faits de bravoure dans cette facile victoire 17-2. En 2ème manche, Aldo Ramelet vidait les sentiers avec un double de trois points, une belle claque au champ centre. A la manche suivante, c’était au tour de David Gauthier de se présenter à la plaque avec trois coureurs sur base. Il pulvérisait le lancer de Euri Garcia, qui venait d’entrer en relève. Un très long circuit, sans doute un des plus longs frappés sur le terrain Pierre-Rolland. 8-0 après 3 manches, la messe était dite, Rouen ajoutant des points à chaque manche, pour finir sur un mercy rule de quinze points en 6ème. \n\nDans la victoire, Joris Bert signait un 4 en5, pour un solide 7 en 9 pendant le week-end. Belle performance aussi pour Jordan Crystal avec3 en 5 ou pour Luc Piquet qui ne frappait qu’un hit (2BB, 1HP), mais ce fut un triple.\n\nCrystal signait la victoire au monticule en lançant 5 manches, pour 2 points non mérités (deux erreurs de Yohan Bret qui jouait à une place inhabituelle pour lui, en 2ème base) 9K, 4BB et 2 hits (signés Morgavi). Joris Bert lançait une 6ème manche parfaite (1K). A Toulouse, la défaite revenait au starter Cespedes (2IP, 6R, 5ER, 3 hits, 3BB, 5K). Euri Garcia (1IP, 2R), Dourlens (1P, 3R), Facendi (0IP, 0R) et Ordonnez (1,2 IP, 4R) furent les lanceurs stadistes.\n\nLes alignements partants : \n\nToulouse : Morgavi (4), Rougé (8), Paz (5), Ordonnez (3), Lakmeche (2), Cespedes (1), Ed. Garcia (9), Eu. Garcia (6), Pavia (7).\n\nRouen : Washington (5), Bert (9), Piquet (6), Marche (3), Hagiwara (8), Gauthier (2), Crystal (1) ; Brert (4), Ramelet (7).\n\n{\nRÉSULTATS ÉLITE}\n\n\n_ Rouen Toulouse 9/6 et 17/2\n_ Sénart Savigny 5/4 et 13/18\n_ Montpellier PUC 14/4 et 14/4\n_ Montigny Pessac 3/4 et 2/10\n\n\n{Championnat de France Élite 2011}\n\n\n|#| Equipe | Matchs | Gagnés | Perdus | Moyenne |\n|1|Savigny |10|8 |2 |.800|\n|2|Montpellier |10 |7 |3 |.700|\n|3|Rouen |12|8 |4|.666|\n|-|Sénart |12|8|4|.666|\n|5|Pessac |12|7|5 |.583|\n|6|Toulouse |12|4| 8 |.333|\n|-|PUC |12|4| 8 |.333|\n|8|Montigny |12|0|12 |.000|\n\n\nÉlite: Sénart enregistre l’arrivée du joueur de St Martin Felix Brown (Il vient de terminer son année à l’Ohio dominican university). Le 2me but est membre de l’équipe de France. Il fera ses débuts face au PUC.\n\n