«Rouen parmi les 4 meilleures équipes d’Europe ? Nous sommes à notre place.»

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nLes Huskies de Rouen nous ont encore offert des moments inoubliables..\n_ Oui, quelle équipe ! Joris Bert, David Gauthier, Luc Piquet, Boris Marche, Kenji Hagiwara, keino Perez, Anthony Piquet.. Ils ont tellement bossé depuis des années… C’est leur victoire. Ils nous offrent une magnifique saison. La signature d’Alexandre Roy avec les Mariners de Seattle, la victoire au Chalenge de France, la première place en championnat, la construction de la tribune fin août, le final four en attendant mieux…. 2012 va laisser une empreinte indélébile. Et ce n’est pas terminé j’espère.. Il faudra gagner le Final Four, le titre de champion de France, construire les tunnels (le tour de table des partenaires avance bien NDLR) pour en faire une année historique.\n\nSurpris ?\n_ Oui et non. Non car on s’était fixé avec les joueurs et le staff cet \nobjectif. On ne le criait pas sur les toits car cela aurait pu paraître \ntrès prétentieux. Mais on savait qu’on était capables de le faire. Oui car on a affronté des équipes qui ont tellement plus de moyens que nous…\nQuel objectif en Final four ?\nOn y va pour gagner. On ne se cache plus. Si nous sommes dans le carré final, c’est que nous avons le niveau. Rouen parmi les quatre meilleures équipes d’Europe ? Nous sommes à notre place. En foot, vous pouvez réaliser en \nCoupe de France un hold up en marquant sur un contre. Là, on a battu quatre adversaires sur cinq en cinq jours. Et quels adversaires. Dans cette compétition, vous ne pouvez pas voler une place en final four. Maintenant, nous ne sommes pas naïfs non plus, on sait que ce sera dur, qu‘on va affronter des pros… On va essayer de se préparer au mieux… \n\nOn vous a vu vous lâcher et faire le tour des bases en pleine nuit à Rotterdam. C’est rare !\n_ Oui (rires).. Avec Cyril (Vissac) on est partis comme cela, sur un coup \nde tête… Un moyen d’évacuer… On s’est bien fait disputer par le jardinier hollandais (rires)… \n_ Mais c’était très agréable. J’ai pensé à tout ceux qui ont bossé dur dans ce club, mon père, François Colombier, Christian Chénard, Robin Roy, Boris Rothermundt, Sébastien Bougie, Yann Monnet, Mickael Cerda…J’en oublie et je m’en excuse. Je les ai tous emmenés avec moi courir et faire le tour des bases en pensées. Se qualifier pour le Final four, battre Rotterdam, septuple champions d’Europe, dans son stade ! C’est une date importante pour le baseball français, non ? \n\n\n