Rouen – Montpellier, résumé du 3ème match

| Publié par | Catégories : Non classé

S’appuyant sur une attaque de 17 coups-sûrs et sur une performance solide de Karl Meljholm, les Huskies de Rouen ont pris les devants 2-1 dans la demi-finale les opposant à Montpellier, en s’imposant 13-3, sous une température pourtant méditerranéenne.\n\nComme à l’occasion des deux premiers matches, les rouennais ont rapidement été en action, avec pour commencer un double de Kenji Hagiwara, qui finira la journée avec 3/5, frappant pour .692 dans la série. Trois frappeurs plus tard, Boris Marche poussait Hagiwara et Scalabrini (atteint par un lancer) au marbre. Les rouennais menaient ensuite 5-0 à la fin de la deuxième manche, en raison notamment d’une coûteuse erreur de Felices, qui, avec un retrait et les buts remplis, manquait complétement son relai au marbre sur un roulant de Gauthier, permettant à deux rouennais de venir marquer. Les Huskies rajoutaient un nouveau point en 3ème, grâce à un double de Scalabrini.\n\nThomas Langloys venait relever Gregory Cros au monticule en 4ème. Il cédait un BB à Marche, puis Gauthier frappait un long circuit dans la gauche permettant à son équipe de mener 8-0. Puis 10-0 en 6ème, Boris Marche produisant ses 5è et 6è point de la journée.Meljholm cédait sa place à Giovanni Ouin. Le lanceur des Huskies avait lancé 6 manches, pour deux hits, 5K, 1BB et un hit by pitch.\n\nLes Barracudas, comme à leur habitude, ne laissaient pas filer le match. Après un retrait (un superbe plongeon d’Hagiwara après une longue course sur une flèche de Mayeur), P.Langloys déposait le bunt, que G.Ouin négociait mal, commettant une erreur. Deux hits, deux BB et un sacrifice fly plus loin, Montpellier avait inscrit trois points. Mathieu Crescent venait stopper l’hémorragie en retirant Felices sur trois prises.\n\nL’attaque rouennaise allait faire le nécessaire pour terminer le match en 7 manches. Quatre hits pour commecer (deux points marqués), puis après deux retraits, deux BB remplissaient les buts pour Mathieu Crescent qui frappait un simple permettant aux Huskies d’atteindre de nouveau les dix points d’avance.