Rouen en finale: réactions

| Publié par | Catégories : Non classé

94],\n lanceur de Rouen\n\n((( ))) Une qualification pour la finale est simplement une étape pour le but ultime qui est de devenir champion de France. Nous n’avons encore rien accompli. Depuis un lent début de saison, nous n’avons cessé de nous améliorer et nous montons en puissance pour cette fameuse finale. Les Huskies de Rouen, c’est une équipe, une famille. C’est ce qui fait sa force. Bravo les boys mais maintenant concentrons-nous et travaillons fort pour que notre dernière game soit une victoire.\n_ Dany Scalabrini, manager de Rouen\n\n((( ))) Tout commence aujourd’hui. On travaille toute la saison pour ce moment-là. Arriver au bout, jouer la finale. Oublier tout ce qui s’est passé pour se concentrer sur l’objectif ultime, sur le seul qui compte. La victoire. Tout donner pour ne pas finir deuxième, la pire des places. Bien sûr c’est une satisfaction, voire un soulagement, d’être parvenu en finale. Mais cela ne peut pas être un achèvement. Il faut redoubler d’efforts, de concentration, d’engagement. Tout donner pendant les quatre semaines de compétition qui restent. C’est ça qui est exaltant.\n_ Cette finale, c’est un très gros défi qui nous attend. Gagner quatre titres de suite, cinq en six ans, ce serait une performance de tout premier ordre. Face à nous, l’équipe de Sénart va nous proposer une opposition de très haut niveau. Les Templiers ont gagné le Challenge de France, ils ont remporté la saison régulière, ils ont des joueurs-étoiles à toutes les positions, ils sont capables de détruire n’importe quelle opposition. Je n’oublie pas la correction qu’ils nous ont infligé à l’occasion de la dernière journée de la saison . Ce sera un défi très difficile à relever, cela nous promets des moments passionnants, riches, intenses. Tout ce qu’on aime. Avec au bout du compte, soit la joie immense d’avoir achevé le travail, soit la peine infinie de la défaite. Il n’y aura pas de demi-mesures, de fausses excuses. Les sentiments seront exacerbés, les passions déchaînés, les émotions sublimées. Ça va être beau.\n_ François Colombier, assistant coach\n\n((( ))) C’est simple : je veux gagner le championnat, et toute l’équipe est cet état d’esprit. C’est ça qui nous fait avancer. Il est parfois difficile de faire emprunter ce chemin à tout le monde. Les vétérans comme Boris, Flavien, Luc, Nicolas ou moi, nous sommes toujours concentrés vers cet objectif, et aujourd’hui, tout le monde est sur le même chemin, celui qui mène à la victoire finale, celui que nous connaissons par cÅ“ur depuis trois saisons. Nous sommes redevenus les grands Huskies, et nous ne nous arrêterons avant d’avoir obtenu ce que nous voulons\n_ Keino Perez, lanceur de Rouen\n\n((( ))) Je suis très heureux de jouer la finale au sein d’une équipe qui ne dépend pas que d’un joueur clé. Nous avons plusieurs gars capables de faire le job à n’importe quel moment. C’est ce qui fait notre force face à nos adversaires et ce qui explique nos victoires. \n_ Randy Perez, 3ème base de Rouen\n\n\n