Rouen chute à Savigny

| Publié par | Catégories : Non classé

{1ER MATCH: SAVIGNY BAT ROUEN 9/3}\n\n|Rouen ||000|000|021| |3 |7| 4|\n|Savigny ||000|202|50/ ||9 | 8 | 1|\n\n_ WP : Lemestre, LP : Perez\n\n\n\n

{La victoire est pour Lemestre et la défaite pour Perez (crédit Christophe Élise)}
\n\n\n_ Les Lions de Savigny ont remporté le championnat de la saison régulière en s’imposant deux fois face aux Huskies de Rouen.\n\n_ Dans le premier match, Pierrick Lemestre a une nouvelle fois dominé l’attaque rouennaise, avec un match complet et 7 strike-out.\n\n_ Après trois premières manches où les deux lanceurs ont fait jeu égal, ne cédant qu’un seul coup-sûr, Savigny a fait parler la poudre. Lemestre commençait par un double avant que Tim Stewart ne frappe un très long coup de circuit de deux points au champ centre. Perez parvenait à limiter ensuite les dégâts, et les rouennais parvenaient à rester dans le match. \n_ Ils se montraient même menaçants en 5ème manche. Boris Marche commençait par un double, puis, après un retrait, Matheiu Brau frappait un simple. La défense de Savigny lançait au marbre pour empêcher Marche de marquer, et le rouennais restait sagement au 3ème coussin quand M.Brau tentait de surprendre Savigny en filant en deuxième base sur le jeu. Le relais de Ferreira arrivait à temps pour un retrait qui coupait un peu les jambes rouennaises.\n_ A leur retour au bâton, les Lions se mettaient à l’abri. Lemestre, encore lui, décidemment l’homme du match la veille de son 28ème anniversaire, commençait par un simple. Le dangereux Stewart était retiré par un ballon en 2, puis Hagiwara réussissait un jeu spectaculaire en pleine course pour priver Ferreira d’au moins un double. Mais l’échéance n’était que reportée. Après ces deux retraits, Proust frappait un simple, puis Guaye et Boyer produisaient chacun un point pour porter le score à 4-0.\n\n_ C’en était fini des chances rouennaises. Joris Bert entrait au monticule pour Rouen en 7ème mais peu servi par la chance ( des faibles roulants difficiles à jouer, un mauvais rebond sur un simple de Ferreira se transformant en triple) et par sa défense (3 erreurs), il concédait 5 points. _ Les Huskies n’étaient donc pas loin de voir la défaite se transformer en humiliante mercy-rule.\n\n_ Savigny pouvait dérouler les deux dernières manches. La concentration de Lemestre retombait un peu et il permettait aux rouennais de revenir un peu dans le match en 8èmemanche. Le haut de l’alignement Huskies remplissait les buts (BB, HP, simple), mais Hornostaj ne pouvait faire mieux qu’un faible ballon au centre. D.Gauthier redonnait un peu d’espoir avec un double de deux points, puis Marche et A.Piquet étaient retirés. Le 3ème point ajouté en 9ème manche ne changeait rien à l’affaire, et Savigny s’imposait facilement 9-3.\n\n_ Les équipes :\n_ Rouen : Bert (7,1), L.Piquet (4), Hagiwara (8), Hornostaj (6), Gauthier (3), Marche (2) puis Anouar (2), A.Piquet (5), Brau (9), Combes (DH,7), Perez (1)\n\n_ Savigny : Martinez (4), Goniot (8), Lemestre (1), Stewart (9,7), Ferreira (2), Proust (5), Guaye (9) puis Waltersperger (7), Boyer (3), Dal Zotto (6)\n\n\n—-\n\n{2EME MATCH: SAVIGNY BAT ROUEN 7/6}\n\n| Rouen ||000 |113|010|| 6| 7| 0|\n| Savigny ||301 |030|00/|| 7| 8| 0|\n\n_ WP : Salado, LP : Ouin, S : Stewart\n\n`\n\n\n
{Giovanni Ouin (Rouen 76) et Tim Stewart (Savigny) – (crédit Christophe Élise)}
\n\n_ Les rouennais ont une nouvelle fois fait la course derrière le score, et s’ils sont revenus très près des Lions, ils n’ont jamais réussi à renverser la tendance.\n\n_ Savigny a frappé fort dès la première manche face à Giovanni Ouin. Un simple et une base volée pour Goniot, puis après deux retrait un double de Stewart (RBI) , un simple de Peyrichou (RBI), un autre simple de Ferreira et un double vol marbre-première parfaitement exécuté donnaient 3 points d’avance aux Lions. \n_ Les Huskies étaient totalement dominés par le jeune Eloi Secleppe au monticule, qui ne cédait rien d’autre que 2 HP pendant les trois premières manches. Il devait toutefois concéder un home-run en solo à Hornostaj en 4ème, avant de céder sa place à Salado. \n_ En 5ème manche, les Huskies marquaient par Mathie Brau leur 2ème point, après un simple, une base volée, un mauvais lancer et un simple de Bert.\n\n_ Rouen, revenu dans la partie, faisait appel à A.Piquet au monticule. La cinquième manche fut compliquée pour le breton. Après un retrait, il cédait un double à Stewart et un BB à Peyrichou. Ferreira, décidemment très en forme frappait un simple d’un point. Après deux retraits, Proust frappait un haut ballon dans la droite, à proximité de la clôture. Mathieu Brau ne parvenait pas à conserver la balle dan son gant et les Lions en profitaient pour marquer deux fois. 7-2, tout était à refaire pour les Huskies.\n\n_ Ils s’y employaient à leur retour au bâton. Un simple d’Hagiwara, un HP à Gauthier et un nouveau circuit d’Hornostaj permettait à Rouen de revenir à 2 points. Le tournant du match survint ensuite quand Salado, pourtant ébranlé, retirait les trois frappeurs suivants sur trois faibles ballons. Les Huskies auraient pu enfoncer le clou, ils restaient en arrière au score. \n\n_ C’était d’autant plus regrettable que d’une part A.Piquet n’allait plus rien donner dans les trois dernières manches, et que Savigny faisait rentrer successivement Nash et Stewart pour finir le match. Nash ne lançait qu’une manche, la 6ème, faisant trois retraits mais devant quitter le monticule en raison d’une douleur à l’épaule. Rouen revenait un peu dans la partie en 7ème manche contre Stewart. Hagiwara était atteint par un lancer (les lanceurs de Savigny ont atteint 8 frappeurs rouennais dans les 2 matches) puis volait la 2 et la 3. Après un retrait, Hornostaj recevait un BB et volait la 2. Un jeu controversé survenait ensuite quand sur le roulant de Marche à l’arrêt-court, Hornostaj entrait en collision avec Dal Zotto en revenant à son coussin. Après avoir hésité, les arbitres appelaient une obstruction contre le rouennais, ce qui empêchait le point de marquer et provoquait, on l’imagine bien, une longue et vigoureuse discussion. Le retrait était toutefois enregistré, mais Perez suivait par un simple d’un point avant que Brau soit atteint par un lancer pour remplir les buts. Après plusieurs fausses balles, Combes ne pouvait que frapper un roulant en 2ème base pour mettre fin à la manche.\n\n_ Nouvelle opportunité en 9ème manche quand Bert soutirait un but sur balle. Le hit and run était demandé, et L.Piquet frappait une solide flèche proche du sol. Martinez, en course vers le 2ème coussin pour faire face au vol de base de Bert, plongeait sur sa droite pour se saisir de la balle avant le rebond, et relançait en 1ère pour compléter facilement le double-jeu. Ce n’était donc pas le journée des Huskies…\n\n_ Les équipes :\n\n_ Rouen : Bert (7), L.Piquet (5), Hagiwara (8), Gauthier (DH), Hornostaj (6), Marche (2), Perez (3), Brau (9), Combes (4), Ouin (1) puis A.Piquet (1)\n\n_ Savigny : Martinez (4), Goniot (8), Lemestre (DH,9), Stewart (9,1), Peyrichou (5,3), Ferreira (2), Guaye (7), Boyer (3) puis Proust (5), Dal Zotto (6), Secleppe (1) puis Salado (1), puis Nash (1)\n\n\n