Rouen a les cartes en main

| Publié par | Catégories : Non classé

Rouen a pris les devants 2-0 dans la finale du championnat de France 2009 après une victoire 5-2 face aux Lions de Savigny. \n\n\n
\n

\n|ROUEN ||020 |002 |010 || 5|| 6 |3|\n|SAVIGNY| |100 |001| 000 || 2|| 8| 2|\n
\n
\n\nUn match où la défense rouennaise a eut son mot à dire, et a coupé l’herbe sous les crampons des Lions à trois reprises. Elle a tout d’abord cafouillé en première manche, quand (après un retrait) des erreurs du lanceur Giovanni Ouin (sur un faible roulant de Peyrichou) puis de David Gauthier (sur un amorti de Huff), permettaient aux Lions de remplir les bases. Stewart frappait un ballon sacrifice pour le premier point. Puis la défense rouennaise se mettait à l’œuvre. Boyer frappait un simple dans la droite, et Savigny poussait Lemestre au marbre, qui était coupé par le relai parfait de Joris Bert. Rouen limitait les dégâts à un point. \n\nEn 4ème manche, alors qu’ils menaient 2-1, les Huskies ont encore pu remercier les bras de leur champ extérieur. Après un retrait, Stewart frappait un long double à la clôture. Boyer suivait par un simple, cette fois au champ centre. Le scénario de la première manche se répétait, puisque Stewart était poussé au marbre, et retiré sur le lancer d’Hagiwara. Une action d’autant plus important que Ferreira suivait par un simple, avant que Goniot ne soit retiré sur un roulant en 3ème base, avec un très beau jeu de Dubaut pour rattraper le long relais de Gauthier.\n\nNouvelle menace en 6ème manche. Rouen mène 4-1, mais Savigny ne baisse pas les bras. Lemestre frappe une balle qui tombe à quelques mètres derrière la première base, puis roule en champ droit, c’est un double, avec une base supplémentaire sur le mauvais lancer de Joris Bert. Huff frappe un simple d’un point, malgré le beau plongeon de Piquet. Le dangereux Stewart est au bâton, mais Ouin travaille bien et le retire sur un ballon à l’arrêt-court. Boyer est au bâton, il frappe son troisième simple de la journée. Perez est alors appelé en relève, et cède aussitôt un simple à Ferreira pour remplir les buts avec un seul retrait. Goniot est au bâton, il frappe un solide roulant directement sur Scalabrini, et les Huskies tournent le double jeu 6-4-3.\n\nDernière action d’éclat de la défense des Huskies, en toute fin de match, en 9ème manche, avec le score de 5-2. Boyer soutire un but sur balles pour commencer la manche. Touahri le remplace comme pinch-runner. Il se rendra en 2 sur un wild pitch, pendant que Perez passe Ferreira puis Jiminian dans la mitaine. Le dangereux Rousseau est au bâton. Le compte monte à deux balles aucune prise, quand Perez réussit un pick-off parfait avec Scalabrini pour retirer Touahri en deuxième base et mettre fin au match.\n\nSi la défense a fait le travail, l’attaque rouennaise a aussi su faire preuve de beaucoup d’opportunisme. Après un retrait, Piquet frappe un simple. Puis Marche frappe un roulant sur Huff qui tente le double jeu par la deux, mais Peyrichou ne parvient pas à garder la balle dans son gant, la laisse tomber, et tout le monde est sauf. Les Huskies feront payer cher l’erreur, puisque Peron frappera ensuite un double dans la droite pour deux points. \n\nLes Huskies se donneront un peu d’air en 6ème manche. But sur balles à Scalabrini pour commencer, amorti sacrifice d’Hagiwara, puis double d’un point de Gauthier le long de la ligne de première base. Marche frappe ensuite une solide flèche au champ centre, Martinez tente le tout pour le tout, plonge en pleine course, mais ne peut saisir la balle, qui file jusqu’à la clôture. Gauthier marque le 4ème point rouennais, et Marche s’arrête en troisième base. Le receveur rouennais verra ses efforts couronnés par le titre de MVP du match. Puis les Huskies déclineront l’art et la manière de construire un point en 8ème manche. Après deux simples de Scalabrini et Hagiwara, Gauthier pose un amorti sacrifice parfait, puis Piquet suit par un ballon sacrifice au champ centre pour le 5ème point.\n\nDernière perle à la couronne rouennaise, les lanceurs. Ouin, après une première manche difficile, a livré une très solide performance, tenant l’attaque des Lions en respect. Appelé en relève, Keino Perez a su fermer la porte dans des circonstances tendues. Puis, comme la veille, il a été dominant contre les frappeurs des Lions. Son duel contre Carlos Jiminian en 9ème manche, terminé par un strike-out sur compte plein après 6 fausses balles, restera un des grands moments de ce match.\n\nRouen se rendra donc les 10 et 11 octobre prochains avec une avance de deux matches, ce qui ne leur était pas arrivé en finale depuis 2003, et un balayage contre les Lions. Savigny, quand à lui, en appellera aux mânes de 2004, et au sweep réussit sur le terrain des Barracudas pour renverser le court de l’histoire. Cette finale 2009 n’est pas encore finie…\n\n—-\n\n
\n- {archive Play-by-Play / Box-Score} \n\n- {<< Finale match 1 <<} \n\n—-\n\n-* Les stats des frappeurs\n-** {Savigny}\n_ Martinez 0/4, 2K\n_ Peyrichou 0/4, 1 run ,1K\n_ Lemestre 1/3, 1 double, 1 run, 1BB\n_ Huff 1/3, 1RBI, 1BB\n_ Stewart 1/3, 1 double, 1 RBI, 1SF\n_ Boyer 3/3, 1BB\n_ Ferreira 2/4, 1K\n_ Goniot 0/3\n_ Jiminian 0/1, 1K\n_ Dal Zotto 0/3\n-** {Rouen}\n_ Joris Bert 0/4, 1BB, 1K, 1CS\n_ Scalabrini 0/2, 2 runs, 2BB\n_ Hagiwara 1/3, 2K, 1 SH\n_ Gauthier 1/3, 1 double, 1 run, 1 RBI, 1K, 1SH\n_ Piquet 2/3, 1 run, 1RBI, 1SB, 1 SF\n_ Marche 1/4, 1 triple, 1 run, 1 RBI\n_ Peron 1/3, 1 double, 2 RBI, 1BB\n_ Dubaut 0/3, 1BB\n_ Jordan Bert 0/4, 1K\n\n-* Les stats des lanceurs\n-** {Savigny}\n_ Stewart, L, 8 IP, 5 R, 4 ER, 6 hits, 4BB, 6K\n_ Jiminian 1 IP, 1BB\n-** {Rouen}\n_ Ouin, W, 5,1 IP, 2R, 1ER, 7 hits, 1BB, 2K\n_ Perez, S, 3,2 IP, 0R, 1 hits, 4K, 1WP\n