Rotterdam, sur la route du Final 4 !

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\n- 1. Quelle sera l’image forte du tournoi que vous garderez ?\n- 2. Quelle a été la partie la plus difficile ? Pourquoi ?\n- 3. Le Final four, ça représente quoi pour vous ?\n\nSylvain Virey (coach)\n_ 1. Il y en a plusieurs… réalisées par différents joueurs de l’équipe… Du plus jeune au plus ancien…\nPour toutes les résumer en une seule, je retiendrai l’image du point levé de Keino Perez qui, lors de sa 5ème manche sur le monticule face aux allemands, sort ZIRZLMEIE avec un coureur en 2 et 3. C’est un des moments fort du match qui a été décisif pour la qualification et qui reflète assez bien l’état d’esprit, le professionnalisme et la détermination de l’ensemble des joueurs.\n\n_ 2. Le match contre Regensburg sans aucun doute. Parce que ce match était synonyme de qualification pour le Final 4 pour les 2 équipes, parce que les Allemands ont fait une très bonne entrée de match, parce que l’équipe n’a rien lâchée et a su réagir sans se laisser déstabiliser par les tensions engendrées lors de cette rencontre. Contrairement aux Allemands, Rouen a su garder la tête froide et a mérité sa victoire.\n\n_ 3. Pour moi, c’est la reconnaissance d’un club et de ses partenaires ; d’un groupe de joueurs qui a su trouver les moyens pour performer au plus haut niveau de championnat de club possible en Europe.\nCette participation au final 4 pour un club Français est la 1ère de l’histoire. Elle repousse ainsi les frontières du possible pour tous les clubs du championnat Elite et apporte une plus grande reconnaissance et un plus grand respect de notre fédération.\nC’est aussi une expérience qui peut et doit être capitalisée au sein de nos équipes de France et en particulier des seniors.\nCette qualification est aujourd’hui une fierté et une force pour tous les acteurs du baseball Français.\n\n\nBoris Marche (receveur, capitaine)\n_ 1. L’image d’une équipe combative, déterminée, soudée capable d’élever son niveau de jeu et de jouer du très bon baseball contre les meilleures équipes d’Europe.\n \n_ 2. Le match le plus dur a été celui de la défaite contre les italiens car nous n’avons pas pu nous ajuster au lanceur d’en face.\nDans la victoire, le match contre les allemands a été le plus tendu car nous avons été menés et nous sommes revenus au score avant de nous imposer.\n \n_ 3. Tout et rien à la fois!!!\nToute une satisfaction et une victoire pour la ville, l’équipe, le club, les bénévoles, les coachs, nos jeunes, nos anciens joueurs et coachs qui ont contribué à faire de ce groupe ce qu’il est maintenant.\nEt rien car maintenant il faut le gagner! Je ne pense qu’a ça depuis que je sais que nous sommes qualifiés! GO HUSKIES\n\nOwen Ozanich (lanceur)\n\n

{Crédit Aurélien Meunier}
\n_ 1. La première victoire contre Rotterdam parce qu’elle a confirmée tout le travail qu’on a fait auparavant, et puis parce qu’elle nous a donnée de la confiance pour les autres matchs suivants….aussi la victoire contre les allemands de Regensburg, c’était un match inoubliable pour plusieurs raisons, la bagarre, la bataille entre un guerrier (Keino) et un bon lanceur Hollandais coté Allemand (Bolsenbroek)….la deuxième frappe clutch de David Gauthier\n\n_ 2. Pour moi celle contre Nettuno, je me sentais un peu nerveux au début du match, dans la premier manche (3 bb c’est pas normale), j’avais l’impression de décevoir mes coéquipiers….autrement encore le match contre les Allemands, surtout après que l’arbitre a expulsé Ethan Paquette et Sylvain Virey. \n\n\n_ 3. Une autre opportunité de jouer avec mes amis et une autre opportunité de montrer la puissance de cette équipe et du baseball français. \n\nBastien Dagneau (Oufielder)\n_ 1. La joie d’avoir battu Rotterdam à domicile et Regensburg au meilleur moment de la compétition… Ces souvenirs resteront pour moi (même si je n’ai pas joué contre les allemands) un grand souvenir de la compétition.\n \n_ 2. Je pense que le match contre les allemands était particulièrement difficile pour toute l’équipe à cause de la tension, le fait d’être menés dés la première manche et l’importance de gagner ce match a beaucoup joué. C’est pourquoi la victoire est aussi belle.\n\n_ 3. Déjà le fait d’être la première équipe française à y participer.. Et personnellement, je ressens une excitation à l’approche de cet événement unique ainsi que la sensation de pouvoir réussir à accrocher et à battre ceux qui sont les meilleurs clubs d’Europe.\n\n\nMaxime Lefevre (arrêt court)\n_1. L’image fort a retenir est sans doute la victoire contre la hollande, le premier match de la compétition ! On savait que c’était le match a gagner contre l’une des meilleures équipes européennes !! \nNous avons répondu présents !!! \n\n_ 2. La partie la plus difficile est sans doute celle contre les Allemands avec deux exclusions. En plus, nous étions menés et en 5eme nous avons su regrouper nos forces et travailler en équipe de manière à gagner !!! Inoubliable. \n\n_ 3. Le Final Four est une récompense pour l’incroyable groupe que nous sommes, se distinguer en Europe et faire parler de nous amateurs du baseball devant des nations dominantes !!! Qu’elle récompense !!\n\nJoris Bert (champ centre)\n\n
{Crédit www.kafoe-fotografie.nl}
\n_ 1. Pour ma part une seule chose à fait toute la différence à mes yeux, le team Spirit que l’on avait, la cohésion de groupe et le fait de réaliser des grandes choses dans les grands moments. \nCes six jours resteront inoubliable \n\n_ 2. Je dirai le premier vs Neptunus, on savait que cette équipe était un rang au dessus de nous mais on a attaqué ce match en guerrier, en battant et non en voulant limiter la casse et je pense que ça a fait toute la différence. On les a pris à la gorge et nous ne les avons pas lâché Beaucoup de pression et d’intensité, c’est ce que l’on aime et nous sommes vraiment bons dans ces moments là \n\n_ 3. Un aboutissement, chaque année on se prépare et on joue principalement dans cette objectif, pérformer au niveau européen et prouver à nous même ainsi qu’à tout le monde que le baseball français et surtout celui des Huskies fait partie des meilleurs d’Europe. \nOn y est et on ira pour le gagner, pas d’état d’âme, nous sommes des champions \n\nChris Mezger (Lanceur)\n\n_ 1. Pour moi, c’était quand David a attrapé la balle du dernier frappeur allemand, pour finir la victoire samedi. \nEtre sur la butte, sachant que nous nous qualifierions, et particulièrement après la bataille entre Ethan et leur catcheur, le sentiment de gagner ce match était incroyable. \n\n_ 2. Moi, je n’ai joué que contre Neptunus et Regensburg, donc c’est surement Neptunus. Je n’avais pas mon meilleur stuff, donc j’ai du lutter tout le match. J’ai donné tout ce que j’avais pour l’équipe, et j’étais fier de mes coéquipiers frappeurs qui ont marqué autant de points. \n\n_ 3. C’est simplement une déclaration que le baseball français appartient au gotha du baseball européen. Même si la ligue n’a pas la profondeur des ligues hollandaise ou italienne, il y a encore de bon baseball. \nJ’espère que le baseball français va profiter de notre présence dans le Final Four. \n\n\nEthan Paquette (3me but)\n_ 1. L’image inoubliable, c’est la victoire face aux Hollandais. Nous avons dès le premier match montré que nous étions dans le coup, que nous étions là pour aller au Final four. Nous avons gagné le respect de tous en battant Rotterdam. \n\n_ 2. Le match le plus dur a été celui face aux Allemands. Ce fut une grande victoire. Si nous perdions, nous rentrions à la maison. Nous avons été menés 2/0 et nous étions dominés en début de match. Les Allemands ne nous ont pas respecté, ca m’a énervé. Il y a eu cette bagarre, et puis l’équipe a ensuite marqué quatre point lors des deux manches suivantes. Quel match ! Un des matchs les plus inoubliables de ma carrière !\n\n_ 3. Ca représente beaucoup. Même si je serai suspendu pour le premier match… Aller en final était un objectif que je me suis fixé dès mon arrivée à Rouen. Réaliser quelque chose d’historique, être la première équipe française à aller au Final four… cela représente beaucoup pour notre organisation. J’espère que nous allons par cette qualification donner confiance au baseball français et le tirer vers le haut. \n