Quelle saison pour Nicolas Dubaut !

| Publié par | Catégories : Non classé

En se mettant d’accord avec Nicolas Dubaut en début de saison pour un prêt, les Huskies de Rouen savaient qu’ils faisaient venir un des meilleurs joueurs français. Ils ne se doutaient pas que le grand lanceur allait être la pierre angulaire de tous les succès cette saison.\n\n35]. Rouen affronte Montpellier, Après une première manche difficile (deux points non mérités), Nicolas Dubaut ne donne plus rien jusqu’à la 7ème manche, quittant le monticule sur le score de 9-2. Deler et Perez viennent finir le travail. Rouen se qualifie pour la finale qu’il remportera 4-3 face à Toulouse.\n\nDemi-finale de la coupe d’Europe des clubs champions. Après l’exploit de la qualification face à San-Marin, les Huskies affrontent Rimini. Nicolas Dubaut ne donne rien pendant cinq manches. Une erreur coûte un point en sixième, puis la puissante attaque italienne frappe 3 hits et marque deux points en 7ème. Le score est de 4-3 Après deux retraits, Dubaut donne un BBI à Garcia, et cède sa place à Perez qui fermera la porte. Rouen se qualifie pour la finale, premier club français à évoluer à ce niveau. \n\nDemi-finale du championnat de France, match #2. Les Huskies se sont compliqués la vie en laissant filer le premier match à Montpellier, alors qu’ils menaient 6-1 en 9ème manche. Un peu d’inquiétude dans le camp des Huskies, les Barracudas ressemblant fort à une bête noire. Nicolas Dubaut se chargera de remettre son équipe dans le droit chemin, en se battant de la première à la dernière manche. En première, les buts sont remplis avec un retrait, mais Dubaut force G.Cros à frapper dans un double jeu. Nouvelle alerte en 6ème, deux points viennent marquer, mais un K aux dépends de Mayeur avec deux coureurs sur les buts met fin à la menace. En 8ème, le score est de 6-2, quand Montpellier marque deux fois, sur un double de G.Cros. Il n’y a pas de retrait. Dubaut retire ensuite dans l’ordre Felice (roulant), Mayeur (K) et Haras (K). Rouen revient à 1-1.\n\nDemi-finale du championnat de France, match #4. Les Huskies mènent 2-1, mais craignent la tenue d’un éventuel cinquième, étant un peu à cours de pitching. Montpellier envoie l’excellent N.French au monticule, et démarre en trombe en marquant deux fois dès la première manche. N.Dubaut s’en sort avec un K, et tient le match jusqu’en 7ème manche, étant relevé par K.Perez (encore une fois…) avec le score de 6-4. Rouen se qualifie pour la finale.\n\n\nFinale du championnat de France, match #2. Rouen perd le premier match. Face à l’américain Blesoff, Nicolas Dubaut sortira encore le grand jeu, bien soutenu par sa défensue qui tournera pas moins de quatre double jeux, dont un très important en 8ème avec les bases pleines et Martinez au bâton. Ce sera la seule vraie alerte pour le lanceur rouennais, qui lance un match complet dans une victoire 3-1 replaçant les Huskies dans la course au titre. \n\nFinale du championnat de France, match #5. Tout va mal dans cette deuxième manche. L’attaque des Templiers vient de faire très mal à Philippe Lecourieux qui concède 5 hits de suite. Pas le choix, il faut stopper l’hémorragie. Nicolas Dubaut quitte sa troisième base pour enfiler son gant et ses chaussures de lanceur, sans avoir eu le temps de s’échauffer. Si Hobbs vole le marbre, deux retraits viennent mettre fin à la manche. La tâche du lanceur rouennais, très remonté et très concentré est simple : garder son équipe dans le match. Il y parviendra bien qu’en remplissant les buts en 3ème manche, mais Young frappe un ballon au centre pour le troisième retrait. Les buts seront de nouveaux remplis en 7ème, avec un retrait. Un hit-by-pitch donne un point, puis un double jeu permet aux rouennais de s’en sortir. Les Huskies prennent les devant en 8ème. Nicolas ne sent plus la douleur dans son bras droit, ni la fatigue qui pèse dans ses jambes. Avec un compte de 2-2, Martinez fend l’air sur un changement de vitesse. Après deux balles, Young fait monter le compte à 3-2 avant de frapper un ballon facilement captè par Bougie au centre. Puis Hobbs, sur le deuxième lancer frappe une balle bondissante dont Gauthier se saisit pour toucher le 1er coussin et mettre fin au match. \n\nDans ces matches de phases finales, les stats de N.Dubaut se passent de commentaires !\n\n6 victoires – 0 défaite\n\nMoyenne de points mérités : 2,18\n\nManches lancées : 45,3\n\nMatches complets : 2\n\nButs sur balles : 19\n\nHit by pitch : 3\n\nStrike-out : 33\n\nMoyenne des frappeurs : .256\n\nNombre de lancers : 413\n\nPourcentage de prises lancées : 63,15%