Play offs: pronostics !

| Publié par | Catégories : Non classé

{OLIVIER CHARLIONNET (LANCEUR DES ARVERNES DE CLERMONT)}\n\n\n\n\nMontpellier \n_ « Dès le mois de mars, je les voyais champions de France et je n’ai pas changé d’avis. La formule des play-offs est faite pour eux. Ils n’ont aucun « tueurs » sur le monticule mais leur bullpen est le plus profond du championnat ce qui leur permettra aussi de garder une certaine fraîcheur jusqu’à la finale. Un seul bémol pour les barracudas : sur les 9 matchs des play-offs, ils vont en jouer 6 à l’extérieur. Pas franchement logique quand on termine 2ème de la saison régulière. »\n\nSavigny-sur-Orge\n_ « Ils peuvent faire quelque chose mais seulement avec un Pierrick Lemestre monumental. Il est l’homme clé de son équipe tant au bâton, que sur le monticule et que dans la boîte de coach. Malgré tout, je trouve leur staff de lanceurs un peu juste en quantité et en qualité pour la formule des play-offs. »\n\nSénart\n_ « Un peu comme Savigny, je trouve leur staff de lanceurs trop juste pour accéder à la finale. Samuel Meurant va leur faire gagner des matchs mais il ne pourra pas lancer 27 manches en 2 jours. La formule va les forcer à faire tourner leur effectif alors que, culturellement, ils n’ont pas l’habitude. Selon moi, pour accéder à la finale, il faut pouvoir s’appuyer sur un groupe de 14 ou 15 joueurs. »\n\nRouen \n_ « C’est l’équipe la plus complète et je ne vois pas comment ils ne pourraient pas se qualifier pour la finale. Leur staff de lanceur est de grande qualité : Robin Roy et Keino Pérez seront difficiles à aller chercher mais il manque peut être un troisième et quatrième bras solides pour éviter d’aller puiser dans les réserves. Attention quand même ne pas pêcher par orgueil ou par excès de confiance après autant de titres. Rouen sera toujours pris très au sérieux, personne ne leur fera de cadeaux. » \n\n\n{GREGORY FAGES (MANAGER DES COUGARS DE MONTIGNY)}\n\n\n\n\nMontpellier \n_ « Ils doivent aller en finale. Ils ont la rotation de lanceurs nécessaire et un esprit d’équipe qui leur sera utile dans ces matchs souvent tendus et serrés. A contrario, le groupe manque aussi d’expérience et il peut aussi craquer comme en ouverture du challenge de France chez eux. \nJ’avoue être assez surpris de leurs performances depuis le début de saison : leur effectif est très jeune et, pour sa première année à la tête de l’équipe, Jean Michel Mayeur gère très bien son équipe tout en parvenant à rester performant sur le terrain. »\n\n\nSavigny-sur-Orge\n_ « C’est une équipe de play-offs, capable de sortir de gros matchs aux moments opportuns mais aussi capable de passer complètement au travers. Ils manquent souvent de rigueur. Je pensais qu’ils seraient en mesure d’aller chatouiller Rouen pendant la saison mais si au bâton, ils peuvent être aussi performants que les Huskies, sur le monticule, il y a encore une marche. Maintenant, leur saison compliquée et leur qualification arrachée sur le fil peuvent aussi souder le groupe. »\n\nSénart \n_ « C’est pour moi l’invité surprise de ces play-offs. Cette saison, avec Montigny, nous avons partagés face à eux (2V-2D) mais ils ont dû battre du monde pour grimper jusque la 3ème place de la saison régulière. Malgré tout, aller en finale serait un exploit. Sénart manque de lanceurs dominants derrière Sam Meurant. »\n\nRouen \n_ « Ce n’est pas une surprise de les retrouver en tête à l’issue de la saison régulière. Je ne vois pas comment ils pourraient passer à côté d’un sixième titre de champion. Rouen est l’équipe la plus forte du championnat, la plus complète, la plus d’expérimentée et avec la plus grande culture de la gagne. Attention à l’excès de confiance mais je n’y crois pas trop. »\n\n{JAMEL BOUTAGRA (MANAGER DU STADE TOULOUSAIN)}\n\n\n\nMontpellier\n_ « Ils ont toutes leurs chances d’aller en finale. Avec Rouen, c’est la formation la plus soudée, la plus complète et surtout, ils disposent de nombreux lanceurs. Peu d’équipes dans le championnat peuvent se targuer de compter dans leurs rangs autant de lanceurs partants. Ils n’ont pas fini à la deuxième place par hasard. Est-ce que leur manque de puissance peut peser ? Je ne pense pas. Ils ont pratiqué du « petit jeu » toute la saison, ils exécutent très bien et savoir poser un amorti en dernière manche, toutes les équipes n’en sont pas toujours capables… »\n\nSénart\n_ « Comme au classement de la phase régulière, je les vois un cran au dessus de Savigny mais moins armés que Montpellier et Rouen. Ils s’appuient sur 4 ou 5 joueurs clés dont Sam Meurant et Ernesto Martinez qui peuvent faire la différence à tout instant mais leur fin de line up présente trop d’inconnues. »\n\nSavigny-sur-Orge\n_ « Ils ont été très irréguliers cette saison mais le retour de leur lanceur Steward peut changer les choses. C’est une formation qui a l’habitude de jouer les play-offs ce qui devrait leur amener de la sérénité or, cette saison, je les ai trouvé très nerveux. Tant au niveau du jeu que de la cohésion d’équipe, ce n’est plus le Savigny de la grande époque. Les Lions sont, selon moi, l’équipe la plus faible des quatre qualifiées. Il leur manque des lanceurs de niveau play-offs, mais on le sait, ils peuvent se réveiller. Ils l’ont déjà montré. »\n\nRouen\n_ « Plus d’expérience, plus de talents, le meilleur staff de lanceurs : les Huskies sont favoris à leur propre succession. Ils ont l’habitude de gagner tant au niveau individuel que collectif. Ils ont perdu deux fois cette saison face à Montpellier mais ils n’étaient pas au complet. Y-a-t-il un risque d’excès de confiance ? Non, je n’y crois pas. Pas avec des joueurs comme Robin Roy, Boris Marche ou Kenji Hagiwara. » \n