Play offs: c’est l’heure !

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\n{Les play offs commencent dimanche prochain}\n_ {UN FAUTEUIL POUR QUATRE}\n\n\n\nAprès 28 matchs, la première sélection est faite. Ils ne sont plus que quatre clubs en course pour le titre de Champion de France 2008. A chacun son défi. Sénart rêve d’un premier titre, Rouen vise la passe de 5 (dont 4 d’affilée, ce qu’aucun club n’a réussi depuis le grand PUC des années 80) , Savigny veut renouer avec un trophée qui le fuit depuis trois années. Quant à Montpellier, après trois titres consécutifs entre 1993 et 1995, les Barracudas ont depuis joué la bagatelle de 7 finales. Toutes perdues ! \n\n{Les play offs commencent dimanche prochain}\n_ {COMMENT CA MARCHE ?}\n\n\n\nLes quatre équipes vont s’affronter en matchs aller retour et en programme double. Cela veut dire 12 matchs à disputer. On conserve le classement de la saison régulière et on additionne les résultats des 12 matchs des plays off. A l’issue de ces 40 matchs, les deux premiers se retrouveront en finale (série de 5 matchs). Sénart peut compter déjà sur une confortable avance. En revanche, Montpellier accuse un retard important sur les deux premiers. \n\n\n\n\n* Après la victoire de Rouen face à Sénart 5 à 2 le 10 août, le club de Sénart a déposé une réclamation contre Rouen. La Commission sportive a donné raison aux Templiers, donnant match perdu 9 à 0 à Rouen. Les Huskies ont décidé de faire appel, contestant cette décision. Ce classement tient compte de la sanction. Si Rouen récupère sa victoire acquise sur le terrain, Sénart repassera à 23 victoires pour 5 défaites et Rouen à 22 victoires pour 6 défaites. \n\n\n{Les play offs commencent dimanche prochain}\n_ {COMMENT S’EST DEROULE LA SAISON ?}\n\n\n\n\nLa première journée du championnat de France Élite 2008 restera dans les mémoires. Sénart, attendu comme le grand favori avec son recrutement « lourd » (Hervé, Benhamida, A.Meurant, Fessy), ne trouve pas la solution face à Anthony Piquet et laisse filer un match à La Guerche. Même punition pour le champion de France en titre, Rouen, qui s’incline 5-8 à Toulouse et découvre le talent prometteur de Garcia-Martinez. Alors que Savigny souffre mille maux pour venir à bout du PUC (5-4, 5-3), un autre coup de tonnerre vient d’Auvergne où le promu, Clermont-Ferrand, fait deux fois toucher terre à un des cadors de l’Élite, Montpellier (8-2, 11-2). \n\n\n\nEst-ce le signe d’un bouleversement des valeurs dans le championnat français. La deuxième journée apporte des éléments de réponse. Sénart et Rouen règlent la hausse contre le PUC et La Guerche, Montpellier domine deux fois Toulouse, et Savigny coupe l’herbe sous les pieds des Arvernes, non sans avoir tremblé dans les deux matches (2-1, 10-8). \nPremiers chocs au sommet dans la troisième journée. Savigny et Rouen partagent, mais les Huskies peuvent regretter d’avoir laissé filer le premier match qui leur tendait les bras. Sénart souffre mais s’impose devant Montpellier (5-3, 4-1). Toulouse confirme son bon début de saison en battant deux fois Clermont, et le PUC arrache sa première victoire 7-6 face à La Guerche. \nSénart fait la course en tête, et fait même le break à l’occasion de la 4ème journée en s’imposant deux fois face à Savigny, au terme de rencontres très disputées. Rouen ne parvient pas à suivre le rythme, et doit partager contre Montpellier. Clermont prouve ses bonnes dispositions en allant chercher en match en Bretagne (0-12, 10-1), et Toulouse bat deux fois le PUC pour rester en haut de tableau. Les toulousains se sentent bien dans cette position, et prouvent qu’ils entendent y rester en partageant avec Savigny fans une cinquième journée où Sénart (Clermont), Rouen (PUC) et Montpellier (La Guerche) gagnent deux fois.\n\nAprès la pause du Challenge de France marquée par la large domination de Sénart et l’échec au premier tour de Rouen, retour au championnat.\nLes Huskies confirment que leur moteur ne tournent pas rond, et ne peuvent que partager face à Clermont, qui n’en finit plus d’étonner.. et Sénart gère tranquillement contre le PUC, alors que La Guerche accroche un match à Savigny. \n\nLors de la 7ème journée, il pleut à Rouen, et le match est reporté. Il sera rejoué en août, pour un partage des victoires qui se transforme sur tapis-vert par un 2-0 (Rouen a fait appel) pour les Templiers. Savigny domine deux fois Montpellier, confirmant son rôle de bête noire des Barracudas. Toulouse est battu deux fois à La Guerche. C’est le début d’une passe difficile pour les stadistes, qui vont petit à petit glisser vers les play-downs\nLa 8ème journée est scindée en deux. Début juin, Sénart bat deux fois La Guerche (seulement 1-0 contre Piquet) et Savigny en fait de même contre le PUC. Mi-juillet, Rouen bat deux fois Toulouse et Montpellier en fait de même contre Clermont.\n\n\n\nLes quatre équipes de tête réalisent un 2-0 dans la 9ème journée, puis se retrouvent face à face dans la 10ème. Double victoire de Rouen contre Savigny dans des confrontations très offensives, double succès plus difficile de Sénart contre Montpellier. Les équipes de bas de classement se neutralisent, alors que le PUC signe sa 2ème victoire de la saison à La Guerche.1-1 aussi entre Clermont et Toulouse. \nLa 11ème journée est marquée par un nouveau Rouen – Sénart, joué finalement le 24 août pour un partage entre les deux ténors. Savigny blanchit deux fois Montpellier, ce qui laisse quelques espoirs aux toulousains, doubles vainqueurs de La Guerche. Le PUC confirme ses progrès en partageant à Clermont, et en allant chercher un match à Toulouse lors de la 13ème journée. Deux matches reportés à cette occasion, Rouen gagnera deux fois à Montpellier et Sénart et Savigny partageront. Dans le deuxième match de cette confrontation, les Templiers encaisseront plus de 6 points pour la seule fois de la saison. Et comme ils ne font pas les choses à moitié, les Lions en inscriront même 16.\nLors de la 13ème journée, le tableau des play-offs / play-downs se dessine alors que Toulouse perd deux fois à Savigny et que Montpellier bat deux fois Toulouse. La sensation vient une nouvelle fois des Arvernes qui accrochent le scalp des Templiers à leur tableau de chasse, en extra-inning.\nPour la 14ème journée, si Rouen et Sénart vont bien, Savigny perd un match contre La Guerche.\n\n\n31]}