Pessac – Rouen, le compte-rendu

| Publié par | Catégories : Non classé

Les Huskies ont décidément une idée fixe cette saison : celle de gagner le 2ème match. Parce que pour le premier, ils n’y arrivent pas, comme cela a été encore le cas ce week-end face aux Panthères de Pessac dans ce que le speaker du stade de Romainville a joliment présenté comme le « duel des champions de France », celui d’Elite et celui de N1.\n\nEn parlant de duel, c’est une confrontation séduisante qui était à l’affiche du premier affrontement. L’un des meilleurs lanceurs de l’histoire du baseball français, Patrice Briones, face à l’un des meilleurs espoirs, Alexandre Roy. Plus de 20 ans séparent les deux gauchers, et le premier l’a logiquement emporté, alors que le second a montré qu’il avait déjà de l’étoffe.\n\n\n

{Alexandre Roy a starté son premier match en Élite. A 16 ans. (Crédit Fred Vautier)
} \n\nBriones a en effet mené la vie dure au line-up des Huskies. C’est un vrai beau travail de vétéran que l’international a effectué. Mélangeant la vitesse, les effets, la localisation, il a continuellement gardé hors d’équilibre l’attaque rouennaise. Et si le coach Robin Roy avait du bien remanier son alignement du fait des absence de Hagiwara, Gauthier, Bert et Bret, cela n’enlève rien à la qualité de la prestation de Briones, qui a livré une superbe bataille. Face à lui, Alexandre Roy, tout juste revenu d’un try-out MLB à Amsterdam où sa rapide a été chronométrée à 84 mp/h a fait preuve d’autorité du haut de ses même pas encore 16 ans, et lançant trois très bonnes manches. Logiquement limité en nombre de pitches il n’est pas allé plus loin, mais commence déjà à prendre date pour l’avenir. \n\nLe match s’est joué en 7ème manche avec un score de 1-1. Après un retrait, Lucas Mangle frappait un solide triple au champ centre droit. Rouen faisait avancer son infield pour affronter un autre jeune espoir du baseball national, le solide Alex Defontaine. Celui-ci frappait une faible chandelle. Détail amusant, il poussait un cri de dépit au moment de sa frappe, mais celle-ci lobait le champ intérieur rouennais avancé (Luc Piquet l’aurait facilement attrapée s’il avait joué à sa position normale), et Mangle n’avait plus qu’à croiser le marbre pour le point de la victoire.\n\nEn 9ème manche, un autre jeune bras, Maxwell Tyler était appelé en relève pour fermer les livres. Il s’acquittait de sa tache à la perfection en retirant dans l’ordre les trois rouennais à lui faire face.\n\nPessac avait pris les devants en 4ème manche quand Roy concédait un BB à Backman et un simple à Mulally sur une amortie. Un mauvais lancer d’Anthony Piquet permettait à Backman de filer en trois. Jordan Crystal était appelé en relève, il retirait Boyer sur trois prises, mais un faible roulant de Mangle à quelques mètres du marbre permettait à Backman de venir scorer. \n\nLes Huskies gaspillaient quelques occasions de s’inscrire au tableau de score. Ils plaçaient des coureurs sur base à chaque manche, sans résultat. David Washington était ainsi en 2 après 1 retrait en 3ème manche, mais était coupé en tentative de vol. Boris Marche se retrouvait en 2 à la manche suivante sans aucun retrait, mais les frappeurs suivants ne parvenaient pas à le faire avancer. Puis Washington frappait un triple après un retrait en 5ème, mais là encore le gros coup-sûr ne vint jamais.\n\nLes Huskies durent attendre la 7ème manche pour trouver la solution. Pour ses débuts en Elite, Vincent Lebelle marquait son premier point avec le grand club. Après un retrait, atteint par un lancer, il profitait d’une balle passée pour se rendre en 2, puis avec un K à Washington, Oscar Combes frappait un simple décisif le long de la ligne de trois. \n\nCe fut tout pour les Huskies qui ne frappèrent que 4 hits dans le match. La victoire revient à Briones, 8IP, 4 hits, 1 point (non mérité) 1 BB, 3HP et 10K. Tyler signe le sauvetage (1IP, 1K). La défaite est attribuée à J.Crystal (5IP, 1 pt mérité, 2 hits, 1BB, 8K). A.Roy lance 3 manches pour 1 point non mérité 2 hits, 2BB et 2K.\n\nLes alignements partants\n\nRouen : Washington (8), Combes (4), L.Piquet (6), Crystal (9), Marche (2), Perez (3), A.Piquet (5), Brau (7), Lebelle (DH), Roy (1)\n\nPessac : Charlot (5), Backmann (9), Mullaly (6), Boyer (3), Mangle (DH), Defontaine (2), Duru (4), Lacombe (8), Bouchard (9), Briones (1)\n\n\n\nAyant constaté qu’un lanceur gaucher d’expérience causait bien des misères aux rouennais, les Panthères lançaient Guillaume Gisbert dans la bataille pour le match 2. Il tenait tête pendant 4 manches, avant que Vincent Lebelle joue les héros en frappe un hit d’un point en poussant A.Piquet au marbre. Il aurait pu faire mieux en marquant sur une frappe de Washington, mais le beau double relai Backmann – Defontaine – Mangle devançait au marbre la course du rouennais.\n\nLes Huskies construisirent ensuite leur succès manche par manche. Un point vint s’ajouter en 5ème après un double de Crystal et un simple de Marche. Puis ce fut 3-0 à la manche suivante après un double de M.Brau, une balle passée et un ballon sacrifice de Lebelle, encore lui. Dans ce même inning, Washington se servait de ses jambes pour creuser l’écart, contournant les sentiers avec un BB, un mauvais lancer, un vol de 3 et une erreur sur le jeu. \n\nHugo Vicens entrait en relève pour encaisser aussitôt les 5è et 6è points rouennais, consécutifs à 4 hits et une erreur. Gisbert subissait la défaite avec 7IP, 4 points (2 mérités), 7 hits, 2BB, 1HP, 4K. VIcens lançait 2 manches (2R, 1ER, 4 hits, 1BB, 1K).\n\nLes Panthères ne furent jamais en position de revenir dans le match. Ils goutèrent tout d’abord à la médecine de Keino Perez qui s’offrait un « no hit-no run »de 5 manches. Ce fut un peu laborieux dans la 1ère quand deux erreurs (Perez laissant tomber un ballon anodin et Combes jonglant sur un roulant) mirent un peu la pression sur la défense rouennaise. Mais sans conséquence. Le partant des Huskies fut ensuite en contrôle, avec donc 5 manches lancées, 0R, 0 hit, 3K. \n\nAnthony Piquet vint en relève pour signer le sauvetage (4 manches, 3 hits, 2BB, 1K), le match se terminant sur un beau double-jeu de Luc Piquet, encore très à son avantage à l’arrêt-court pendant toute la partie. Boris Marche se signalait au bâton pour les Huskies avec 3/4.\n\nLes alignements partants \n\nRouen : Washington (2), Combes (4), L.Piquet (6), Crystal (9), Marche (3), Perez (1), A.Piquet (5), Brau (7), Lebelle (9)\n\nPessac : Charlot (4), Backmann (7), Mangle (2), Boyer (3), Defontaine (5), Duru (DH), Bresson (9), Masse (6), Bouchard (8)\n\n\n{Championnat de France Élite 2011}\n\n\n|#| Equipe | Matchs | Gagnés | Perdus | Moyenne |\n|1|Savigny |8|7 |1 |.875|\n|2|Sénart |10|7|3|.700|\n|3|Montpellier |8 |5 |3 |.625|\n|4|Rouen |10|6 |4|.600|\n|5|Pessac |10|5|5 |.500|\n|6|Toulouse |10|4| 6 |.400|\n|-|PUC |10|4| 6 |.400|\n|8|Montigny |10|0|10 |.000|\n