Partage au sommet

| Publié par | Catégories : Non classé

Le match entre les deux meilleures équipes françaises a tenu ses promesses. \n\n\n

{Crédit photos: Patrick Plisson}
\n\n{C’est en deuxième manche que s’est joué le match 1 entre Huskies et Lions.} \n\nFlorian Peyrichou commençait par un double, puis Boubacar Guaye posait un bunt. Peyrichou était pris en souricière entre la 2 et la 3, mais parvenait sauf en 3ème base, ce qui provoquait au passage une sainte colère du coach rouennais François Colombier, jugeant que les arbitres avaient raté le bon appel sur ce jeu. Quoiqu’il en soit, Yann Dal Zotto suivait par une frappe le long de la ligne du champ droit, bonne pour un triple et deux points produits. Puis avec un strike-out sur Martinez, Christophe Goniot frappait un simple à l’avant-champ, devançant en première le relai de Aaron Hornostaj. C’était 3-0 pour les Lions.\nKeino Perez retirait 12 des 13 frappeurs suivants à lui faire face avant de céder la butte pour la 3 dernières manches à Robin Roy qui n’était jamais inquiété non plus. Mais les Lions en avaient fait assez. \n\nLes rouennais, de leur côté, n’arrivaient pas à résoudre l’énigme Pierrick Lemestre. Et quand ils parvenaient à mettre des coureurs sur les sentiers, ils péchaient par manque d’efficacité. Ce fut le cas en 3ème manche quand Maxime Lefevre frappait un triple au-dessus de la tête de Goniot pour commencer. Mais le haut du line-up rouennais ne parvenait pas (deux ballons et un roulant) à lui faire croiser le marbre. A la manche suivante, buts remplis après deux retraits, et toujours pas de coup-sûr décisif. Les rouennais ont laissé au total 14 coureurs sur les sentiers, et ne parvinrent à scorer qu’en 8ème manche, sur un simple de Lefevre permettant à Marche de marquer. Tim Steward venait closer l’affaire en 9ème manche, après un retrait il concédait un simple à Hornostaj avant de retirer Hagiwara et Gauthier sur trois prises pour assurer le save.\n\nPbp match 1\n\n—-\n\n{\nC’est en huitième manche que s’est joué le match 2 entre Huskies et Lions.}\n\n\n\nLes deux équipes s’étaient jusque-là livrés un beau bras de fer, quand l’Australien Mildren faisait ses débuts en championnat de France, avec un score de 3-2 pour Rouen Il faisait le travail en 7ème, mais faisait connaissance avec les bâtons rouennais en 8ème. Après un retrait, il concédait un BB à Bert. Après deux retraits, il atteignait Hagiwara et concédait un BB à Gauthier. Marche suivait par un simple de deux points, et pour faire bonne mesure, Terrana rajoutait un autre point sur un simple. Le score de 6-2 allait être le score final.\n\nLes Huskies avaient auparavant marqués tôt dans le match, en 1ère manche, face à Nash. Un double d’Hornostaj envoyait Piquet et Bert au marbre. Les Huskies ne parvenaient pas à faire croitre cet avantage, même si Hagiwara était atteint par un lancer, et que les deux coureurs volaient pour se mettre en position de marquer. Mais comme dans le premier match, Rouen ne frappait pas le hit permettant de faire rentrer des points. Les Lions avaient pris les devants en 1ère manche contre Giovanni Ouin, Goniot marquant sur un simple de Stewart. Ils égalisaient à 2-2 sur un simple de Dal Zotto après un double de Peyrichou. Rouen reprenait les devant 3-2 en 3ème manche grâce à un ballon sacrifice de Gauthier avec Hagiwara posté en 3. Le score en restait-là jusqu’en 8ème. Du côté des Huskies, Ouin lançait le 6 premières manches, et Anthony Piquet venait en relève en 7ème en ne cédant que 2 hits, et réco\n\nPbP match 2\n\nhttp://savignybaseball.fr/default.aspx]}\n\n
\n\n—-\n\n
\n\n\n{Championnat de France Élite 2010, 7ème journée}\n\n-* Montigny / Senart 2-13 et 3-5\n-* PUC / Montpellier 9-19 et 7-8\n-* Rouen / Savigny 1-3 et 6-2\n\n\n\n|#| Equipe | Matchs | Gagnés | Perdus | Moyenne |\n|1|Rouen |10|8 |2|.800|\n|2|Savigny |12|9 |3 |.750 |\n|3|Montpellier |10 |7 |3 |.700|\n|4|Senart |12 |7 |5 |.583|\n|5|Toulouse |10 |4| 6 |.400|\n|6|PUC |12 |2|10 |.167|\n|7|Montigny |10 |1|9|.100 |\n\n{classement après la 7ème journée}\n