Paris-Normandie : « Des Huskies bien suffisants »

| Publié par | Catégories : Non classé

Baseball : Des Huskies bien suffisants\n\n\nSous l’abri du banc de touche du terrain Pierre Rolland, Dany Scalabrini rassemble ses affaires. Le deuxième match des play-offs, hier après-midi face à Montpellier, a tourné court pour les Huskies. Interrompu par une averse aussi soudaine que puissante dans la 5e manche. Ça fait environ une heure que l’arbitre a validé la rencontre en faveur des Rouennais (4-1). Conformément à un règlement qui indique qu’après quatre manches et demie, en cas de pluie rendant le terrain impraticable, le résultat doit être entériné. En revanche, il n’a pas plu hier matin. Et pourtant les hommes de Scalabrini n’ont pu empêcher l’orage lors du premier match de la journée (5-8). Quatrièmes au classement et donc outsiders des play-offs, les Barracudas de Montpellier montrent décidément qu’ils savent faire douter les Rouennais. {« Toute l’équipe est déçue, lance Flavien Péron. On entre dans les play-offs, il fallait se battre. Mais on ne l’a pas vraiment fait. On se demande encore pourquoi… »} Quelques secondes de silence et le voltigeur des Huskies se livre. {« Les gens ont du mal à se motiver alors que le groupe aurait besoin d’être soulevé aux entraînements. On est tous persuadés d’avoir la meilleure équipe. Il faut juste qu’on se lance. »\n}\n\nFrançois Colombier, l’entraîneur adjoint, connaît le problème sans avoir de solution pour autant. {« On n’arrive pas à mettre de l’intensité. C’est à l’image de notre saison. On joue à 60, 70 %. Les petites erreurs qu’on commet ne font qu’ajouter de la pression. Il y avait du mieux ces derniers temps, mais l’équipe est retombée dans ses travers. Il va falloir continuer les play-offs en composant avec cette fragilité mentale. »} Cette pression, Scalabrini l’évoque également. {« On en a perdu notre agilité. Mais on les a sous-estimés, une fois de plus. Je ne pense pas que ce soit un problème de motivation. Nous sommes en play-offs ! Mais jouer le tiers d’un match, ça ne suffit pas. »} Certes, les Rouennais, toujours deuxièmes comptent trois victoires d’avance sur Savigny, qui s’est incliné deux fois contre Sénart. Ils auront justement l’opportunité de porter cet écart à cinq victoires dimanche à Savigny, lors de la 2e journée des play-offs. {« Si on gagne deux fois là-bas, on aura un pied en finale »} espère Colombier. Les Huskies ont donc les cartes en mains. Reste à éviter qu’elles ne leur glissent entre les doigts.\n\n\n{PN – R.Ferber – 01/09/2008}\n\n—-\n\n{Play-Offs Elite 2008 sur rouenbaseball76.com} \n