Montpellier – Rouen : les résumés

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\n
\n\n{Match 1 : Course-poursuite}\n\n{Montpellier fait la différence en 9ème manche après un match riche en rebondissements.} \n\nPartage des victoires dimanche à Veyrassi entre Barracudas et Huskies, sous un ciel menaçant et de nombreuses ondées.\n_ Les rouennais auraient pu repartir avec les deux victoires, si la relève n’avait pas flanché dans le match 1, mais les montpelliérains auraient pu faire aussi bien si ils avaient profité des difficultés du bullpen rouennais dans le match 2… \n_ Donc, au bout du compte, un partage logique, partage qui s’est retrouvé aussi sur le banc des remplaçants puisque les deux équipes ont évolué sans un de leur joueur majeur. Les Huskies se sont passés pendant toute la journée des services d’Aaron Hornostaj, blessé au pied, et les Barracudas ont évolué dans le match 2 sans Jean-Michel Mayeur, blessé à la main. \n\nDuel de gaucher dans le match 1. Giovanni Ouin était opposé à Laurent Andrades, habitué depuis quelques temps à plutôt closer les matches qu’à les starter. \n\nLes rouennais s’inscrivaient immédiatement au tableau d’affichage, sous une pluie plus normande que languedocienne. Après que Luc Piquet ait été atteint par un lancer, Joris Bert posait un bunt, Piquet était retiré en 2, mais Bert devançait le double-jeu en première base. Sa vitesse lui permettait d’arriver également avant le relai en 2 sur une frappe de Boris Marche, puis de voler la 3 et de marquer sur un ballon sacrifice de David Gauthier.\n\nLa course poursuite pouvait commencer. Montpellier revenait au score en 2ème match. Double de Pennington pour commencer, puis roulant de Mayeur qui le faisait avancer en 3. Après deux retraits, Lapinski frappait un faible roulant à l’arrêt-court. Maxime Lefevre charge, fait le relai en 1ère, mais l’arbitre déclare le coureur sauf à la grande fureur des rouennais. Le jeu était serré, mais le résultat est que Pennington croisait le marbre pour égaliser. \n\nLes Barracudas allaient encore frapper après deux retraits en 3ème manche pour prendre les devants. Hoover est en 1ère sur un BB, et Anthony Cros frappe une flèche au champ centre. Le relai Bert – L.Piquet – Gauthier n’arrive pas à temps, et le rapide Hoover croise le marbre.\n_ Les Huskies vont ensuite payer pour une agressivité mal contrôlée sur les bases en 4ème manche. Terrana vole la 2, il est sauf, mais il tente d’aller en 3 quand le lancer de Mayeur file au champ centre. Andy Pitcher effectue un lancer parfait pour le couper en 3ème base. Puis Benedek est retiré au marbre quand il tente de marquer sur un simple au champ intérieur de Luc Piquet. \n\nLes Huskies trouveront la solution en 5ème, avec un double de David Gauthier qui envoie Joris Bert au marbre. Les Huskies auront l’occasion de faire mal à leur adversaire à la manche suivante, mais les Barracudas parviendront à limiter les dégâts. Après un retrait, 3 BB à Lefevre, Piquet et Bert vont remplir les bases. G.Cros entre au monticule. Il fait frapper un solide roulant à Marche, mais Hoover fait un très beau jeu pour retirer Piquet en 3ème base, tandis que Lefevre croise le marbre. Un autre BB est donné à David Gauthier, puis Hagiwara met fin à la menace avec un faible ballon dans la droite. Rouen est repassé devant, et Giovanni Ouin ferme la porte, bien que concédant un double à Jean –Michel Mayeur après un retrait. Un roulant de Vicente et un K à Lapinski lui permettent de se sortir du trouble.\n\n\n\nKeino Perez est alors appelé au monticule. La situation semble confortable pour les rouennais, avec un Perez toujours à l’aise dans ce genre de situation. Mais Montpellier ne l’entend pas de cette oreille. Fachan commence par un simple, puis file en 2 sur l’amorti sacrifice de Pitcher (beau jeu de Luc Piquet à main nue pour faire le retrait en 1ère). Hoover frappe un double pour créer l’égalité. L’américain est ensuite pris en souricière et retiré en 3 sur le roulant au lanceur de G.Cros, qui vole la 2 et marque sur le simple de son frère Anthony. Encore un simple de Pennington pour placer deux coureurs aux extrémités, mais Mayeur frappe un roulant à l’arrêt-court.\n\nTout est à refaire pours les Huskies, menés 3-4. Mais puisque ce match était placé sous le signe de la course-poursuite, les Huskies reviendront aussitôt au score, quand David Gauthier est atteint par un lancer avec les buts remplis et un seul retrait. Un double-jeu de la défense des Barracudas empêchera les rouennais (qui auront laissé 13 coureurs sur les sentiers) de marquer. \n\nTout se dénoue finalement en 9ème manche. Grégory Cros, tout d’abord, ne flanche pas en retirant Brau et Lefevre sur trois prises avec Becquey en position de marquer. Puis les bâtons montpelliérains vont assommer Keino Perez. Hoover frappe un triple pour commencer. Un BB à G.Gros et un BBI à A.Cros plus tard, les buts sont remplis avec aucun retrait. Pennington met fin au match en frappant un simple qui donne la victoire à son équipe.\n_ « Impossible d’en vouloir à Keino », commente le coach François Colombier. « Il a connu une sortie difficile, ce sont des choses qui arrivent. Il n’avait pas perdu une rencontre depuis le match 4 de la finale 2008, soit 19 victoires d’affilée. Les séries doivent s’arrêter un jour… C’est surtout en attaque que nous avons perdu, nous n’avons jamais su nous mettre à l’abri, alors que les occasions n’ont pas manqué ». \n\n\n—-\n\n\n{Match 2 : Non sans trembler}\n\n{Rouen fait la différence en début de match, et contient difficilement le retour des Barracudas.}\n\n\nLes Huskies étaient impatients de se frotter au jeune Navarro, qui faisait régner la terreur depuis le début de saison. Ils alignaient pour leur part Anthony Piquet, qui monte en puissance au fil de week-end. Les deux lanceurs vont faire la loin pendant les trois premières manches. Navarro retire les Huskies dans l’ordre, et Piquet fait presque de même, une erreur de Gauthier étant immédiatement compensée par un double-jeu. \n_ Rouen va réussir à faire plier la défense montpelliéraine en 4ème manche. Bert frappe un simple au champ intérieur, et file en 2 sur le mauvais lancer d’Hoover. BB à Boris Marche, et roulant au champ centre de David Gauthier pour ouvrir la marque. Les Huskies ne profiteront pas de cette première opportunité pour prendre le large, Navarro retirant ensuite Hagiwara (ballon au catcher) et Becquey (roulant en 2). Mais ce n’est que partie remise. Ils frapperont fort en 5ème manche. \n\nCela commence par un HP à Terrana et un amorti-sacrifice de Benedek. Lefevre pose un drag-bunt parfait le long de la ligne de trois, tout le monde est sauf en 1 et 3, et Navarro montre quelques signes d’énervement après ce jeu. S’est-il déconcentré ? En tout cas Lefevre vole la 2ème base, et Piquet suit par un petit simple de 2 points. Avec Piquet en 2, au tour de Bert de frapper un simple qui pousse son équipier au marbre. Marche et Gauthier seront retirés (encore des occasions perdues…) mais les Huskies donnent à Anthony Piquet une confortable avance de 5-0. \n\nLa manche a été longue et le lanceur rouennais met un petit peu de temps à revenir dans le match. Après un long duel, Vicente frappe un très solide double dans la droite (une frappe qui serait sortie dans plusieurs autres terrains). Maurette est atteint par un lancer, mais Piquet se remet au travail et retire Harras, P.Langloys et Pitcher pour conserver l’avance de 5 points.\n\n