Montpellier – Rouen : les résumés

| Publié par | Catégories : Non classé

{Match 1 : un retour tant attendu}\n\nIl régnait un petit air d’été sur Montpellier pour la 4ème journée de la phase de classement du championnat de France Elite. Un ciel tout bleu, une belle température. Mais les rouennais n’étaient pas venus en vacances. Face à des Barracudas qui n’aiment rien tant que leur mordre les jarrets, les Huskies étaient venus chercher une place en finale. Privé de David Gauthier, Luc Piquet et Alexandre Sochon, Rouen s’est imposé sans trop trembler dans le premier match face au gaucher Laurent Andrades. \n\nAprès avoir laissé quatre coureurs sur base dans les deux premières manches, les Huskies ont profité d’une erreur défensive pour faire le break en 3ème. Après que Dany Scalabrini ait soutiré un but sur balles, Kenji Hagiwara déposait l’amorti. Andrades tentait le retrait en 2, mais la balle filait au champ centre, et les coureurs étaient sauf en 2 et 3. Boris Marche frappait ensuite un triple au centre de deux points, et marquait sur le roulant à l’arrêt-court de Flavien Peron. \n\nDans le même temps, Keino Perez retirait les 9 premiers frappeurs à lui faire face, avec 4K à la clé, démontrant la nette domination rouennaise en ce début de match. \n\nRouen ajoutait deux points dans les 5e, 6e et 7ème manche, avec notamment des triples de Romain David (5ème) et Keino Perez (7ème) , pour se mettre définitivement à l’abri. \n\nAlors que Nathan French venait closer les deux dernières manches pour les Barracudas, un petit événement se produisait pour les rouennais, puisque Nicolas Dubaut remontait sur la butte pour la première fois de la saison. Il lançait quinze pitch, accordai un BB à Pitcher, mais retirait Pasquier sur un line-drive en 3ème base, Haras sur un ballon dans la gauche, et Henri sur un roulant à l’arrêt-court. Autre nouveauté pour les Huskies en 9ème manche quand Kenji Hagiwara prenait le monticule pour terminer le match. Il concédait un point, mais sans autre dommage.\n\n{Match 2 : 17 points pour la finale}\n\nA court de lanceurs, les Barracudas n’on rien pu faire face à la prolifique attaque rouennaise, emmenée par les deux frères Bert, qui ont frappé 8 en 10, marqué 5 points et produits 6 points à eux deux. Les rouennais ont scoré dans chacune des 7 manches, dont une poussée de 6 points en 3ème face à Jean-Michel Mayeur, relevé ensuite par French pour 2 manches et Maurette pour les deux dernières. \n\nLes Huskies n’ont connu qu’une petite alerte en 3ème manche, alors qu’ils menaient déjà 10-0. Mathieu Crescent connaissait quelques difficultés en monticule, cédait un BB, puis après deux retraits, trois hits de suite, un HP et un BB avec les buts remplis pour concéder trois points. Il finissait par un strike out aux dépends d’Haras. Laurent Aoutin le relevait en 4ème manche, et commençait par céder deux simples, mais un splendide double jeu Hagiwara–Scalabrini–David étouffait cette ultime menace de Montpellier. Le releveur rouennais, qui a lancé les quatre dernières manches, sera crédité de la victoire.\n\nLes Huskies déroulaient ensuite pour conclure en 7 manches, se qualifiant ainsi pour la finale. Dany Scalabrini se mettait en évidence en 7ème manche par un jeu spectaculaire sur un roulant de Mayeur, un plongeon loin à sa droite, et un lancer parfait en 1ère en se relevant pour retirer le n°11 de Montpellier. \n\nLes Huskies ont frappé 17 hits dans ce match, et bénéficié des largesses du monticule adverse, avec pas moins de 5 BB et 4 HP. \n\n