Montpellier, attention danger

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nLes Huskies ne sont jamais à Montpellier le sourire aux lèvres, les mains dans les poches et en sifflotant. Si le séjour dans la capitale de Languedoc, sa place de la Comédie, son soleil, est des plus agréables, passer un dimanche à Veyrassi s’apparente souvent au pensum. Les Huskies ont connu quelques grosses désillusions sous la poussière montpelliéraine, et savent que les Barracudas professent d’une année après l’autre de solides vertus, mélange d’enthousiasme et de talent, d’agressivité et de jeunesse. Gagner à Montpellier, c’est montrer sa force, mais il faut toujours beaucoup en montrer pour faire lâcher prise à l’inoxydable Jean-Michel Mayeur et à ses troupes. \n\n\n

{photo (c) barracudas-baseball.com}
\n\nLes Barraducas ont impressionné tout le monde en corrigeant Pierrick Lemestre et les Lions dimanche dernier. Voilà les Huskies prévenus, l’édition 2010 de Montpellier est très, très dangereuse. Il faut dire que le recrutement a été particulièrement bien réussi avec l’arrivée de deux joueurs américains venus du Trinity College (Connectictut). Discrets, ou taquins, les montpelliérains ont voulu taire le plus longtemps possible l’identité de leurs deux recrues, ce qui est un peu regrettable, tant la communication n’a jamais nuit à un sport encore confidentiel. En tout cas Stosh Hoovet et Jordan Pennington ont fait parler leur bâton sous leurs précédentes couleurs. Le premier est un redoutable voleur de but (21 larçins l’an passé), capables aussi de frapper des triples (4 en 2009), ce qui est toujours un atout dans l’immense champ-extérieur de Veyrassi. Le second fait parler la poudre, avec 11 HR, .402 et 49 RBI en 45 matches l’an dernier. Voilà donc le haut de line-up de Montpellier totalement relooké, avec une puissance de feu propre à faire réfléchir plus d’un pitcher adverse. Et qu’en serait-il si Anthony Cros, annoncé par certaines rumeurs du côté des Capitales de Québec, était présent pour muscler plus encore l’alignement… \n\nLa force des Barracudas a longtemps été le monticule. Elle est toujours au point en 2010, surtout avec l’arrivée de Joris Navarro, qui semble devoir éclater au plus haut niveau cette saison, et confirmer toutes les promesses que sa balle rapide dévastatrice et son excellente courbe laissaient entrevoir depuis quelques années. Dirigé par Mayeur, le jeune lanceur international connaît un excellent début de saison, et s’impose comme un de tous meilleurs spécialistes français. Les gauchers Langloys et Andrades et le droitier Gregory Cros complètent un bullpen qui n’a pas grand-chose à envier aux autres cadors du championnat.\n\n\n
{Joris Navarro (c) Christophe Elise}
\n\nVoilà donc des Barracudas affamés, privés de titre national depuis 1995 (hormis le Challenge de France 2005), qui sont particulièrement bien placés pour mettre fin à leur disette. « Méfiez vous les rouennais. Montpellier est une équipe très dangereuse », a glissé à l’oreille des Huskies Gerardo Leroux, de passage à Rouen cette semaine dans le cadre de la préparation de l’Equipe de France aux championnats du monde de cet été. Le commentaire de l’avisé manager du Stade Toulousain n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. \n\nLes Huskies ont connu bien des difficultés pour venir à bout d’un de leurs rivaux pour le titre, Sénart. Deux points d’avance, mais les buts remplis avec un seul retrait en 9ème manche du premier match, un come-back assez improbable en 8ème manche du deuxième match, et ce sont deux succès qui sont tombés dans l’escarcelle rouennaise, deux succès qui auraient pu se transformer en autant de défaites. \n\nRouen Huskieshttp://www.elise-archive.com]} \n\n\nLes rouennais savent donc qu’ils devront se mettre en mode « Coupe d’Europe » pour obtenir un résultat positif à Montpellier. Ils pourront en tout cas compter pour la première fois de la saison sur leur effectif au grand complet pour ce défi passionnant, qui va commencer à donner le ton des grandes explications de septembre. Cela laissera la possibilité à plusieurs mouvements dans le bullpen (Ouin et Piquet devraient être les starters) comme dans le line-up, où le retour attendu de Kenji Hagiwara apportera un plus considérable. \n