Luc Piquet : « Un bon pied en finale ! »

| Publié par | Catégories : Non classé

Doubles vainqueurs de Savigny dimanche, les Rouennais sont quasi sûrs de disputer la finale du championnat.\n\n355]. Depuis sept mois, les Huskies ne pensent qu’à ça. Plus encore depuis le début de la phase finale, qui a commencé il y a dix jours contre Montpellier (5-8, 3-1). Au bout de deux journées de play-offs, le premier objectif est quasiment atteint. Car si les hommes de Scalabrini n’ont pas affiché la maîtrise attendue cette saison, leur double victoire dimanche à Savigny (3-14, 3-8) assure quasi définitivement leur 2e place au championnat. Huit matches de play-offs restent à jouer (soit quatre journées), mais c’est bel et bien la finale face à Sénart, qui se jouera en 5 épisodes les 11, 12, 18 et 19 octobre, qui occupe déjà les esprits des coéquipiers de Luc Piquet, le 2e base rouennais.\n\n- {Votre place en finale est dans la poche ?} \n- Luc Piquet : «On a un bon pied en finale, mais Savigny peut toujours revenir. Tant que ce n’est pas fait mathématiquement, on ne va pas prendre les autres matches à la légère.»\n\n- {Vous voilà bien prudent… tout le monde n’a donc pas la tête à cette finale ?} \n- « Bien sûr que si ! Pour être franc, je ne vois pas Savigny revenir sur nous. On a fait le nécessaire là-bas pour obtenir notre place face à Sénart. Avec 5 succès de retard, Savigny est obligé de réaliser un parcours sans faute sur les 8 matches restant. Ils ne le feront pas.»\n\n- {Avez-vous été surpris par leur prestation ?} \n- «On ne les a pas reconnus. Dans le 2e match, ils se sont découragés. Plus de motivation, pas d’ambiance. Ils étaient diminués, apparemment en manque de lanceurs. Ceci dit, notre première victoire (3-14) ne reflète pas le match. On se tenait jusqu’à la 5e manche (2-2). Ensuite ils ont craqué en défense, et on en a bien sûr profité à la batte.»\n\n- {Vous aviez montré de la suffisance contre Montpellier. Seuls les gros matches vous motivent ?} \n- «On a pris Montpellier à la légère. On s’est tous réunis pour mettre les choses au clair. On a fait notre propre autocritique. Du coup, à Savigny, chacun a fait ce qu’il savait faire. Sans surjouer. »\n\n- {Comment allez-vous réussir à vous motiver lors des quatre dernières journées de play-offs ?} \n- «Il reste des gros matches qui nous serviront de répétition avant la finale. Les quatre contre Sénart permettront de prendre une option pour le titre.»\n\n\n{[ R. Ferber – Paris-Normandie – 10/09/2008 ]}