Le Pôle France de Rouen de retour de stage de Cuba

| Publié par | Catégories : Non classé

\n

{A gauche, Quentin Becquey, à droite Saad Anouar}
\n\nComment s’est déroulé le stage ?\n_ Quentin Becquey: le stage s’est super bien passé, un temps magnifique… Des conditions favorable pour le Baseball.\n_ Saad Anouar: Le stage a Cuba s’est très bien passé, du soleil, une bonne ambiance sur et en dehors du terrain, des matchs de qualité et une très bonne organisation générale.\n\nC’était une bonne expérience ? \n_ QB: Une expérience incroyable avec la découverte de la situation du baseball à Cuba….  \n_ SA: Ce fut une expérience très enrichissante, tant sur le plan humain que sportif. De nouvelles rencontres, des souvenirs inoubliables ainsi que le perfectionnement acquis durant les matchs font que nous ressortons tous, autant les joueurs que le staff a mon avis, très enrichis humainement et sportivement.\n\n\nQuelle différence par rapport à Vancouver l’an passé ? \n_ QB: La différence est économique. Il suffit de regarder le matériel. On a vu des joueurs frapper, arriver sur base puis donner son casque pour le batteur suivant…. c’ est sans doute un pays pauvre mais c’est aussi un pôle de création naturelle, de « machine » à fabriquer des baseballeurs. \n\n\nQue retiendrez vous comme souvenirs ? \n_ QB: Mon meilleur souvenir, c’est lorsque que nous sommes allés voir deux matchs au Latinoamerica, le terrain des Industriales de La Havane ! Deux gros games de folie ! Des frappes puissantes, des HR (s) de tous les côtés…. que du bonheur…. \n_ SA: Les souvenirs qui me reviennent en tête sont les deux matchs de préparation de Cuba pour la WBC, et surtout l’engouement des cubains pour leur équipe nationale. Tous connaissent les joueurs, les supportent, les attendent à la sortie du terrain simplement pour apercevoir les visages de leurs stars locales qui portent haut les couleurs de Cuba aux rendez-vous internationaux. \n\n\n\n
{Les lanceurs cubains à l’entrainement}
\n
{au Latinoamericano Stadium de la Havane (source)}
.\n\n\nQu’est ce qui vous a le plus marqué à Cuba dans le domaine du baseball ? \n_ QB: Ce qui ma marqué le plus, c’est cette jeunesse cubaine, l’élasticité de leur bras, et leur mental baseball…\n_ SA: Le souvenir qui me revient également en tête est celui des nombreux enfants, a travers tous les stades où nous avons put jouer, qui nous demandaient sans cesse « una pelota ». Dès la fin du match ils nous accouraient autour pour réclamer une balle, un tee shirt ou une casquette…Au niveau du baseball, même s’il arrivait fréquemment que les joueurs d’une même équipe soient dépareillés, l’un avec un vieux maillot de Gourriel, l’autre avec un pantalon qui lui arrivait a peine aux genoux, ils semblaient prendre énormément de plaisir a nous affronter, avec nos beaux pantalons tout blanc, nos maillots, nos gants brillants; le contraste reste très marquant. Si je devais retenir une chose, ce serait l’engouement des gens pour le baseball et le soutien qu’ils apportent à leur équipe, locale ou internationale. \n\n\nEt si vous deviez retenir une seule chose apprise là bas, qu’est ce que ce serait ? \n_ QB: Pour moi, c’est sur le monticule que j’ ai énormément appris. Aussi bien sur le plan technique que mental….Lancer des strikes !! Sinon, le jeux n’ est pas possible. J’en ai fais l’expérience et c’est comme cela que l’ on apprend. \n\n\nPrêt pour la saison ?  \n_ QB: Ce genre de stage est excellent pour la préparation de la saison et pour le championnat d’Europe Junior.  \n_ SA: Après ce stage qui était pour beaucoup d’entre nous la sortie du gymnase, le retour sur un terrain, je suis prêt pour entamer la saison, et surtout impatient… \n\n\n