Le baseball veut rester sport olympique

| Publié par | Catégories : Non classé

PARIS, 13 nov 2008 (AFP) -Les représentants des sept sports candidats à l’entrée, voire au retour, dans le programme olympique lors des JO-2016 sont reçus vendredi à Lausanne par la commission du programme du Comité international olympique (CIO).\n\n \n\nLes fédérations internationales de karaté, squash, rugby, roller, golf, softball et baseball défendront leur cause devant la commission présidée par l’Italien Franco Carraro qui aura ensuite pour mission de rédiger un rapport destiné aux membres du CIO. Ces derniers ne retiendront que deux sports.\n\n \n\nTrente-trois critères sont pris en compte pour juger d’une candidature, avec pour grands thèmes l’histoire du sport, sa tradition, son universalité, sa popularité, sa capacité à lutter contre le dopage.\n\n \n\nA l’inverse des cinq autres sports qui n’ont jamais figuré au programme olympique, le softball et le baseball y ont eu leur place jusqu’aux Jeux de Pékin. Ils devront eux montrer qu’ils ont corrigé le déficit d’exposition que leur a reproché le CIO au moment de leur exclusion.\n\n \n\nLe CIO, qui a voté en 2005 le programme 2012, doit décider lors du Congrès de Copenhague, en octobre 2009, des sports qui auront leur place sept ans plus tard, lors des JO-2016 dont la ville hôte sera élue au même moment.\n\nAprès leur admission ou leur maintien dans le programme olympique, les fédérations internationales ont jusqu’à trois ans avant les Jeux pour désigner les disciplines ou épreuves qu’ils entendent inscrire aux JO.\n\n \n\nAfin de juguler l’inflation de sports, d’athlètes et de médailles, le CIO a fixé des limites: 28 sports maximum doivent être au programme des Jeux -il n’y en aura que 26 à Londres-, 302 épreuves et 10.500 athlètes.\n\nA la question « Quels sont les deux sports qui devraient intégrer le programme en 2016 ? »\n\nJacques Rogge, le président du CIO, précise les critères. « Parmi les sports éligibles (karaté, patinage de vitesse, rugby à sept, squash, golf et toujours baseball et softball, ndlr), le CIO devra choisir suivant les critères d’universalité, d’éthique par rapport au dopage, d’harmonie et de complémentarité par rapport au programme déjà en place ».\n\n \n\nLa délégation de l’IBAF\n\nDr. Harvey Schiller (United States)\nPresident, IBAF\n\n * Chairman of the Board and CEO of GlobalOptions Group\n * Over 40 years in professional and amateur sports and business leadership\n * Former Executive Director/Secretary General of the United States Olympic Committee (USOC)\n * Former president, Turner Sports\n\nPaul Archey (United States)\nSVP, International Operations, Major League Baseball\n\n * Responsible for the global outreach and development of baseball, from grassroots programs to the World Baseball Classic\n * 18 years in international business development with MLB\n * Played baseball professionally in Europe\n\nSandra Monteiro (Portugal)\nMember Ex-Officio, IBAF\n\n * President, Portuguese Baseball Softball Federation\n * Owner and Senior Designer of the graphic design studio PURE iD, Ltd.\n * President of the Baseball and Softball Team of AAC, 2002-2004\n * Youngest elected woman president of a National Federation in Portugal\n\nMartin Miller (Germany)\n2nd Vice President, IBAF\n\n * General Manager for CSB-System International\n * Over 20 years governance in European baseball on every level\n * Former president, German Baseball and Softball Federation\n\nJohn Ostermeyer (Australia)\nSecretary General, IBAF\n\n * Chairman/Principal, Ossfam Pty. Ltd\n * Over 30 years governance in multiple sports, including baseball, basketball, fencing, volleyball and table tennis in Australia and throughout Oceania\n * President, Baseball Confederation of Oceania\n\nCurtis Granderson (United States)\nProfessional Baseball Player, Major League Baseball\n\n * Just completed fifth season with the Detroit Tigers\n * Worldwide ambassador for the sport, conducting clinics in Asia and Africa\n\n \n\n \n