Laurent Aoutin signe à Rouen

| Publié par | Catégories : Non classé

\n

{Laurent Aoutin, receveur}
\n\nEté dernier. Au stade St Exupéry, les Huskies jouent un match d’entraînement. Sébastien Bougie le manager rouennais a mélangé joueurs Elite et N1A dans les deux équipes. Quelques joueurs parisiens de nationale Une sont venus renforcer le groupe. Parmi eux, Laurent Aoutin, alors à Compiègne.\n_ Robin Roy s’en souvient : « Laurent m’a fait une très bonne impression et je suis très heureux qu’il nous rejoigne. Il possède un bon physique (1m88 pour 90 kg environ) et m’a semblé à l’aise autant en attaque qu’en défense. J’ai bien aimé sa façon de se comporter et de « bouger » sur le terrain, il ressemble à un joueur de balle comme on dirait au Québec.» \n_ François Colombier aussi a repéré Laurent. « Contre nous, il a frappé 4/4 contre Karl Meljholm… Ce n’est pas grand monde qui peut en dire autant.» Les Rouennais ont noté le nom dans leur calepin. « C’est vrai qu’on l’a suivi durant sa saison avec Compiègne, confirme Xavier Rolland, le président rouennais. Lui et d’autres d’ailleurs. Il y a de bons joueurs en N1A ». \n\nLaurent Aoutin va donc rejoindre le quadruple champion de France et vice champion d’Europe en titre. « Cela fait 2 ans que je souhaitais venir. L’année dernière, cela n’a pas pu se faire. Ce n’était que partie remise. » Un grand saut pour celui qui joue au baseball depuis 20 ans maintenant. « Cela représente une réelle remise en question personnelle. J’espère servir au mieux les intérêts de l’équipe et pouvoir être au niveau au plus vite. J’ai hâte d’intégrer un groupe qui « vit » baseball, ce qui n est pas courant en France.» \n\n {Un potentiel équipe de France ?} \n\nLe staff technique rouennais fonde beaucoup d’espoir sur lui. « Laurent peut jouer à plusieurs position et lancer. Il possède je pense un gros potentiel qui s’adaptera et progressera rapidement à un niveau supérieur », assure Robin Roy. Même écho du côté de François Colombier.\n_ « Laurent est un joueur à fort potentiel, et à l’excellente mentalité. C’est exactement ce que nous recherchons à Rouen : aider les joueurs à progresser, renforcer le groupe, et intégrer des personnalités positives. Le choix de Laurent de venir à Rouen confirme son état d’esprit : c’est un joueur qui a de l’ambition, qui veut montrer qu’il peut évoluer au meilleur niveau. Tant mieux, j’aime ce genre de mentalité. Je suis persuadé qu’en travaillant fort au sein d’une équipe qui gagne, Laurent devrait vite intégrer l’équipe de France. La saison est longue, entre les risques de blessure, les départs aux USA, et d’autres choses encore, il est important de pouvoir injecter du sang neuf au sein du groupe. Je lui souhaite la bienvenue au sein de la famille des Huskies. » \n\nL’équipe de France ? Pour Xavier Rolland, Laurent Aoutin doit être ambitieux. « Bien sûr qu’il doit viser l’équipe de France. Il va progresser à Rouen, il sera en pleine lumière, il va jouer beaucoup de matchs, sous pression… Il va affronter de meilleurs lanceurs, en Elite, en Coupe d’Europe. Il sera bien encadré. Et à Rouen, il va devoir performer. Si c’est le cas, il ne sera pas loin des Bleus. Mais qu’il commence à s’intégrer à Rouen… Chaque chose en son temps. »\n\n{ Une des révélations du championnat 2008 ? }\n\nSa polyvalence est également un atout important. Champ extérieur, receveur, lanceur… Il va offrir des possibilités à son entraîneur, même si lui se sent plus à l’aide derrière la plaque. « Mon poste préféré ? Celui de receveur. Depuis peu, j’ai commencé à lancer, mais je n’ai pas encore suffisamment d’automatisme et d’expérience à ce poste ». \n\nLaurent Aoutin vient de terminer la saison avec Compiègne (défaite en finale de la N1A face à Clermont). « Je suis claqué, reconnaît le néo-rouennais. La saison a été éprouvante». Qu’il récupére vite. La trêve sera courte. La batte ne va pas avoir le temps de refroidir. Il va très vite reprendre les entraînements avec le groupe rouennais. «Il faut qu’il soit prêt pour attaquer la saison, son rôle dans l’équipe pourrait être plus important qu’il ne le pense….Il pourrait être une des grosses surprises du championnat.» Paroles d’expert signées.. Robin Roy. \n\n\nhttp://www.squales.com/] (« j’ai commencé à l’école primaire à Vauréal, en 1987 ») jusqu’en 2005, \nCergy (2006)\nCompiègne (2007)\n\n\nPoids : 93 kgs\n_ Taille : 1m87\n_ Lieu de naissance : Poissy (78)\n_ Date de naissance : né le 25 septembre 1978\n\n\n\n{ {ENTRETIEN} }\n\nLaurent, pourquoi avoir voulu jouer à Rouen ? \n_ Je pense que j’avais envie de jouer à un niveau supérieur pour voir si j ai atteint mes limites. Et si ce n’est pas le cas , je veux voir jusqu’où je peux aller.\n\nQue sais tu des Huskies de Rouen ?\n\n_ Ben, ce que tout le monde sait : un club avec un investissement énorme ainsi qu’une rage de vaincre qui fait son succès.\n\nTu viens avec quelle ambition ?\n\n_ Ma seule ambition réelle, outre le plan sportif, est de m’intégrer au mieux à l’équipe.\n\nTu vas découvrir la Coupe d’Europe. Tu t’attends à quoi ? \n\n_ Ca, c’est la surprise. Je n’ai jamais participé à une Coupe d’Europe, mais c’est à mon avis une expérience unique que j’ai hâte de vivre. \n\nQuelles sont tes qualités à ton avis ? \n\n_ Je ne m’avancerai pas sur mes qualités sportives car je pense être le plus mal placé pour me juger.\nSinon je pense être suffisamment à l’écoute des autres pour progresser vite et être un huskies très rapidement. \n\nDans quels domaines espères-tu progresser ?\n\n_ A la frappe. Je pense avoir énormément de progrès à faire surtout face a des lanceurs plus expérimentés. \n\nQuel est ton meilleur souvenir de baseballeur ? \n\n_ La première fois où je suis allé voir un match pro. Quand je suis rentré dans le stade, j’étais comme un\nmôme !!!! C’était un match des Expos à Montréal. \n\nTon plus mauvais ? \n\n_ Aucun mauvais souvenir, je pense que c’est juste des expériences desquelles il faut tirer des leçons. Je n’éprouve jamais de regrets ! Cela ne sert a rien si on veut avancer\n\n\n\n