L’Américain TJ STanton rejoint la meute rouennaise

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\n\n_ Les Huskies ont pris leur temps, épluché de nombreux CV, activé leurs réseaux. Et finalement leur choix s’est porté sur un solide gaillard, l’Américain TJ Stanton, qui fait les beaux jours des Capitales de Québec en ligue Can-Am depuis trois saisons maintenant. \n_ Un joueur recommandé par plusieurs contacts au Québec, qui ont tous vanté ses qualités de lanceur et son attitude dans un groupe. \n\n_ TJ Stanton présenté par… TJ Stanton: \n_ « {Je suis né et j’ai grandi en Floride, j’ai intégré l’Université of North Florida} (son équipe, les Gators, est très réputée) {et j’ai eu l’honneur d’être nommé dans la All-American team en 2004. Ensuite, j’ai effectué mes débuts professionnels et j’ai évolué dans plusieurs endroits, à Winnepeg, à New Jersey , à St. Paul, à Québec bien sûr… J’ai aussi joué une saison pour les Cedar Rapids, la classe A des Angels de Los Angeles. Je suis un lanceur très agressif, j’aime être toujours sur l’attaque. \n_ Je ne connais pas grand-chose encore des Huskies de Rouen mais mon bon ami Dany Scalabrini, avec qui j’ai joué à Québec, m’a dit beaucoup de bien des joueurs et de la ligue. \n_ On va très vite se retrouver dans une compétition importante avec la Coupe d’Europe. J’espère pouvoir aider l’équipe en lançant un maximum de manches dans les matchs, mais aussi en étant capable de revenir très vite lors des matchs suivants. Je viens à Rouen pour gagner. Je me prépare actuellement très fort, je passe à la salle de musculation 5 jours par semaine, je cours 5 jours par semaine, et je lance quatre jours par semaine depuis le 1er février. Je veux vraiment, vraiment, gagner et je ferai tout pour aider les Huskies à remporter de nouveaux trophées} ».\n\n_ TJ foulera le sol français le 19 mars prochain. Il effectuera ses débuts avec le maillot rayé des Huskies dés le week end lors du tournoi de Montigny. \n\n\n\n{RÉACTIONS}\n\nFrançois Colombier, manager de Rouen\n_ « {C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai appris que TJ Stanton donnait son accord pour jouer avec les Huskies. Avec un début de saison complètement fou, la Coupe d’Europe, puis le championnat qui commence par un match contre Sénart, il nous faudra être prêts tout de suite, et un bras de grande qualité ne sera pas de trop. On va attendre de voir quel est son degré de forme pour savoir comment nous allons l’utiliser, en partant, en longue relève ou en closer, mais il nous donne plein de possibilités, et c’est très intéressant. Il y a beaucoup d’incertitudes encore sur l’état de forme précis de tous nos lanceurs, et en ce sens, TJ apporte une vraie stabilité. Il s’entraîne dur en Floride en ce moment, il sera prêt quand il rejoindra les Huskies dans quelques semaines. C’est indiscutablement une excellente nouvelle.} »\n\n\nMario Morissette, journaliste sportif à MédiaMatinQuébec\n_ {TJ Stanton, colosse au coeur et au bras d’or.} \n\n_ Un colosse au cÅ“ur d’or et au bras de caoutchouc, telle serait la meilleure description de TJ Stanton, un lanceur droitier, doté d’une redoutable balle rapide.\n_ Stanton, roule sa bosse dans le baseball indépendant depuis quelques années après avoir obtenu un essai avec l’organisation des Angels de Los Angeles. À l’époque, les Québécois Michel Simard et Karl Gélinas évoluaient aussi dans le réseau des clubs-écoles des Angels.\nTantôt employé comme partant, tantôt comme releveur de fin de partie (closer), Stanton s’illustre plus souvent qu’autrement quand son statut n’est pas déterminé!\n_ La saison dernière, à la suite d’un séjour prolongé en Australie, Stanton s’est pointé à Québec quelque 15 kg plus léger!\nEn longue relève, il excelle à protéger une avance ou à garder son équipe dans le coup. En urgence, quand il est employé comme partant, il offre à son gérant cinq ou six manches de qualité.\n_ Au-delà de ses performances sur le terrain, sa gentillesse et son tempérament font de lui, un joueur apprécié par ses coéquipiers. Vétéran de trois ans chez les Capitales de Québec, Stanton s’est assimilé à une vitesse fulgurante. \n_ Depuis deux ans, il écoule la saison morte dans la vieille Capitale et il loge toujours dans les plans du gérant Michel Laplante pour la saison 2009, Quoique, dernièrement, Stanton a renoué avec son collège de la Floride où il partage sa science avec la relève.}\n\n\n\n\n\n{PORTRAIT TJ STANTON}\n\n« LE TRANSFORMER »\n\n- Portrait de Travis James Stanton, publié sur le site des Capitales de Québec (www.capitalesdequebec.com) le 13 juin 2008. \n\n\n_ À la suite d’une saison 2007 en dents de scie, T.J. Stanton s’est présenté au camp d’entraînement dans une forme méconnaissable afin de redevenir le lanceur qui a contribué au championnat 2006 de la Ligue Can-Am\n_ « {Vous allez voir un tout nouveau T.J. Stanton} », disait Michel Laplante à la fin du mois d’avril, au moment de l’annonce de la signature du grand droitier. Une semaine plus tard, un bonhomme souriant, beaucoup plus svelte et ayant les cheveux courts débarquait au Stade municipal. Du haut de sa charpente de 6’4’’, ce lanceur ne ressemblait en rien à T.J. Stanton, le releveur qui avait quitté Québec en septembre dernier avec une chevelure extrêmement dense et une trentaine de livres en trop. Pourtant, c’était lui!\n\nIL MODIFIE SON LOOK, PAS SON ATTITUDE\n\n_ À pareille date l’an passé, Stanton, utilisé comme releveur numéro un, en arrachait passablement. Ayant peiné une bonne portion de la saison à trouver son rythme de croisière, le Floridien a conclu la campagne 2007 avec une fiche de cinq victoires contre sept revers, obtenant six sauvetages et conservant une moyenne de points mérités de 5.30. Des chiffres à faire rougir de honte le lanceur qui avait été si bien performé lors de la fin de campagne 2006 et pendant les éliminatoires. \n« {J’essayais d’en faire trop. En réalité, je voulais être parfait au lieu de me concentrer à simplifier les choses. De plus, lorsque je lançais à 255 livres (son poids en 2007), j’avais de la difficulté à être équilibré dans ma motion. Je ne parvenais pas à contrôler mon corps et mon poids me déstabilisait} », affirme Stanton, qui connaît un début de saison splendide.\n\nhttp://www.capitalesdequebec.com/]}