La Major league dans le quotidien « Le Monde »

| Publié par | Catégories : Non classé

Une saison de base-ball, mode d’emploi\n_ http://www.lemonde.fr/sport/article/2012/04/18/une-saison-de-base-ball-mode-d-emploi_1687315_3242.html\n\n_ Le Monde.fr | 18.04.2012 à 20h29\n\n_ {Par Mateo Haddad} \n\n\n

{Albert Pujols, le 11 avril à Minneapolis. Albert Pujols, le 11 avril à Minneapolis. | REUTERS/ERIC MILLER}
\n\n_ C’est le 28 mars que le coup d’envoi de la saison régulière de base-ball nord-américain a été donné, avec une double confrontation opposant les Mariners de Seattle aux Athletics d’Oakland. Un choc qui a eu lieu… au Japon ! Massés dans le Tokyo Dome, temple du base-ball nippon, pouvant accueillir 55 000 personnes, les fervents supporteurs nippons ont assisté à la superbe performance du héros local, Ichiro Suzuki, qui a mené Seattle à la victoire 3-1. Oakland a pris sa revanche le lendemain en s’imposant 4-1.\n\n_ La délocalisation de matches de championnat n’est pas une première dans l’univers ultra-médiatique des sports américains. Deux matches de NHL (hockey sur glace) ont eu lieu à Stockholm et à Berlin l’année dernière, ainsi qu’un match de NFL (football américain) le 23 octobre dernier opposant Chicago à Tampa Bay à Londres. Un lancement plutôt exotique qui marque le début d’une saison totalement frénétique : jusqu’au 3 octobre, ce sont trente franchises réparties en deux conférences qui vont disputer 2 430 matches, soit 162 pour chacune d’entre elles. Pour la santé des joueurs et de leurs supporteurs, sachez quand même qu’une équipe ne peut jouer pendant plus de vingt jours consécutifs… Le rythme assez fou de ce championnat s’explique par le nombre de rotations des joueurs pendant un match de base-ball, ou les acteurs passent en réalité plus de temps sur le banc que sur le gazon.\n\n{DES PLAY-OFFS ENRICHIS}\n\n_ Quatorze équipes composent la Ligue américaine, et 16 autres sont réparties dans la Ligue nationale, ces deux conférences sont elles-mêmes constituées de trois divisions chacune. Comme dans tous les sports nord-américains, la Major League Baseball a également le droit à son match des étoiles, le fameux All Star, qui aura lieu cette année le 10 juillet au Kauffman Stadium, l’antre des Royals de Kansas City. Ce sera la 83e édition de ce match-spectacle, où les meilleurs joueurs de chaque conférence choisis par le vote des fans s’affrontent.\n\n_ Deux jours après la fin de la saison régulière commencent les séries éliminatoires, les play-offs de la discipline. Réunissant les dix meilleures équipes de la ligue, elles comprennent les deux champions de chaque conférence, les premiers de chaque division ainsi que les deux meilleurs deuxièmes. Une formule qui a fait peau neuve cette année puisque depuis 1994 seules huit équipes participaient à cette manche finale. C’est le 24 octobre que débute la finale qui oppose les deux vainqueurs de chaque ligue, lors de la série mondiale.\n\n\n\n{LES DODGERS DE « MAGIC » FAVORIS}\n\nLa course au titre est donc lancée pour succéder aux Cardinals de Saint-Louis, sacrés pour la onzième fois de leur histoire l’an dernier, ce qui en fait la franchise la plus titrée derrière les Yankees de New York, véritable légende du base-ball américain, qui compte 27 trophées dans leur musée.\n\nLa nouveauté vient de Los Angeles, où le 27 mars dernier l’ancien meneur des Lakers, Magic Johnson, s’est offert un nouveau petit joujou en rachetant une des franchises de sa ville, les Dodgers. Le groupe dont fait partie l’ancienne star du basket-ball a déboursé pas moins de 2 milliards de dollars pour ce rachat, un record tous sports américains confondus. Sportivement, cet événement est suivi par le très bon début de saison des Dodgers, qui sont leaders de la Ligue nationale avec 9 victoires en 11 rencontres. Cette performance s’explique par le niveau de jeu de leur voltigeur star, Matt Kemp, élu pour la troisième fois d’affilée meilleur joueur de la semaine, du jamais-vu depuis 1974 ! Il n’en fallait pas plus pour que les supporteurs californiens se mettent à rêver d’une septième couronne cet automne, l’année où ils célébreront également les cinquante ans de leur enceinte, le Dodger Stadium.\n\n{PUJOLS, L’HOMME QUI VALAIT 254 MILLIONS}\n\nMais les Dodgers devront composer avec un adversaire de poids, qu’ils connaissent très bien : leurs voisins les Angels de LA, lesquels ont réussi un gros coup cet hiver en faisant signer la superstar Albert Pujols. Le Dominicain de 32 ans a paraphé un contrat record en décembre ; il s’est engagé sur 10 saisons, pour la somme affolante de 254 millions de dollars. Vainqueur des World Series l’an dernier avec Saint-Louis, Pujols entend bien récidiver cet année pour offrir le premier titre de l’histoire à l’autre club de la Cité des Anges.\n\nMateo Haddad\n\n_ Un championnat quasi invisible en France\n\n_ Ce sport ultra-populaire au Japon et en Corée du Sud reste peu médiatisé en Europe. Les amateurs peuvent suivre au moins un match par semaine sur la chaîne américaine ESPN America, diffusée sur CanalSat, ou sur Internet, avec des sites comme celui de la Major League Baseball, Sports Illustrated, ou Baseball-Reference.com.\n