Hornostaj: Des Giants de San Francisco aux Huskies de Rouen

| Publié par | Catégories : Non classé

Drafté par les Giants de San Francisco en 2001 (34me ronde), Aaron a disputé 599 matchs professionnels. \nDès 2001, à 19 ans, il intégre la Rookie league en Arizona. Il rejoint Salem en A- dès la fin de la saison. Il a alors déjà occupé pour les Giants la 2ème base, la 3ème et l’arrêt court. \n_ 2ème saison, il se fixe au 2ème but. \n_ Nouvelle promotion en milieu de saison lorsqu’il rejoint Hagerstown en A , puis c’est le A fort à San José en 2004. \n_ Sa plus belle saison ? 2006. Il passe en AA et en seulement 9 matchs convainc ses coachs de l’envoyer en AAA, à Fresno, dans l’antichambre de la Major league.\n_ Aaron touche du bout des doigts le Graal, la MLB. Il va fréquenter et jouer des matchs aux côtés de Barry Bonds ou de JT Snow… Mais une blessure va briser son rêve. \n_ La saison dernière, Aaron jouait à Edmonton en ligue indépendante. En tout, ce sont 599 matchs professionnels qui s’affichent à son compteur. \n_ Demain, avec les Huskies, à 27 ans, il va commencer à écrire un nouveau chapitre. Avec les Huskies.\n \n\n \n\n- Date de naissance: 19 Mai 1983\n- Lieu de naissance: Woodstock, Ontario, Canada\n- Lieu de résidence: Waterloo, Ontario, Canada\n- Taille 1m86 – 6’1″\n- Poids 85kg – 190lbs\n- Lance Droite\n- Frappe Gauche\n\n- Team Canada Junior 1998-2000\n- Drafté par San Francisco Giants en 34me ronde en 2001 en tant que 2me base. a-Attended Connors State College in Warner, Oklahoma, USA on an Academic Baseball scholarship in 2001-2002\n- Signe avec les San Francisco Giants le 16 mai 2002 \n- A disputé 599 matchs en ligues pro. \n- A joué aux côtés de Barry Bonds, J.T. Snow, OmarVizquel lors des Major League Spring Training games avec les San Francisco Giants\n\n\n\nAaron, pourquoi avoir signé à Rouen ? \n_ Je souhaite d’abord remercier le club de Rouen, son staff, de m’offrir la possibilité de venir me joindre à vous cette saison. \n_ Je suis réellement très excité à l’approche du début du championnat et j’ai hâte de faire la connaissance de mes nouveaux coéquipiers. \n_ La décision de venir à Rouen s’est fondée sur plusieurs points, et je sais qu’on attend de moi que j’apporte ma connaissance, mon expérience et la culture de la victoire. \n_ Il y a cette tradition, cette culture de la victoire, chez les Huskies de Rouen. Le club ne veut pas exceller seulement en France, mais aussi au niveau européen. J’espère donc apporter mon vécu en tant que vétéran. Je vais essayer de transmettre aux plus jeunes ce que j’ai moi-même appris de ce magnifique sport qu’est le baseball. \n \nQue retenez-vous de vos années professionnelles ? \n_ J’ai joué à beaucoup de position, mais j’ai surtout été utilise comme 2me but et comme arrêt court dans les équipes suivantes : équipe national junior du Canada (1998-2001), San Francisco Giants (2002-2008), Morley Eagles (2008-2009), Edmonton Capitals (2009). \n_ Durant mes années passées au sein des Giants, mon casier de joueur était souvent à côtés des noms comme Omar Vizquel, Ray Durham, Fred Lewis, et JT Snow. Le plus prestigieux était celui de Barry Bonds, le all-time homerun king. \n_ Mes meilleurs souvenirs de baseballeurs ? C’est d’avoir intégré des grandes équipes, joué aux côtés de grands joueurs, et d’avoir réussi quelques jeux étonnants avec mon gant et ma batte. \n_ C’est trop difficile de retenir un seul moment, même si le fait d’avoir représenté mon pays a été une grande fierté country lorsque j’ai disputé les Championnats du Monde juniors en 2000. J’étais le batteur lead-off (premier dans l’alignement) dans notre équipe, dans laquelle évoluait cinq joueurs aujourd’hui en MLB. \n \n\n Pourquoi n’avez-vous pas persévéré en pro avec les Giants ? \n_ En 2006, j’ai été appelé à Fresno (AAA) pour deux mois, en raison de la blessure de Ray Durham, qui était le 2ème base titulaire des San Francisco Giants. Quand il est revenu au jeu, j’ai été renvoyé en AA. \n_ A mon premier at-bat avec ma nouvelle équipe, j’ai frappé un simple dans la gauche, et le frappeur suivant a frappé un roulant à l’arrêt-court qui allait surement donner lieu à un double-jeu facile. J’ai slidé fort en deuxième base pour casser le double jeu, et je me suis blessé au poignet. \n_ J’ai joué malgré une violente douleur pendant deux semaines avant de demander au médecin d’établir un diagnostic. Après quelques examens, le docteur de l’équipe m’a dit que j’avais une fissure au poignet, qui pouvait être guérie via une opération. Pour faire court, je suis passé sur le billard en juillet 2006, et je suis revenu en 2008 en me sentant plus fort, plus rapide, bref meilleur que par le passé. Mais après quelques matches en Arizona, j’ai été remercié.\n_ Si je pouvais revenir sur le passé, ce serait pour prendre la décision de me faire soigner plus vite après ma blessure. J’aurai évité plus de me faire plus de dégâts, mais je suis un gars costaud, et j’ai essayé de passer la douleur, c’est pourquoi cela a pris du temps pour récupérer, et pourquoi j’ai passé presque deux années sur la liste des blessés.\n\nUn mot aux Rouennais ? \n_ J’ai connu de grand succès dans le baseball et j’espère aider le plus possible les Huskies cette saison. Vous pourrez bientôt découvrir la passion et l’énergie que j’investis chaque jour. \n\n\n\nAaron, vu par Greg Hamilton*\n_ « Aaron est un garçon cool, qui aime prendre du plaisir sur un terrain. C’est un gars bien, qui ne pose jamais de problèmes. C’est un excellent coéquipier un réel compétiteur. Ce sera un joueur dominant en France. Il peut jouer partout dans l’infield, mais c’est surtout au milieu (2me base, arrêt court) qu’il apportera le plus à la défensive de Rouen. C’est un frappeur solide, capable de frapper dans tous les champs. Il met la balle en jeu et frappe avec régularité, pour la moyenne. »\n_ * Greg Hamilton est le Directeur des équipes nationales de Baseball Canada. Ancien manager des Barracudas de Montpellier entre 1993 et 1995. Il vient d’être en 2ème place au classement des hommes de baseball les plus influents au Canada selon la journal Toronto Sun. \n \n\n\n