Finales: le regard de deux specialistes

| Publié par | Catégories : Non classé

{« Pour gagner une finale, il faut être prêt individuellement et collectivement »\nJamel Boutagra (Stade toulousain)}\n\n_ Jamel Boutagra est une figure importante du baseball français. International, il a pris les rênes d’une jeune et talentueuse équipe de Toulouse. Le Stade toulousain est en phase de reconstruction avec de jeunes espoirs qui devraient rapidement pouvoir afficher de solides ambitions. En attendant, en observateur avisé, Jamel a bien voulu nous livrer ses impressions avant la finale sur deux équipes qu’il connaît bien. \n\n\n\n\n_ Rouen Sénart, quel est votre favori ?\n_ Étant donné les derniers match des 2 équipes, Rouen partirait favori. \n\n_ Pourquoi ? \n_ Rouen semble avoir reconstruit sa confiance autour de joueurs clés en fin de saison et en play off. Le fait d’avoir battu le lanceur vedette de Sénart 3 fois sur 3 cette année les place dans une position psychologique supérieure. Je base évidement mon point de vue sur un fait statistique, mais je sais aussi que le baseball est une histoire d’hommes et d’âmes et que Sénart, avec la meilleur équipe sur papier, est tout a fait capable de remporter cette finale. \n\n_ Forces et faiblesses selon vous de Rouen ? de Sénart ?\n_ Force de Rouen: l’expérience de la victoire d’un groupe sur des phases finales. Faiblesse: sans Nico Dubaut (à 100%) et Lecourieux, le pitching restera peut être leur point faible. \n_ Force de Sénart: La qualité et l’expérience de ses joueurs. Faiblesse: peut être le manque de travail et de préparation collective.\n\n_ Sur quoi se jouera la finale ? \n_ Pour gagner une finale, il faut être prêt individuellement et collectivement. Il n’y a pas de seconde chance. Comme toujours, sur une série de 3 matchs, l’endurance du pitching staff sera décisif.\n\n{« Le pitching sera forcément la clé des matchs »\nFabien Proust (Manager équipe de France senior)}\n\n_ Entretien avec Fabien PROUST, Manager de l’Équipe de France Senior de Basebal. L’occasion de dresser un bilan de la saison régulière du Championnat de France Élite de Baseball. \n\n\n\n_ FFBS : Quels sont les premiers enseignements que l’on peut tirer de cette saison 2008 ?\n_ Fabien PROUST : « Cette nouvelle formule de championnat a offert l’avantage de disposer d’équipes qui ont tenté de jouer tous les matchs afin de se mettre à l’abri au moment des play offs et play downs. L’engagement a certainement été plus important au niveau des matchs. D’ailleurs les écarts entre les premières et les dernières équipes du championnat s’est resserré. Pas trop en nombre de victoires et de défaites mais plus en termes d’écart de points lors des rencontres. Ensuite, il est presque logique de retrouver le quatuor de tête. L’expérience que ces clubs ont accumulée au niveau de l’élite a parlé pour remporter ces matchs serrés. Si cette formule est conservée pour la saison prochaine, on pourra s’attendre à des surprises et peut être un début de bouleversement du classement. »\n\n_ FFBS : Les Templiers de Sénart ont dominé toute la saison 2008. Est ce que vous vous y attendiez ?\n_ FP : « Lorsque vous disposez de joueurs d’expérience avec un bon pitching staff, il est clair qu’on pouvait attendre de voir Sénart en tête du championnat. Comme je le disais plus haut, l’expérience accumulée au cours des années par des équipes comme Rouen, Savigny sur Orge et Montpellier est gage de victoire et il est peu surprenant de les voir en play offs. Cependant, je pense qu’en dominant le championnat de cette sorte, Sénart a perdu des forces pour entamer les play offs sereinement. Si le ratio victoires/défaites est largement en faveur de Sénart sur la saison régulière, le score des matchs a souvent été serré. Les performances de Samuel Meurant et Evan Blesoff sur le monticule ont permis de faire la différence. Mais l’attaque sénartaise n’a pas été aussi performante que je l’attendais. La saison s’est alors révélée très longue pour ces deux lanceurs qui apparaissent aujourd’hui blessé ou très fatigué. »\n\n\n

{Evan Blersoof et Samuel Meurant}
\n\n\n_ FFBS : Une nouvelle finale entre les Templiers et les Huskies. Est-ce que Sénart aura les moyens d’aller chercher son 1er titre ?\n_ FP : « Justement, pour avoir vu évolué ces deux équipes en play offs je pense que Rouen a tout de même un avantage. En cherchant à se qualifier les Huskies ont entamé une vraie démarche de préparation de la finale. Cette dynamique victorieuse les a placé au dessus de toutes les équipes : sur 10 matchs de play offs, ils en ont remporté 9 d’affilé et notamment contre leur adversaire direct de la finale.\nDe l’autre côté, je pense que Sénart en voulant préserver ses forces pour la finale a perdu cette même dynamique. Sur les 10 matchs de play offs cette équipe a tout de même encaissé 70 points et marqué seulement 69 (dans le même temps Rouen en a encaissé seulement 30 et marqué 96). Même pour une période de préparation, cela représente tout de même une moyenne de 7 points encaissés par matchs, ce qui est énorme !\n_ Donc s’il fallait faire un pronostic, je dirais que Rouen devrait conserver son titre. Mais une finale peut toujours réserver une part de surprise…. »\n\nFFBS : Quelles sont les révélations du Championnat de France Elite 2008 ?\n_ FP : « Au niveau des équipes, Clermont (promu en début d’année) a bien géré sa montée notamment à l’aide de deux bonnes recrues canadiennes. Tout comme le PUC qui malgré une descente sportive pour 2009 a perdu beaucoup de matchs par 2 points d’écart et moins (et contre les premières équipes du championnat).\nAu niveau des joueurs, Keino Perez (Rouen Huskies) a pour moi réalisé une grande saison. Il a su se montrer présent dans les moments difficiles de son équipe et rester au top lors des play offs. C’est pour moi le cœur de cette équipe et sa performance sera déterminante en finale.\nUne autre grande révélation est Anthony Meurant (Templiers de Sénart). Malgré une absence du championnat de près de 10 ans, Anthony a su relevé son niveau de jeu matchs après matchs. Il a même fini meilleur frappeur de l’équipe de France senior au tournoi de Prague. Ce sera aussi un élément important pour les Templiers lors de la finale.\nUn dernier joueur tout aussi discret que les autres est Euri Garcia Martinez (Stade Toulousain Baseball). Meilleur lanceur du challenge de France, 0 d’ERA en équipe de France senior à Prague (8 IP), il a su rester constant tout au long de la saison avec son club qu’il a fortement aidé à maintenir en Elite.\n\nhttp://www.pucbaseball.com/].\nEnsuite, le coaching devra faire la différence…. »\n\n_ Interview réalisée le vendredi 3 octobre 2008\n_ Crédits photos Christophe Elise\n