Finale: Rouen et Savigny, une vieille histoire…

| Publié par | Catégories : Non classé

L’histoire a commencé en novembre 1987, en finale du championnat d’Ile de France, que les Huskies remportèrent 13-12, en dépit d’une poussée de 6 points des Lions en dernière manche. Ce fut le tout premier titre des rouennais, et les héros du jour méritent bien un droit de citation : Lee (L), Dez (C), Virey (1B), do Marcolino (2B), Le Cam (3B, puis Destrumelle), PY Rolland (AC), Masclet (LF puis Hamel), Riembault (CF), Pons (RF puis Audy). \n\n_ Il fallut attendre une dizaine d’années avant de voir les deux équipes se retrouver en phases finales, mais cette fois au plus haut niveau français. En 1998 et 1999, les Lions vont prendre le meilleur sur les Huskies en ¼ de finale du championnat. Rouen présentait bien quelques gros noms comme Therrien, Roy, Mansy, ou le jeune Boris Marche qui faisait ses débuts sous le maillot rayé, mais les Lions étaient plus forts et plus complets avec dans leur alignement les Leblanc, Schwedhelm, Dillon, Boutagra, Meurant, Meunier, Proust, Hervieu, etc. En 1998, Rouen est battu deux fois. Les Huskies gagnent le 1er match en 1999, puis doivent attendre une semaine (en raison d’un rain-out) pour tenter l’exploit, mais devront s’incliner à deux reprises. \n\n_ En 2002, c’est le retour en Elite des Huskies, qui survolent le championnat régulier avec une fiche de 29-1. Tout en en place pour une marche triomphale vers le titre, d’autant plus que les Huskies s’imposent sur leur terrain dans le 1er match de la demi-finale, avec une mémorable course et un slide de Robin Roy au marbre. Les Huskies se voient en finale. Ils vont déchanter le lendemain. Une poussée de 4 points des Lions en 4ème manche du match 2 leur permet de s’imposer 4-3, avec un splendide Rémi Lejeune au monticule. Les Lions parachèvent le travail en menant rapidement 3-0 dans la rencontre décisive et en éliminant finalement les rouennais avec une victoire de 6-4. \n\n_ L’année suivante, les Lions confirment leur domination sur les Huskies en s’imposant à Pessac en finale du Challenge de France. Menés rapidement 0-2, les Lions refont le coup du come-back, en marquant quatre fois en 5,6 et 7ème manche. \n\n\n\n

{Finale 2003}
\n\n_ Les deux équipes se retrouvent en finale du Championnat de France 2003. Les Huskies jouent aux Lions dans le premier match. Menés au score tout au long du match (2-4 après 3 manches, 5-7 après 7 manches), ils font la différence en fin de match pour s’imposer 8-7, grâce notamment en dernière manche à un hit pour un point de Peron et un simple décisif au champ intérieur de Fillatre qui envoie ce même Peron au marbre. Robin Roy se chargera ensuite des Lions dans deux victoires 5-2 et 4-0, étant élu au passage MVP de la finale.\n\n\n_ Remake en finale 2005. Savigny, après un début en fanfare et une victoire 17-7, finira par céder sous les coups de boutoir de Blake Denischuk (4HR, une moyenne de 500, un titre de MVP), avec un Giovanni Ouin à son meilleur au monticule (2W, ERA 1,06, élu meilleur lanceur). Les trois derniers matches verront les victoires de Rouen 11-4, 13-2, 8-2. \n\n981], élu meilleur lanceur de la finale 2005}\n\n\n_ C’est au niveau de la demi-finale que les deux formations s’affrontent en 2006. Trois victoires à zéro pour les rouennais, qui se sortent du piège des Lions avec deux victoires serrées à Savigny (3-1, 4-3) et une explosion dans le match 3 à Rouen (11-1 en 7 manches). Avant la finale du challenge de France 2009 (voire par ailleurs), ce fut le dernier rendez-vous en phase finale entre les deux vieux ennemis. \n