Finale : on jouera dimanche

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nLes Huskies sont encore en vie dans la finale du championnat de France 2011, mais ils ont souffert du début jusqu’à la fin face à des Barracudas qui entendaient bien en finir au plus vite.\n\nLe début fut chaud pour les rouennais. Après un retrait, Luc Didier soutirait un but sur balles, puis Zuaznabar frappait une solide flèche au champ centre droit qui filait jusqu’à la cloture. Mais le double relai Bert – Becquey – Marche arrivait largement à temps pour couper le coureur montpelliérain qui avait contourné les sentiers. Rouen s’en sortait très bien. \n\nLa fin fut tout aussi agitée pour les rouennais. Alors que le lanceur Jordan Crystal n’avait plus concédé le moindre coup-sûr depuis celui du cubain de Montpellier en première manche (avec toutefois une solide ration de buts sur balles), il en cédait trois de suite en 8ème manche, un simple d’Haras qui venait de remplacer Langloys, un simple de Cros sur un amorti et un autre simple de Didier malgré un beau plongeon de Becquey. Les buts étaient remplis, et le point égalisateur était au baton, puisque Rouen menait 4-0 à ce moment du match. Les barracudas réussissaient deux « productives out » sur des rouelant de Zuaznabar et A.Cros qui testaient le gant et le bras de R.Thomas qui faisait les jeux, mais ne pouvait que faire les retraits en 1ère, sans empêcher les points de rentrer. 4-2, puis un BB à Mayeur (avec pourtant un compte de 0-2 pour commencer) pour de nouveau mettre la pression avant que Felices soit retiré sur un ballon dans la droite. Et en 9ème manche, il fallait un retrouver sur tentative de vol de Lapinski, et un jeu difficile d’Anthony Piquet pour retirer Gregory Cros pour mettre fin à la menace.\n\nEn attaque, c’est Luc Piquet qui fut le meneur chez les Huskies. Il ouvrait les vannes en 3ème manche avec Becquey (sauf sur erreur) et A.Piquet (simple) postés en position de marquer par le bunt d’Ozanich. Le shortstop rouennais frappait un double dans la droite qui faisait marquer deux points. Il récidivait en 7ème manche, face à Thomas Meley. A.Piquet avait frappé un simple pour commencer la manche, chassant Navarro du monticule (6IP, 3R, 2ER, 6 hits, 2K). Luc Piquet cognait d’abord une solide flèche dans la gauche, mais hors ligne. Puis il frappait cette fois au-dessus de la tête du champ gauche Luc Didier pour un nouveau double d’un point. Les Huskies en rajoutaient un autre sur un mauvais jeu de la défense de Montpellier qui surprenait Crystal entre la 3 et le marbre, mais un relai hors cible de Mayeur permettait au rouennais de marquer. \n\n\n\n

{Crystal finit le match avec 9IP, 9BB, 8K 2 points non mérités, pour signer la victoire (crédit Christophe Elise})
\n\n\n