Finale match 5 : Alexandre le bienheureux

| Publié par | Catégories : Non classé

La balle s’élève dans le ciel bleu de Rouen. Au champ centre, Kenji Hagiwara l’appelle avec de grands gestes. Ses partenaires se précipitent déjà vers le monticule pour sauter sur leur lanceur. On est en 9ème manche du 5ème match de la finale du championnat de France Elite. Hagiwara se saisit de la balle. Rouen a gagné. \n\n\n\nTrois heures plus tôt. 1ère manche. La balle monte dans le ciel rouennais. Pas très haut, pas très loin. Juste entre le monticule et la deuxième base. Mais personne ne peut faire le jeu. Dany Scalabrini est sauf sur ce coup-sûr de raccroc. Joris Bert, qui avait commencé par simple, file en deuxième base. Rouen vient de frapper fort sur la confiance des Templiers. La finale est en train de basculer. Hagiwara frappera ensuite un faible roulant que la défense de Sénart ne parviendra pas à transformer en retrait. Un simple de Boris Marche (2 RBI) et un simple de Romain David feront le reste. Rouen prend les devants 3-0. Et ne sera jamais repris.\n\nAu monticule pour les Huskies, Alexandre Sochon. L’an passé, dans le 4ème match de la finale, il avait joué avec l’attaque de Sénart. Il reprend exactement là où il avait laissé. Il fut en danger, mais il s’en est toujours sorti.\n\nEn deuxième manche, Sénart place des coureurs en 2 et 3 avec 1 retrait. Deux roulants de Hervieux et A.Meurant plus tard, le compteur de Templiers reste bloqué à 0. En 3ème manche, encore deux coureurs en base après deux retraits. Sur le premier lancer, Young frappe un faible ballon dans la droite. En 4ème, après deux retraits, double d’Anthony Meurant. Pas grave, Randy Perez fera le jeu pour le retrait suivant. \n\nEt pendant ce temps, les Huskies capitalisent aux dépends de Mathieu Brelle. En 3ème manche, 4 hits de suite signés Marche, David, Perez et Gauthier font monter le score à 5-0. En 4ème manche, Joris Bert se retrouve en 2 après une double erreur de Deruelle (attrapé et lancé), qui vient de rentrer en 3ème base. Luc Piquet frappe un très haut ballon dans la gauche qui tombe sur la clôture, c’est un triple d’un point, suivi par un simple de Scalabrini pour faire 7-0.\n\nAu monticule, Alexandre Sochon continue son récital. Et la défense rouennaise contribue à écœurer l’attaque de Sénart. En 6ème manche, les Huskies vont sortir deux jeux magnifiques, démontrant qu’ils étaient totalement maîtres du terrain. C’est d’abord Scalabrini qui plonge pour intercepter un fort roulant de Young et relayer en 2 pour retirer Martinez (qui avait reçu un BB). Puis sur le frappeur suivant, Fessy, Randy Perez va chercher loin en back-hand la solide frappe de l’ancien rouennais, et lance une prise parfaite en première pour le retrait. \n\nSi Rouen rajoute un point pour porter son avance à 8-0 en 6ème (encore un triple de Piquet qui flirte avec le home-run dans la gauche) puis un simple de Scalabrini alors que Samuel Meurant vient de rentrer au pitching, Sénart ne rend pas les armes. Après un retrait Benhamida frappe un double, va en première sur le simple de Hervé, et score sur le simple au champ intérieur de Meurant. Mais Martinez se compromet dans un double jeu sur le premier lancer pour mettre fin à la manche. \n_ Sochon finira en beauté sa journée de travail avec ses deux premiers strike-out du match en 8ème, aux dépends de Deruelle et Breton. Rouen rajoutera un point en 9ème avec un long circuit de Perez. \n\n\n

Homerun solo de Randy Perez pour le 9e point rouennais. (Photo Christophe Elise)
\n\nPuis Laurent Aoutin, appelé au monticule, fera passer quelques petits frissons dans le dos des Huskies en remplissant les buts sans aucun retrait (après avoir concédé un point sur un HP à Martinez avec les bases pleines). Fessy passera à un mètre de frapper un grand chelem (fausse balle), et sera retiré sur trois prises sur une rapide haute. Puis Blesoff frappera ce ballon au champ centre qui permettra aux rouennais de confirmer leur suprématie sur le baseball français. \n\n5653] << match 4 << match 3 << match 2 << match 1 <<\n