Finale Elite: les managers face à face

| Publié par | Catégories : Non classé

{Rouen – Sénart en finale, c’est une surprise pour vous ?} \n\nSébastien Bougie : Non, pas du tout. Au début de la saison on voyait bien ces deux équipes s’affronter en finale. Par contre, Savigny s’était placé entre nous au classement, alors nous n’étions pas que deux dans le championnat. Les deux équipes en finale sont les deux meilleures du championnat, alors la logique est respectée selon moi.\n\nDidier Séminet : C’était un souhait que j’ai formulé en début de saison, donc non ce n’est pas une surprise, c’est l’affiche rêvée pour nous, avec un brin de provocation, je le reconnais. J’ai annoncé en début de saison que je bâtissais une équipe pour battre Rouen, on y est.\n\n- {Rouen apparaît comme favori (double champion sortant, vice champion d’Europe). Et pour vous ?} \n\nD.S. : Comment ne pas être d’accord, le palmarès de Sénart est vierge, les Huskies sont une référence dans le baseball français, et, maintenant en Europe aussi. Et puis le costume de favori serait trop grand pour nous, je le laisse avec respect à l’organisation de Xavier Rolland (Président des Huskies, NDLR).\n\nS.B. : En ayant terminé premier de la saison, il est normal d’avoir cette étiquette, mais je ne crois pas vraiment en ces histoires de favori et de négligé. Quand la finale débutera, toutes ces paroles seront envolées et la meilleure équipe gagnera.\n\n\n

{Didier Seminet, manager des Templiers. }
\n\n
{« J’ai annoncé en début de saison que je bâtissais une équipe pour battre Rouen, on y est » – Didier Seminet}
\n\n- {Les Huskies disputent leur 11ème finale en 5 ans (toutes compétitions confondues), les Templiers leur première. Ces chiffres peuvent-ils avoir leur importance ce week-end ?} \n\nS.B. : Nos expériences des dernières saisons ne peuvent que nous servir, elles ne peuvent pas nuire. Même nos joueurs étrangers ont vécu des finales et des matchs importants d’où ils viennent, ils ont le profil d’un Huskie, alors notre expérience pourrait être un facteur de confiance pour nous. Par contre, du côté de nos adversaires, même s’ils n’ont pas eu beaucoup de finales, ils ont de l’expérience, je suis certain que leurs nombreux joueurs étrangers ont eu de gros matchs à jouer dans les dernières années, alors ils seront prêts aussi.\n\nD.S. : En terme d’expérience, sans doute. Après je préfère battre Rouen en finale que pendant le championnat, je ne sais pas qui a dit : »dis moi qui tu as battu, je te dirais ce que vaut ta victoire… » Et puis pour le nombre de finales, Rouen n’a pas tout gagné, non ?\n\n16] vs Meurant, Dubaut vs Blesoff, Meijholm vs … Personne ne peut le dire ! La vérité est sur le terrain.\n\nS.B. : Tout l’aspect défensif du jeu (les lanceurs et les joueurs défensifs en général). L’attaque gagne des matchs mais la défense gagne des championnats.\n\n- {La nouvelle formule de la finale (jusque 5 matchs en 3 jours) change-t-elle quelque chose dans votre préparation ?} \n\nS.B. : Certainement, l’entraînement de la semaine est plus léger qu’à l’habitude, il faut miser davantage sur la récupération physique et mentale, afin d’attaquer la finale du bon pied.\n\nD.S. : Pas vraiment, une bonne récupération, une bonne rotation et une bonne nuit de sommeil.\n\n\n- {Que craignez-vous le plus chez votre adversaire ?} \n\nD.S. : Rien. Désolé\n\nS.B. : Je ne crains aucun adversaire. Je les respecte, mais il n’y aucun aspect de leur formation que je crains.\n\n- {La rotation de vos lanceurs est-elle déjà établie ? Si oui, pouvez-vous nous la communiquer ?} \n\nS.B. : Il y a plusieurs rotations possibles des lanceurs pour le week-end qui vient. Cela dépendra de l’allure de la finale, des blessures, de la récupération de chacun. J’ai une bonne idée de qui lancera vendredi, mais par la suite, rien n’est certain. Nous n’avons que des excellents lanceurs, alors ce sera l’un d’eux vendredi !\n\nD.S. : Oui, elle est déjà établie, pas de surprises à attendre chez nous, à moins que…\n\n- { Comment dort un manager à quelques jours d’une finale ? }\n\nD.S. : Très bien, merci. Beaucoup mieux qu’avant la 1/2 finale. D’ailleurs, je dois rendre hommage à cette équipe de Savigny sur Orge, qui s’est battue comme des lions.\n\nS.B. : En ce moment très bien, c’est certain que l’excitation de la finale me gagnera en approchant le week-end, mais il faut du repos et de la concentration pour être à son sommet, alors je m’y efforce. J’aurai sûrement à jouer ce week-end, alors ma préparation physique et mentale est importante pour en faire profiter mes joueurs.\n\n- {Avez-vous déjà le nom du MVP ?} \n\nS.B. : Non, mais ce sera probablement un lanceur, sous cette formule, il sera difficile physiquement pour un joueur de position d’être au sommet sur une si courte période. Alors, je tente avec un lanceur de Rouen!!\n\nD.S. : Un Templier avec une petite pensée pour Sylvain Hervieux, qui aura attendu 20 ans pour jouer une finale.\n