Finale: déjà neuf actes cette saison

| Publié par | Catégories : Non classé

Cela a commencé le 26 avril par un duel au sommet entre Roy et Lemestre et une victoire 3-1 des Lions alors que la défense rouennaise concédait 3 points non mérités (deux erreurs) en 3ème manche. Les Huskies ne parvenaient jamais à se montrer dangereux, et la défense des Lions faisait le travail derrière son lanceur : Marche coupé au marbre en 7ème sur un simple de Young, Piquet retiré en tentative de vol de la 3 en 8ème. \n\n_ Le deuxième match fut tout aussi excitant. Une course poursuite entre les deux équipes, le score évoluant à chaque manche ou presque. Les Huskies, grâce à une meilleure fin de match, prenaient le dessus 8-7, mais non sans quelques sueurs froides quand Savigny remplissait les buts en 9ème avec un seul retrait, avant que Becquey force Peyrichou à frapper dans un double jeu.\n\n\n\n\n

{Keino Perez (crédit Christophe Elise)}
\n\n_ Retrouvailles en mai au challenge de France. Les deux équipes sont dans la même poule, et s’affrontent alors que Savigny, vainqueur de ses deux premiers matches, est déjà qualifié. Les Lions se laissent mettre KO sans réagir, et Rouen s’impose 17-1 avec un Giovanni Ouin impérial au monticule.\n\n_ Rendez-vous est pris pour le surlendemain, jour de la finale Savigny ayant entretemps battu Sénart et Rouen dominé La Guerche. Un match à couper au couteau, sous un soleil de plomb. Les Huskies sautent à la gorge du lanceur des Lions Carlos Jiminian en prennent une avance de 7-0. Tout le monde pourrait penser la finale terminée, mais les Lions ne vont jamais laisser tomber. Tout d’abord, Stewart vient au monticule éteindre l’incendie. Puis l’attaque de Savigny profite des difficultés de contrôle de Robin Roy pour mettre une pression constante. \n\n_ Rouen tient le choc, mais voit son avance grignotée petit à petit. C’est 7-5 quand Perez entre en relève en 7ème, ne donne pas de points, mais ne parvient pas à calmer l’attaque des Lions. Il faudra deux mauvaises courses de Dal Zotto et Lemestre en dernière manche, pour que les Huskies se sortent du piège. \n\n\n
{Le jeu décisif en 9ème manche de la finale du Challenge de France (crédit Christophe Elise)}
\n\n_ Savigny est dans le creux de la vague quand les Lions viennent à Rouen pour les matches retour. Les Huskies dominent facilement les débats 8-1 et 5-1, en route vers la première place du classement général.\n\n_ Enfin, c’est l’heure des play-offs. Les Huskies commencent en force contre Guillaume Coste, avec une victoire 13-3 qui semble confirmer la tendance de la fin de saison. Savigny sort alors le grand jeu contre Robin Roy. Les Lions mènent rapidement 2-0 (en profitant d’erreurs), Rouen parvient à créer l’égalité, mais l’attaque de Savigny fait la différence en extra-inning avec une poussée de 4 points. Ebranlés, les Huskies vont couler dans la 2ème manche du match 3, concédant 5 points face à une attaque des Lions qui joue parfaitement le « small ball ». Les Huskies reviendront pourtant dans le match pour créer l’égalité 7-7 avant que Vincent Ferreira ne clôt les débats avec un double et les buts remplis en 9ème manche. \n\n\n