Finale 2008, match 3 : Sénart en pole position

| Publié par | Catégories : Non classé

Lahcène Benhamida a été la parfaite bougie d’allumage de l’attaque de Templiers, et Samuel Meurant a une nouvelle fois étouffé l’attaque rouennaise, et Sénart a pris une importante avance de deux victoires à une dans la finale du championnat de France Elite, en s’imposant au terme d’une superbe course poursuite. \n\nLes Huskies ont eu beau avant le match faire appel aux grands anciens pour transmettre le flambeau, et accueillir pour lancer la première balle le maire de Rouen et le P-DG de Lubrizol, nouveau partenaire du club, ils ne sont par parvenus à profiter d’un bon début de match pour creuser l’écart.\n\nDevant des tribunes très bien garnies, où les supporters des Templiers faisaient la vie difficile aux fans des Huskies, Rouen commençait bien le match en remplissant les buts après deux retraits. Romain David soutirait un but sur balles après avoir vu Samuel Meurant prendre l’avantage 0 balle, 2 prises, mais les rouennais en restaient là.\nD’un coup de bâton, Ernsto Martinez remettait tout le monde à égalité d’un puissant coup de circuit au champ centre. Sénart continuait à menacer avec un double de Gaspard Fessy, mais Keino Perez parvenait à éteindre la menace.\n\nRouen se remettait dans le match en 3ème manche. Après deux retraits, un simple d’Hagiwara,un double de Marche et un simple de David donnait une avance de deux points aux Huskies. Les grosses battes des Templiers se remettaient à chauffer en 5ème, quand Gaspard Fessy envoyait l’offrande de Perez au-delà de la clôture du champ gauche. \nPuis les Templiers allaient petit à petit faire plier les rouennais. Tout d’abord en défense. Après avoir donné un simple à Scalabrini en 5ème manche, Samuel Meurant décidait que cela en était assez. Il allait retirer les 14 derniers rouennais à lui faire face, les tenant le plus souvent hors d’équilibre à l’extérieur, en les faisant frapper d’inoffensifs ballons.\nEn attaque, c’est le lead-off des Templiers qui allait faire craquer Rouen. Benhamida commençait par un simple en 6ème. Hervé déposait l’amorti, Perez jonglait avec la balle, et tout le monde était sauf. Au tour de David Meurant de se sacrifier à la perfection, faisant avancer les deux coureurs. Après un BBI à Martinez, Young frappait un ballon sacrifice dans la gauche pour créer l’égalité. \n\nLe deuxième base des Templiers allait de nouveau hanter la défense rouennaise en 7ème manche. Il frappait une solide flèche vers le lanceur que Perez ne pouvait contrôler pour un coup-sûr au champ intérieur. Le scénario était alors classique : amorti sacrifice de Sébastien Hervé…. Sénart prouvait qu’il était à l’aise aussi bien dans le « small ball » quand dans les coups de canon. Puis David Meurant suivait avec un double d’un point. Après un nouveau BBI à Martinez (et l’arrivée sur la butte de R.Perez) Young frappait un simple dans la droite pour remplir les buts, la balle tombant entre David, Piquet et Bert. Le frappeur suivant, Fessy cognait au sol, la balle rebondissait très haut, Scalabrini en chargeant derrière le lanceur n’avait d’autre choix que d’effectuer un jeu spectaculaire pour le retrait en 1ère, mais Meurant en profitait pour donner à son équipe une avance de 5-3. \n\nC’était trop pour l’attaque rouennaise, totalement amorphe, et Sénart se mettait dans une position très favorable avant le 4ème match, présenté demain à 11 heures au stade Saint-Exupery.\n\n\nLes équipes\nSénart : Benhamida (4), Hervé (6), D.Meurant (5), Martinez (2), Young (3), Fessy (7), Blesoff (8), A.Meurant (9), J.Brelle (7), S.Meurant (1)\n\nRouen : Js. Bert (9), Piquet (DH), Scalabrini (6), Hagiwara (8), Marche (2), David (3), Dubaut (5), Gauthier (DH), Peron (7), K.Perez (1)\n