Europe: un fauteuil pour trois

| Publié par | Catégories : Non classé

{Europe: un fauteuil pour trois}\n\n\n\n \n_ Le week end du 18/19 septembre les Huskies avaient noté « play offs ». Finalement, ce sera Coupe d’Europe. La faute a un mauvais parcours en République tchèque en juin. Xavier Rolland, le président rouennais explique. « Derniers de notre poule européenne cette année, après avoir figuré ces trois dernières années dans le dernier carré, nous sommes contraints à disputer la poule de barrage avec deux champions d’Europe B. Le vainqueur gagnera un billet pour la Coupe d’Europe A en 2011. Les autres joueront en B ».\n\n_ Rouen rêvait de disputer le Final Four à Barcelone en ce mois de septembre. Il faudra se contenter d’une poule de barrage. Pas moins important. \n\n_ Il faudra donc terminer premier de ce barrage. Il faudra pour cela vaincre les Alligators de Solingen et les Croates de Karlovac. Présentation. «{ Karlovac, on les a rencontré à Prague en 2005. On avait perdu en prolongation et ils avaient ensuite remporté la Coupe d’Europe A, la Coupe CEB (l’équivalent de l’Europaligue en football). Ce sont les champions de leurs pays et ils comptent de nombreux internationaux} ». Karin, Gales, Nenadic, Kresnik, Goldstrom… Ils étaient tous cet été aux championnats d’Europe. A cela il faut ajouter leur as vénézuélien Carlos Tovar, nommé MVP de la Coupe d’Europe B et leur infielder américain Evan Miles (University of Mississippi).\n\n\n

{De gauche à droite, les lanceurs Nils Hartkopf, André Hugues et le manager américain Andy Fleischacker (Solingen)}
\n\n_ Le second adversaire des Huskies, ce seront les Alligators de Solingen, qui dominent actuellement le championnat d’Allemagne avec 24 victoires pour seulement quatre défaites. Le club de la Rhénanie du Nord Westphalie compte plusieurs internationaux qui ont remporté a médaille de bronze aux derniers championnats d’Europe en juillet dernier, comme l’infielder Dominik Wulf ou les lanceurs Nils Hartkopf et le gaucher André Hugues. L’attaque est menée par les étrangers, le short stop américain Evan Porter (Ex Phillies en A) et le 2me but australien Paul Rutgers. Le troisième étranger est le lanceur gaucher américain Joshua Rickards. \n« {Cela va offrir aux amateurs de baseball en France l’occasion de voir du très bon baseball durant trois jours à Rouen. J’espère que les supporters viendront de tous les clubs du Nord Ouest et de Paris. Nous aurons besoin d’eux.} »\n \n\n\n\n{Robin Roy « Nous aurons besoin de tout le monde »}\n_ Entretien avec le manager de Rouen\n\n\n\nRobin Roy, comment voyez vous cette Coupe d’Europe ? \n_ Un beau défi. Depuis notre montée en groupe A nous n’avons jamais été rétrogradés ni joué de barrage. Il y aura un peu de pression. Mais l’envie de maintenir la place et de refaire une compétition de ce niveau l’an prochain prendra le dessus.\n \n\nComment allez vous aborder cette compétition ? \n_ Sereinement. ll faut être concentré mais détendu pour bien jouer au baseball. Nous avons eu une période difficile avant la trêve, j’attends un sursaut d’énergie et de fierté de la part des joueurs présents en septembre.\n \nQue savez vous de vos adversaires ? \nPas grand chose, si ce n’est que les Croates ont toujours 1 ou 2 bons étrangers. On les avait rencontrés à Prague, où ils étaient venus avec leur équipe nationale. L’attaque nous avait fait cruellement défaut et cela nous avait coûté le match. Les allemands seront je pense comme la plupart des équipes allemandes, c’est à dire, des joueurs au gros physiques avec une bonne attaque. J’ai lu un article sur leur coach, qui dit avoir beaucoup de profondeur sur le monticule. Si c’est le cas, ils seront difficiles à battre sur 4 jours.\n \nQuatre matchs en quatre jours, c’est un sacré défi ? \nCe sera la même chose pour tout le monde. L’équipe la plus constante, remportera cette compétition. Nous aurons besoin de tout le monde. Nous prendrons également plusieurs joueurs de N1, il faut les emmener près du terrain afin qu’ils prennent de l’expérience. Chacun devra contribuer au succès de l’équipe, ce ne sera pas l’affaire de 2-3 joueurs.\n \n\nL’équipe sortira de la trêve d’été alors que les allemands ont repris depuis un mois. Ce sera un handicap ? \nOui. Même si nos joueurs ont participé au championnat d’Europe, on a vu lors de ce tournoi que les Allemands étaient prêts à performer. Il faut plus que de l’envie pour gagner des matches. Et la préparation ne peut se résumer à 2-3 semaines, elle s’étale sur l’année voir sur plusieurs années. Notre préparation sera évidemment trop courte, mais nous avons des joueurs talentueux, à eux de s’exprimer et de le démontrer. \n \n\n\n\n\n{Retrouvailles}\n27 juillet dernier à Stuttgart- L’Allemand Dominik Wulf tombe dans les bras du lanceur André Hugues. \nL’Allemagne vient de battre la France 10 à 9 lors des championnats d’Europe fin juillet. Les deux coéquipiers de Solingen seront à Rouen mi septembre. Ils croiseront quelques Bleus qui ont participé à ce France Allemagne: Gauthier, Bert, Hagiwara, Marche et Lefèvre étaient \naussi sur le terrain. \n \n\n \n\n