Elite : Rouen reprend le collier à Paris

| Publié par | Catégories : Non classé


\n[Rouen vs PUChttp://www.facebook.com/event.php’eid=115972015094255&index=1]\n
\n\nAprès avoir été contraints au chômage technique en raison de l’éruption islandaise, c’est en mini-bus que les Huskies vont rejoindre Paris ce dimanche pour affronter le PUC. \n_ « Pershing n’est pas notre terrain préféré, il donne parfois lieu à des rebonds étranges, mais il rappelle de bons souvenirs à nos joueurs qui ont usé leurs fonds de pantalon sur les bancs de l’INSEP », sourit le coach François Colombier.\n\nIl en sera à son deuxième aller-retour vers la capitale en quelques jours, puisqu’il a récupéré vendredi Aaron Hornostaj et Mark Terrana, arrivés en ligne directe de Toronto, non sans avoir tremblé jusqu’à la dernière minute en raison des incertitudes dans le ciel européen. « Ils sont bien arrivés, ils sont ravis d’être en France, ils ont adoré notre terrain, et Mark nous a promis un home-run ce week-end ! ». \n\nL’équipe se met donc doucement en place, entre blessés qui reviennent au jeu et recrues qui arrivent.\n_ Les Huskies savent cependant qu’ils n’auront pas la tâche facile face à des parisiens pleins d’enthousiasme et qui ont montré qu’ils savaient faire parler leurs bâtons dimanche dernier à Montigny « J’ai gagné trop de matches avec Flavien Peron et Nicolas Dubaut pour ne pas savoir qu’ils sont capables de faire très mal. Comme Douglas Rodriguez, un des meilleurs cogneurs du championnat, qui a frappé fort contre nous en pré-saison. Il y aura aussi l’arrivée de Ian Young sous les couleurs pucistes.\n_ On se sentira un peu en famille, mais cela ne nous empêchera pas de chercher à respecter notre plan de vol, qui prévoit de s’imposer deux fois à Pershing » { *} , confie le coach rouennais, qui craint aussi que ses joueurs soient un peu rouillés. Une semaine sans jouer, même si les entraînements ont été très intenses, c’est toujours un handicap. Surtout en début de saison, quand les joueurs ont besoin de repères, de sensations.\n_ « Nous enchaînons ensuite avec des matches contre les équipes de haut de tableau, et la Coupe d’Europe n’est que dans 5 semaines. Les évènements se précipitent, et il faut gérer cette montée en gamme ». \n\nLes rouennais ne seront toujours pas au complet, puisque si Kenji Hagiwara a repris l’entraînement, il n’est pas encore revenu totalement à son meilleur niveau, Robin Roy est blessé au mollet et Mathieu Brau souffre toujours d’une déchirure aux adducteurs.\n_ D’autre part pour la première fois depuis cinq ans, Keino Perez manquera à l’appel. Le lanceur rouennais se rend en effet aux Pays-Bas pour assister au mariage de son beau-frère en ancien adversaire sur les terrains néerlandais et européens, René Cremer.\n_ « Tout cela est compliqué, c’est très frustrant de ne pas pouvoir aligner sa meilleure équipe, cela oblige aussi à jongler entre les effectifs N1 et Elite, bref c’est un début de saison difficile au niveau de l’organisation », regrette François Colombier. \n\nMême si les absents sont nombreux, les Huskies ne seront pas démunis pour autant, et enverront à la bagarre Anthony Piquet dans la premier match, pour ce qui sera ses débuts officiels avec les Huskies. Giovanni Ouin startera le match 2, et la relève sera assurée par Mathieu Crescent et Joris Bert. \n\n
\n- [NotePbP<-] {(*)} {A noter que vous pourrez suivre dimanche en direct (play by play) la rencontre Puc vs Rouen ici } \n