Elite : Rouen n’aime pas le tie-break

| Publié par | Catégories : Non classé

\n

crédit Dav Id
\n\nPour fêter le début des internationaux de France de tennis, Huskies et Templiers se sont offerts deux tie-break, avec à chaque fois le même résultat, une victoire de Sénart (7-6, 6-5).\n\nLes deux rencontres ont eu d’ailleurs un scénario très semblable. Poussée de Rouen en début de match , remontée des Templiers, prise d’avantage par les Huskies dans le tie-break, et victoire finale de Sénart.\n\nDans le match 1, les deux lanceurs partants (Crystal et Brelle) ont fait la loi pendant trois manches, avant que l’attaque rouennaise se mettre à exploser d’un seul coup. Un feu d’artifice de deux triples (Piquet, Hagiwara), un simple (Marche) et surtout un long circuit de trois points de David Gauthier. On pouvait penser que les Huskies s’étaient mis subitement en configuration européenne en marquant ces 4 points, mais le feu d’artifice tourna ensuite au pétard mouillé. \n\nMathieu Brelle se sortait d’abord de la difficulté en retirant Hérichard et Brau sur trois prises, avec au passage le retrait d’Hagiwara au marbre sur un squeeze play raté. Le lanceur de Sénart faisait le travail jusqu’à la 9ème manche, en ne cédant que deux hits et aucun point. \n\nDu côté rouennais, Crystal lançait les 6 premières manches en ne donnant que 2 hits, 1BB, 1HP et 9K. Il cédait sa place à Perez en 7ème, et tout allait se compliquer pour Rouen. BB à Atkison simple de Martinez, BB à Paturel pour remplir les buts, triple de Lorienne dans la droite qui nettoyait les sentiers, et ballon sacrifice de M.Brelle. 4-4, tout était à refaire. \n\nRouen se donnait un espoir en 9è avec Hagiwara en 2 et Crystal en 1. Bert frappait un simple dans la gauche, Hagiwara était poussé au marbre, mais le relai de J.Brelle le retirait largement.\n\nOn allait donc en extra-inning, dans lequel Rouen marquait deux fois, avec des BB à bases pleines concédés par Franklin. Au tour des Templiers de répliquer. Eux aussi se retrouvaient avec les buts remplis et deux retraits. Atkinson frappait dans la droite pour deux points, et la balle échappait à Joris Bert après un rebond difficile, permettant à Franklin de marquer le 7ème point décisif.\n\nDans le match 2, A.Piquet était opposé à Meurant. Rouen prenait les devants en 2ème manche, avec trois points résultant de 3 hits et une erreur. Sénart répliquait par un home-run d’Atkinson, puis Rouen marquait une nouvelle fois en 5ème après un double de Benedek et un simple de Bert.\n\nSénart profitait des largesses rouennaises en 6ème pour recoller au score. Après deux retraits, Lorienne frappait une faible balle bondissante, Luc Piquet chargeait, mais son lancer échappait à Crystal en 1ère base, et deux points marquaient. \n\n\n
Samuel Meurant (crédit Dav Id)
\n\nA.Piquet laissait sa place après 6 manches (3R,1ER, 5 hits, 4K, 3BB). Johnson entrait au monticule, accueillit par un simple de Baylot, une erreur sur un bunt de Brown, un sacrifice parfait de Franklin, un BB Hanvi et un simple d’un point d’Atkinson. 4-4, tout était encore à refaire.\n\nLe tournant du match survenait en 7ème manche. Les Huskies frappaient deux simples (Piquet et Johnson). AU bâton, David Gauthier. Sur le premier lancer, il frappait un très solide roulant dans les mains d’Atkison, qui serrait la ligne de 3. Le Templier touchait son coussin, lançait en 2 à Brown pour le deuxième retrait, et Brown relayait à Paturel en première pour un sensationnel triple jeu. \n\nOn se retrouvait en tie-break à 4-4. Après deux retraits, Luc Piquet envoyait Yohan Bret au marbre sur un simple pour donner l’avantage à Rouen.\n\n\n
Martin Johnson (crédit Dav Id)
\n\nSénart répliquait en remplissant les buts après un BB à Brown, alors que K.Perez était entré au monticule en relève à Johnson (3IP, 1ER, 2 hits, 4K, 3BB). Franklin fendait l’air pour le 1er retrait. Hanvi, peu en réussite au bâton (1 en 10 avec 7K) frappait un roulant à l’arrêt-court. Une belle balle à double-jeu pour finir le match victorieusement. L.Piquet trouvait Hagiwara(qui jouait en 2ème base, une position défensive inhabituelle pour lui, traduisant les difficultés des Huskies avec leur effectif), mais le lancer du rouennais filait hors de portée de Crystal. Au lieu du « game ending double play », deux points marquaient pour Sénart qui balayait les Huskies. La victoire revient à Atkinson, qui a relevé Meurant en 8ème.\n\nDes rouennais qui n’ont été guère rassurants à une semaine de la coupe d’Europe, avec plusieurs jeux offensifs ou défensifs hésitants ou mal exécutés. Il faudra sérieusement hausser le niveau mental, physique et technique pour prétendre jouer un rôle à Parme. \n\n{Championnat de France Élite 2011}\n\n\n|#| Equipe | Matchs | Gagnés | Perdus | Moyenne |\n|1|Savigny |14|12|2 |.857|\n|2|Sénart |16|12|4|.750|\n|3|Montpellier |14 |9 |5 |.642|\n|4|Rouen |16|10 |6|.625|\n|5|PUC |16|6| 10 |.375|\n|6|Pessac |16|8|8 |.500|\n|7|Toulouse |16|5| 11 |.312|\n|8|Montigny |16|0|16 |.000|\n\n\n_ Montpellier a perdu deux matchs par forfait face au PUC: {« Présence de R. WARE, sans respect du délai de 8 jours lors d’une mutation extraordinaire : défaites par pénalité »}\n\n\n