Elite : Rouen en finale

| Publié par | Catégories : Non classé

{Rouen bat Montpellier 6 à 4}\n\n\n|MONTPELLIER|2|0|1|0|0|1|0|0|0|4|10CS|3E||||||||\n|ROUEN|2|1|0|0|1|0|2|0|-|6|8CS|0E|||||||\n\n\nMONTPELLIER\n_ T.Langloys (7)\n_ Moschetti (6)\n_ A.Cros (8)\n_ Erickson (3)\n_ Felices (DH)\n_ G.Cros (5)\n_ Mayeur (2)\n_ P.Langloys (4) puis Massé\n_ Haras (9)\n\n_ French (1) puis Andrades\n\n\nROUEN 76\n_ Hagiwara (4 puis 8)\n_ Scalabrini (6)\n_ Piquet (5 puis 4)\n_ Bougie (8) puis Perez (1)\n_ Marche (2)\n_ Gauthier (3)\n_ Peron (7)\n_ Le Guillou (9)\n\n_ Dubaut (1 puis 5)\n\n\n\n\nLes Huskies de Rouen se sont qualifiés pour leur troisième finale consécutive, la quatrième en cinq ans, non sans avoir tremblé face à une équipe de Montpellier qui n’a jamais lâché prise.\n\nPour preuve, les Barracudas sont entrés tout de suite dans le vif du sujet avec un double de Moschetti, un double d’un point de A.Cros et un simple d’un point d’Ericksson. Les Huskies allaient répliquer du tac au tac, un double de deux points de Bougie poussant Hagiwara et Scalabrini au marbre. Pour la quatrième fois en quatre matches, les rouennais marquaient deux fois en première manche.\n\nRouen prenait les devants en 2ème manche, après deux retraits. Hagiwara frappe un faible ballon qui tombait entre Erickson et P?.Langloys. La balle roulait en champ droit et le rouennais en profitait pour filer en 2. Il allait en 3 sur une balle passée, pendant que Scalabrini soutirait un but sur balles. Les Huskies exécutaient ensuite à la perfection le double vol pour marquer leur troisième point. \nAu tour de Montpellier de répliquer : long double dans la droite de T.Langloys, et double de A.Cros. Rouen s’en sortait par un double jeu, mais le score était égal, et le restait après quatre manches. \n\nEncore une fois, Rouen pensait prendre l’avantage en cinquième en profitant de deux erreurs de la défense de Montpellier. Mais les Barracudas égalisaienten 6ème, laissant même passer plusieurs occasions dans cette manche. Cela commençait par un but sur balles à A.Cros, et un simple d’Erickson, qui était retiré d’extrême justesse en tentant de se rendre en deux. Felices frappait un simple qui poussait Cros au marbre pour l’égalité 4-4. Puis G.Cros frappait un long double au champ droit, mais Felices était coupé au marbre par le superbe relai Le Guillou – Scalabrini – Marche. Mayeur était ensuite retiré lui aussi d’un rien sur un roulant à l’arrêt court. \n\nRouen allait enfin creuser un avantage plus conséquent en septième manche. Après deux retraits, French concédait deux buts sur balles à Marche et Gauthier, puis cédait sa place au monticule à Andrades, qui atteignait Peron pour remplir les buts. Le Guillou frappait un ballon à l’entre-champ centre qui permettait à deux points de venir marquer. \nMais Montpellier pensait toujours au cinquième match. Perez remplaçait Dubaut au monticule. Après un retrait, deux simples et un but sur balles remplissaient les buts. G.Cros frappait un faible ballon derrière l’arrêt-court, mais Dany Scalabrini réussissait du bout du gant à se saisir de la balle. Puis Mayeur frappait un solide roulant que Gauthier bloquait pour le troisième retrait. C’était cette fois fini pour Montpellier, qui démarrait bien la 9ème manche par un but sur balles à Massé, mais Perez retirait les trois frappeurs suivants pour conclure le match.