Elite : La parole au monticule

| Publié par | Catégories : Non classé

Trois lanceurs Huskies (Ouin 5 IP, Crescent 1 IP et R.Perez 1 IP) se sont succédés au monticule pour lancer un match sans point ni coup-sûr de 7 manches face à Toulouse. Seuls Brieuc Mallet (HP en 2ème manche) et Max Gigout (erreur en 7ème manche) se sont rendus sur les sentiers, mais ne sont jamais allé plus loin que la première base. Seuls 23 frappeurs toulousains se sont rendus au bâton, soit deux de plus que le minimum.\n\nLa défense rouennaise a été des plus solides, notamment Randy Perez, très occupé au 3ème coussin avec pas moins d’un retrait et de 7 asssists, soit 8 des 18 premiers retraits. Le vénézuélien est ensuite venu finir le matche en dernière manche avec notamment deux strike-outs.\n\nGiovanni Ouin a excellé pendant les 5 premières manches, avec un total de 55 lancers seulement. Il finissait sa journée de travail par son premier et seul strike-out du match. \n\nLes rouennais étaient ravis de retrouver Jamel Boutagra au jeu après son sérieux accident et son opération de la mâchoire. Ils l’ont fêté à leur manière, avec un point en première manche, produit par David Gauthier, puis une poussée de 7 points en 2ème, qui tuait définitivement le suspens. Les Huskies envoyaient 13 frappeurs à la plaque dans cette manche, frappant 6 hits, un sacrifice fly, et profitant d’un BB, une interférence et deux erreurs. Mathieu Crescent était à son avantage dans cette manche avec un long double dans la gauche bon pour trois points produits. \n\nL’intensité offensive retombait ensuite d’un cran, les Huskies se contentant de rajouter un point en 4ème (BB à Bert avec les buts remplis) et un autre en 5ème (ballon sacrifice de Gauthier).\nEn dehors des lanceurs rouennais, l’attaque a elle aussi bien fonctionné avec 12 hits. Scalabrini (3/4), David (2/2) Crescent (3/3) ont notamment fait parler leurs bâtons.\n\nLes Huskies présentaient une formation quelque peu remaniée avec Olivier Israël en 1ère base et Romain David dans la gauche. Quatre des neuf partants étaient titulaires en N1 l’an passé : Crescent, Bert, Sochon et Israël. Ils ont été rejoints par Quentin Becquey en fin de match. La promotion interne fait toujours recette à Rouen. Seul petit souci, Jordan Bert a quitté le match en 7ème manche après s’être frappé une balle sur la cheville. \n\nAvec cette défaite, conjuguée à la double victoire des Barracudas contre Clermont, Toulouse est éliminée des play-offs. On connait maintenant les quatre équipes de la phase finale : Sénart, Rouen, Savigny, Montpellier. Ces quatre-là étaient déjà demi-finalistes en 2007. \n\nLes rouennais ont pour leur part conforté leur seconde place et restent sur 10 victoires consécutives. Ils affronteront dimanche prochain à Chartres le leader Sénart (toujours sans terrain, donc obligé d’évoluer à l’extérieur) avec à la clé la possibilité en cas de double victoire de s’emparer de la première place du classement pour la première fois de la saison. \n\nLes équipes :\n\n{Toulouse} : Morgavi (4), Medina (6,1), Rougé (7) puis Azirar (7), Gigout (2), Mallet (3), Dechelle (8), Paradinas (9, 5), Garcia (5,6), Boutagra (1) puis Vesque (3)\n\n{Rouen} : Piquet (4), Crescent (8,1,5), Scalabrini (6), Gauthier (2), R.Perez (5,1), David (7,9), Israël (3), Sochon (DH) puis Couton (7), Bert (9,8) puis Becquey (8). \n\n\n- A lire également sur rouenbaseball76.com : résumé du 1er match