Elite: Opening day dans les médias

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\n\n\n\n\n {A la conquête du 5e titre} \n\n\n\n\n\n\nLa saison des Huskies démarre demain à Toulouse. Les Rouennais comptent décrocher un 5e titre de champion.\n\n\nLa préparation\n\nLes Rouennais étaient aux Pays-Bas les 22 et 23 mars pour peaufiner leur préparation avant le coup d’envoi de la saison. Bilan : quatre matchs, deux victoires (contre les Belges de Namur et les Allemands de Cologne), un nul face aux Door Trident et une défaite contre les autres Hollandais d’Utrecht. Les Huskies ont fini 2e du tournoi. « Nos lanceurs sont prêts, nos frappeurs aussi. » assure l’entraîneur-joueur québécois Dany Scalabrini. La température glaciale a pourtant posé des problèmes aux Huskies. Notamment dans le secteur défensif. « C’est délicat de jouer avec les mains gelées! On n’est pas au point défensivement mais nous n’avions pas souvent accès au terrain d’entraînement. On se réglera avec le début du championnat.» Les Rouennais s’étaient déjà bien mis dans le bain en affrontant Savigny et Montigny quelques semaines auparavant lors du tournoi de Montigny. « Les joueurs ont vraiment hâte que la saison redémarre. Ils n’attendent que ça depuis septembre! »\n\n\nLes recrues\n\nLes Huskies ont recruté deux étrangers: l’américain Jason Kosow, lanceur droitier de 26 ans venu de Nashua Pride (ligue Can-Am) et le Vénézuélien Randy Pérez, arrêt court de 26 ans et frère de Keino, le lanceur rouennais. Ancien joueur de Toulouse (2006), Perez évoluait en ligue amateur du Vénénuéla la saison passée. Il sera du déplacement à Toulouse. «Il est en pleine forme. Ses dernières statistiques sont très bonnes », explique Scalabrini. Kosow devra patienter une semaine de plus pour renouer avec la compétition. « Il est très pro dans sa préparation.» Côté français, les Huskies ont parié sur Jean-Baptiste Couton (lanceur de Montigny, N1) et Laurent Aoutin (receveur-lanceur de Compiègne, N1), joueurs de 23 et 29 ans « aux portes de l’équipe de France » selon Xavier Rolland, président des Huskies. Pour le reste, pas de changement (hormis les départs de Victor Barbenes, Karl Mejlholm et Sébastien Bougie). « La priorité était de conserver nos jeunes. Nous sommes extrêmement sollicités.»\n A l’image de David Gauthier, receveur, contacté par des clubs hollandais et allemands, et qui reste finalement à Rouen.\n\n\nLes objectifs\n\nChampion de France, Vainqueur du Challenge de France et finaliste de la coupe d’Europe des clubs champions en 2007, les Huskies vont avoir du mal à faire mieux cette saison. « Notre objectif numéro un est d’obtenir un 5e titre de champion en six ans. Il faudra faire attention à Senart qui a recruté la plupart des piliers français. Savigny reste solide et Montpellier dispose de jeunes qui arrivent à maturité», avance Rolland. «On veut aussi remporter le Challenge de France (NDLR: du 30 avril au 4 mai à Clermont). » Un trophée qui qualifierait les Rouennais en coupe CEB, « la petite coupe d’Europe ». « Notre ambition est d’être européen chaque année. Remporter ce challenge nous enlèverait de la pression à mi-saison. » Le parfum de la coupe d’Europe des clubs champions, que les Huskies vont disputer en juin à Grosseto, en Italie, est plus enivrant (Rouen était arrivé en finale l’an dernier, une première dans l’histoire).\n« Les journaux Italiens croient encore à un accident! » Rolland n’en fait pas un objectif prioritaire mais espère accrocher les demi-finales. «Il faudra enchaîner les exploits. Le premier match contre les Allemands de Mainz sera déterminant. » Dernier objectif: poursuivre la formation des jeunes Huskies. L’an dernier, Joris Bert avait tapé dans l’Å“il des Dodgers.\n\nRaphaël Ferber