Elite: Et maintenant Tenerife !

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nRouen : Joris Bert (9 puis 8), Marche (2), Scalabrini (6), Piquet (4), Hagiwara (8) puis Jordan Bert (9), Peron (7), Dubaut (5), Israël (DH puis 5), Roy (1), puis Stanton puis Dubaut\n\nSavigny : Peyrichou (4), Dal Zotto (6), Lemestre (7 puis 1), Huff (1) puis Pickett, Rousseau (3), Ferreira (5), Boyer (9), Touahri (2), Goniot (8), Huff (1) puis Lemestre puis Dal Zotto\n\nLes Lions de Savigny ont souhaité à leur manière la bienvenue au nouveau lanceur des Huskies, TJ Stanton, avec une 6ème manche de 5 points et 4 hits. Ce n’était pas tout à fait la journée des lanceurs étrangers, puisque l’américain de Savigny, Steven Huff, a pour sa part été accueilli par trois points des Huskies dès la première manche.\nDans ce match, les attaques ont dominé les lanceurs, et les Lions de Savigny ont confirmé que leur alignement offensif serait des plus redoutables tout au long de la saison. Les Huskies ont eu pour leur part de la difficulté face à Pierrick Lemestre, entré en relève en 4ème manche, et qui a bien fait.\n\n\n\n\n\nRouen : Joris Bert (8), Marche (2), puis Israël (5), Scalabrini (6), Piquet (4), Gauthier (5 puis 2), Peron (7), Dubaut (3), Jordan Bert (9), Miet (DH), Sochon puis Perez\n\nMontigny : Lefevre (6), Duchossoy (5), Launay (8), A.Couton (4), Coopgen (DH) puis Hérard, Hardiller (3), Karson (DH), Fondop (9), Bret (7), Mayeux (2), Berrebi (1) puis JB Couton (1)\n\nSochon et Perez ont causé bien des soucis à la jeune attaque de Montigny, à laquelle les trois renforts américains annoncés pour le début de saison feront beaucoup de bien. Les rouennais se sont bien ajustés face aux lancers de Berrebi et de leur ancien coéquipier Jean-Baptiste Couton, et ont joué un match sérieux et efficace. Du côté des Cougars, Lefevre et Duchossoy ont montré leurs qualités en défense, prouvant que Montigny serait une équipe avec laquelle il faudra compter cette année.\n\nLes frappeurs rouennais ce dimanche \n_ Joris Bert 4/6\n_ Marche 0/5\n_ Scalabrini 1/8\n_ Piquet 3/6\n_ Israel 0/4\n_ Gauthier 3/7\n_ Peron 4/7\n_ Hagiwara 1/3\n_ Dubaut 2/5\n_ Jordan Bert 0/3\n_ Miet 0/2\n\nLes lanceurs rouennais\n_ Roy, 4 IP, 3 R, 1 ER, 5 H, 1BB, 4 K\n_ Stanton, 3 IP, 5R, 5 ER, 6 H, 2BB, 3K\n_ Dubaut 1 IP\n_ Sochon 3IP, 3K\n_ Perez 4IP, 2H, 6K\n\n\n{RÉACTIONS}\nFrançois Colombier, manager\n_ « On a senti tout au long de ces matches amicaux l’équipe monter en puissance, en concentration, en envie de bien faire. Les points positifs sont de plus en plus nombreux, chacun prend conscience de son rôle, de ce qu’il doit apporter au collectif. Tout le monde a pu travailler et montrer ce qu’il pouvait apporter à l’équipe. Mais rien ne remplace l’odeur de la compétition. Dans une semaine, à Nettuno face à Tenerife, on entrera dans une autre dimension. Il faudra hausser l’ensemble de son niveau de jeu et de son intensité. Je suis persuadé que l’équipe en est capable. Un mot sur TJ Stanton qui a été secoué par la puissance attaque de Savigny, ainsi que Robin Roy, d’ailleurs. Leurs lancers étaient trop hauts, pour plusieurs raisons techniques. C’est un détail qui ne doit pas nous inquiéter outre mesure. Enfin, je voudrais remercier Toulouse et Montigny de nous avoir accueillis pendant ces matches de pré-saison. Nous avons pu nous préparer dans d’excellentes conditions ». \n\n\nTJ STANTON, LANCEUR\n_ Je trouve que nous avons une bonne équipe. Les joueurs s’entendent très bien, on voit qu’ils sont très amis et cela aide énormément un groupe. Les gars sont solidaires et il n’ y a pas d’attitudes négatives après un strike out ou une erreur. Il y a une bonne alchimie.\n\n_ Le niveau de jeu semble être au même niveau que le championnat senior en Australie ou au Québec. Ce qui est une belle performance car ces deux pays ont une histoire et une culture baseball bien plus ancienne. \nJ’ai trouvé que le niveau des équipes était assez comparable, mais à Rouen, nous avons une meilleure qualité de pitching et nous avons aussi beaucoup plus de profondeur dans notre lineup. \n\n_ Je n’ai pas très bien lancé aujourd’hui, mais c’était ma première compétition depuis 5 mois. Le baseball est ce genre de jeu où avoir eu à affronter un jeune de 12 ans n’aurait pas fait de différence aujourd’hui. Un mauvais lancer peut être frappé, un bon, même les meilleurs ont de la difficulté à le faire.\n\n