Elite, Journée 1, les comptes-rendus

| Publié par | Catégories : Non classé

Match 1 : Rouen 5 – Montigny 1\nAprès que le nouveau président de la FFBS Didier Seminet ait lancé un strike pour lancer la saison, les Huskies entraient en action, puisqu’après une longue bataille de 12 lancers, Luc Piquet souhaitait la bienvenue à Justin Fry en championnat Elite en frappant un double au centre. Mais le lanceur-vedette des Cougars se reprenait aussitôt en retirant sur trois prises Lefevre et Bert, puis forçait Marche à frapper un faible ballon dans la droite.\n\nC’est également à coups de doubles que Montigny s’attaquait à Keino Perez. En deuxième manche, Couton en frappait un puis après deux retraits, au tour de Mayeux de cogner un coup de deux buts pour ouvrir la marque.\n\nLes deux lanceurs neutralisaient ensuite les attaques. Les deux équipes plaçaient des coureurs sur les sentiers, en position de marquer, parfois même en 3ème base, mais sans que le score n’évolue. Les Cougars avaient une bonne occasion de creuser l’écart en 6ème manche, avec Schmitthauesler et Dovigo en 2 et 3 avec un seul retrait, mais un ballon au catcher (Couton), puis un roulant en 3ème base (Coopman) mettaient fin à la manche.\n\nLes Huskies avaient tremblé, les Huskies allaient réagir en 7ème manche, alors que Fry commençait à montrer quelques signes de fatigue, les Huskies le forçant souvent à aller loin dans le compte. Après un retrait, Gauthier frappait un simple, suivi par un autre simple de Becquey. Gauthier filait en 3, et Anouar en profitait pour frapper un ballon sacrifice. Egalité. BB à Benedek pour suivre, et simple d’un point de Ramelet. Le base de line-up des Huskies, a forte connotation N1 2009, avait fait le travail, d’autant plus que Benedek profitait d’un wild pitch pour porter le score à 3-1, et que Piquet frappait un très solide triple qui permettait à Ramelet de marquer tranquillement le 4ème point. \nPerez cédait sa place à Crescent qui allait être solide pendant 3 manches, bien aidé à son arrivée sur la butte par un superbe jeu de Joris Bert. Avec un coureur en 1ère, Launay frappait une flèche dans le trou. Bert sprintait, se saisissait de la balle en pleine course, puis lançait une prise en 1ère base pour doubler Lafeuille, qui s’était trop avancé. Les Huskies ajoutaient face à Neuman un point en 8ème, produit par Becquey avec Marche en 3, et se tiraient du piège ignymontais en s’imposant 5-1.\n\n| ||123|456|789||R|H|E|\n|ROUEN ||000|000|410||5|7|2|\n|MONTIGNY ||010|000|000||1|6|1|\n\n_ W : Perez 1-0\n_ L : Fry, 0-1\n_ Sv : Crescent, 1\n\n\nMatch 2 : Rouen 16 – Montigny 8\nLes lanceurs avaient été relativement dominants dans le 1er, les frappeurs se sont vengés dans le 2ème. Profitant d’un Giovanni Ouin en mal de contrôle (2BB en 1ère manche, et un wild pitch ), et d’une erreur de défense, les Cougars repartaient à l’assaut avec courage en marquant 2 fois d’entrée de jeu. Les Huskies n’allaient cette fois pas attendre pour répliquer. \n\nCe fut tranquillement en 2èe manche (un point sur 2 erreurs), puis plus violemment en 3ème avec une poussée de 3 points face au starter Duchossoy, et 5 hits dans la manche. 3 autres points s’ajoutaient en 4ème pour faire bonne mesure. Les Huskies relâchaient l’étreinte, mais gardaient leur adversaire dans les cordes, même si le score passait de 10-2 à 10-6. \n\nL’attaque rouennaise se remettait en marche pour creuser l’écart, avec pour couronner la journée un home-run de deux points de Bert en 8ème. Ce même Bert lançait le 7 et 8è manche, puis Becquey finissait le match en retirant Ehrt sur trois prises. \n\n| ||123|456|789||R|H|E|\n|ROUEN ||016|302|220||16|15|3|\n|MONTIGNY ||200|220|020||8|6|4|\n\n_ W : Ouin 1-0 \n_ L : Duchos. 0-1\n\n—-\n\n\n_ En étant la seule équipe à remporter ses deux matchs, Rouen prend la tête du Championnat de France Elite 2010.\n\nRésultats de la 1ère journée\n- TOULOUSE vs SAVIGNY: 6 – 9 et 5 – 4\n- MONTPELLIER vs SENART: 2 – 13 et 6 – 5\n- MONTIGNY et ROUEN: 1 – 5 et 6 – 16\n- PUC: exempt\n\n\n\nProchaine journée: dimanche 18 avril\n\n- ROUEN vs TOULOUSE\n- MONTIGNY vs PUC\n- SAVIGNY vs SENART\n- MONTPELLIER: exempt