D1 : Panthères contre Huskies, ca va rugir !

| Publié par | Catégories : Non classé

\n

{Owen Ozanich (au centre) a accueilli Paquette (à gauche) et Smith (à droite), à leur atterrissage à l’aéroport}
\n\n\nIls sont arrivés ce jeudi matin, très tôt. L’un en provenance de Philadelphie, l’autre de Sydney. Ethan Paquette et Mathew Smith ont posé leurs affaires sur les rives de la Seine. Juste le temps de faire connaissance avec leurs nouveaux coéquipiers avant de découvrir la Division 1 française dès ce dimanche à Pessac. « {Je ne tiens plus en place, j’ai hâte de jouer}, confiait Mat Smith. {La saison en Australie} (il jouait pour les Adelaïde Bite, dans le championnat pro australien){ s’est terminée il y a un mois et la compétition me manque. Je suis très heureux d’être ici et je vais tout donner pour aider les Huskies à atteindre nos objectifs. J’ai suivi les premiers matchs sur Internet. L’équipe a bien commencé le championnat, mais c’était très frustrant de ne pas participer…}». Pour Paquette, c’est l’heure des retrouvailles avec son vieux pote de l’Université du Vermont, Owen Ozanich. « {Avoir joué aux côtés d’Owen durant nos deux années universitaires en NCAA reste un super souvenir et j’ai hâte de le retrouver sur le terrain avec le maillot de Rouen. J’apprécie le lanceur, mais aussi l’homme. On va s’éclater !} » \n\n_ Keino Perez, le manager rouennais, lui ne cache pas sa satisfaction. Son effectif s’étoffe. Les deux joueurs, deux gros bâtons annoncés, viendront renforcer une attaque rouennaise déjà efficace, avec une moyenne de .340 lors des six premiers matchs. Rouen est d’ailleurs actuellement la 2me meilleur attaque (derrière le PUC) avec Aponte .476, Piquet .417 (avec 6 doubles en 10 hits), Gleeson .381, Marche .375, Bert .333… Renforcé par Smith et Paquette, le lineup rouennais devrait être « fatigant » pour les lanceurs adverses. « {J’attends d’eux qu’ils performent en attaque et en défense} (Smith tournera SS/2B et Paquette 3B/1B), {mais j’attends aussi beaucoup d’eux en matière de leadership. Ils doivent être des modèles dans leur investissement et leur comportement. Ils doivent nous tirer vers le haut.} »\n\n\n\n_ Le début des deux rouennais sera l’une des attractions de cette quatrième journée qui verra Rouen se déplacer à Pessac. « {On se méfie de Pessac, qui vient de battre deux fois Montpellier}, reconnaît Xavier Rolland, le Président rouennais. {Mais peu importe l’adversaire, on va rester dans le même esprit, on regarde surtout ce qu’on fait, on doit continue à bosser sérieusement et à se préparer pour la Coupe d’Europe.}» \n\n_ L’adversaire du jour tentera de relever un défi, être la première équipe a faire trébucher Rouen en ce début de saison (6 matchs, 6 victoires). Pour cela, les Panthères compteront sur Patrice Briones , le vétéran gaucher toujours aussi dominant sur la butte (14.1IP, 1.26ERA, 11H, 8BB, 17K, OBA.212). Il devrait être avec Tyler Maxwell (ERA 3.54) l’un des deux lanceurs partants. Côté attaque, la menace viendra de Besson (.444), de Bouchard (.364) ou de Beckmann (.350). \n\n{LE RÉVEIL DES GROS ?}\n\n_ Sur les autres terrains, le choc de la journée se déroulera à Montpellier entre un vice champion de France en difficulté (1 seule victoire en 6 matchs) et un PUC qui n’avait plus paru aussi conquérant depuis 2000 (année du dernier titre de champion de France des Parisiens). Pucistes et Rouennais aimeraient s’imposer deux fois ce dimanche avant de se retrouver pour une magnifique affiche entre leaders invaincus le dimanche 22 à Rouen. Mais Montpellier ne peut plus laisser échapper de matchs, sous peine de se retrouvez déjà en grosse difficulté dans la course aux play ofs. Les Barracudas 2021 ont ils du caractère ? Réponse dimanche. \n_ Sénart ne compte pas décrocher dans la foulée de Rouen et du PUC. Avec l’arrivée de deux nouveaux américains, Brandon Cruz (arrêt court) et Steve King (lanceur), tous deux âgés de 24 ans (Farmingdale State College, près de New York), les Templiers sont au complet et affichent leurs ambitions. Toulouse devra présenter un meilleur visage que face à Rouen lors de la dernière journée pour espérer ne pas revenir bredouille de son déplacement. \n_ On suivra aussi l’un des grands convalescents de ce début de saison, Savigny (1 victoire, 5 défaites). Les Lions doivent impérativement s’imposer deux fois à Beaucaire pour sortir de cette mauvaise spirale et ne pas douter. \n_ Beaucaire qui présentera son nouveau lanceur américain Alex Ingram, 23 ans, ex Macalester college (ERA 2011 2.49 en 68.2 innings (73 hits, 22 runs dont 19 mérités, 15 BB et 59 K). Record de 8-1. Première saison sénior. En 2010, son ERA était de 3.05 avec une fiche de 4-2). \n