Coupe d’Europe: Rouen commencera contre Tenerife !

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\n\n {CALENDRIER} \n\nLundi 30 mars\n- Regensburg – Nettuno\n- Amsterdam – Anvers\n- Tenerife – Rouen\n\n\nMardi 31 mars\n- Nettuno – Tenerife\n- Anvers – Regensburg\n- Rouen – Amsterdam\n\n\nMercredi 1er avril\n- Nettuno – Amsterdam\n- Anvers – Rouen\n- Tenerife – Regensburg\n\nJeudi 2 avril\n- Nettuno – Anvers\n- Tenerife – Amsterdam\n- Regensburg- Rouen \n\n\nVendredi 3 avril\n- Anvers – Tenerife\n- Rouen – Nettuno \n- Amsterdam – Regensburg\n\nsamedi 4 avril\n- FINALE (1 match)\n\n\n

{AMSTERDAM}
\n\n\n
{ANVERS}
\n\n\n
{NETTUNO}
\n\n\n
{REGENSBURG}
\n\n\n
{ROUEN}
\n\nhttp://www.nettunobaseball.net/] \n- Amsterdam L&D\n- Rouen 76 Huskies\n- Tenerife Marlins\n- Regensburg Legionäre\n- Anvers Royal Greys\n\n {RÉACTIONS} \n\n- François Colombier, manager\n_ {Avec la nouvelle formule à poule unique de 6 clubs, il ne fallait pas s’attendre à avoir la tâche facile. C’est la Coupe d’Europe, c’est le plus haut niveau…\n\n_ Nous allons retrouver des vieilles connaissances comme Tenerife, ce qui est le signe que Rouen est désormais un habitué des joutes européennes.\n\n_ En regardant les adversaires un par un on voit que tout les matches seront extrêmement compliqués, mais que nous aurons notre chance dans chaque rencontre. Amsterdam est une équipe hollandaise, donc en valeur absolue plus forte que nous, mais les Pirates sont sans doute un peu moins dangereux que Kinheim. Nettuno sera chez lui, avec la volonté de gagner sur ses terres, mais le baseball français n’a plus aucun complexe face au baseball italien. Tenerife, comme je l’ai dit, on connait, on est 1-1 contre eux, ce sera certainement un match très serré. Anvers, on connait aussi, et il ne faut pas rester sur le score de 8-0 de l’an passé. Les belges sont bien meilleurs que ne l’a indiqué l’écart final. Enfin Regensburg, nos amis de Sénart les ont emmené en extra-inning l’a passé, on sait donc qu’ils sont prenables, mais les Legionnaires sont plus forts que Mainz que nous avons difficilement battu l’an passé. Bref, c’est une semaine passionnante qui nous attend.\n\n_ Il y aura une vraie inconnue avec ce nouveau calendrier, début avril, quel sera exactement le degré de préparation des équipes ? Tout le monde est un peu dans l’inconnu, et peut-être que cela favorisera un resserrement des valeurs.\n\n_ On va donc commencer par Tenerife, c’est plutôt intéressant, car les Marlins font partie des équipes que nous devons battre pour espérer terminer à la meilleure place possible. On commencera à être fixé sur nos possibilités après ce premier match.On va maintenant réfléchir à la rotation des lanceurs, qui jouera un rôle déterminant dans cette compétition. \n\n\n_ Il faut rester humble mais confiant face à l’ampleur de la tâche qui nous attend. Pour l’instant il est trop tôt pour se fixer des objectifs, on va voir comment va se passer la préparation dans les trois mois qui viennent.} \n\n- Xavier Rolland, président\n_ {Quel beau cadeau de Noël ! Ça fait saliver. C’est un très beau plateau. On va découvrir de nouveaux adversaires, comme Regensburg ou Amsterdam… \n_ On savait que ce serait très relevé, on n’est donc pas surpris. ca va être un privilège de jouer cette compétition. On va y aller avec le même état d’esprit… On a été dans le dernier carré les deux dernières fois, on a un statut à défendre. Maintenant, la formule change.. On rencontre tout le monde et c’est une formule qui va favoriser les gros. mais on sera là et on va continuer à bousculer la hiérarchie. On a hâte d’y être.} \n\n\n\n- keino Perez, lanceur et assistant coach\n_ {On le sait, l’une des clés de ce genre de compétition, c’est la récupération. Vous jouez 5 matchs de très haut-niveau en 5 jours. Il faut donc avoir des joueurs prêts physiquement. Et puis le facteur déterminant, c’est bien sur la rotation des lanceurs. Et une fois encore, je vais être très positif en parlant de l’équipe. Physiquement, nos joueurs sont capables de performer et de gérer 5 matchs dans la semaine. Nous avons aussi des lanceurs qui récupèrent très vite et qui peuvent s’il le faut remonter sur la butte après une seule journée de repos. Je ne suis pas certain que toutes les équipes puissent dire la même chose. Elles ont toutes de très bons joueurs, de très grands lanceurs, mais certains de ces lanceurs peuvent avoir besoin de quatre jours avant de revenir. C‘est comme le Challenge de France, tout le monde peut battre tout le monde.} \n\n\n\n\n{Dans l’autre Coupe d’Europe}\n\nLundi 30 mars\n- Sénart – Barcelone\n- Bologne – San Marin\n- Kinheim – Brno\n\nMardi 31 mars\n- Barcelone – Kinheim\n- San Marin – Sénart\n- Brno – Bologne\n\nMercredi 1er avril\n- Barcelone – Bologne\n- San Marin – Brno\n- Kinheim- Sénart\n\nJeudi 2 avril\n- Barcelone – San Marin\n- Kinheim – Bologne\n- Sénart – Brno\n\nVendredi 3 avril\n- San Marin – Kinheim\n- Brno – Barcelone\n- Bologne Sénart\n\nsamedi 4 avril\n- FINALE (1 match)\n\n\n\n