Challenge : le parcours des rouennais

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\n\nRouen b. Toulouse 15-0\n\nLes rouennais prennent tout de suite la mesure des toulousains avec 3 hits, un hit by pitch puis un nouveau coup-sûr pour commencer le match. 3 points seront marqués avant un sacrifice de Luc Piquet et de nouveaux hits signés Marche et Combe. La machine rouennaise est bien en place, même si les toulousains avaient commencé par un hit de Jonathan Dechelle, retiré ensuite en deuxième base sur pick-off.\n6-0 après une manche, c’est plus qu’il n’en fallait pour Owen Ozanich qui va tranquillement dérouler au monticule, lançant 5 manches, ne donnant qu’un seul coup-sûr, aucun but sur balle et 7 strike out. \n\n\n\n

{Owen Ozanich vainqueur contre Toulouse et Savigny}
\n\nLes rouennais produisent cinq nouveaux points en 3ème manche avec de nouveau une pluie de coup-sûr, puis en rajoutent 4 en 5ème pour assurer les 15 points d’avance qui permettent de mettre un terme au match. Dans cette orgie de 15 hits, David Gauthier se distingue avec 2 en 4, 1HR et 4 RBI. Oscar Combes frappe 3 en 4, (3 RBI) et pas moins de 5 autres rouennais cognent 2 hits. \n\nRouen b. Pessac 18-1\n\nL’orgie offensive se poursuit pour les Huskies avec 12 hits et 17 buts sur balles contre Pessac. Si le score n’était que de 1-0 après 2 manches, ce n’était qu’une question de réglages avant que les bâtons rouennais ne reprennent leur marche en avant et sonnent de frappes les lanceurs des Panthères. Joris Bert signe un 3 en 4 avec 3 RBI, Jordan Crystal un 2 en 6 avec 4 RBI, Luc Piquet un 3 en 4 avec 3 RBI. Au monticule rouennais, Keino Perez sort après 4 manches sans point ni coup-sûr, il est relevé par Guillaume Hérichard qui signe la victoire en 3 manches et un point mérité.\n\nRouen b. Sénart 6-5\n\nLes deux équipes sont qualifiées pour la demi-finale, et gardent leurs meilleurs bras au chaud. Mais plus le match avance, plus l’envie de gagner se fera forte entre deux les deux grands rivaux, et l’explication fut tendue et de qualité jusqu’à la fin. Sénart ne traîne pas pour entrer en action quand Frederic Hanvi catapulte le lancer de Joris Bert de l’autre côté de la clotûre du champ droit. Un peu secoué, le gaucher rouennais accorde un BB au frappeur suivant, Julien Brelle, avant de se reprendre et de contraindre Lundell à frapper dans un double-jeu. Bert sera ensuite dominant pendant les 4 manches suivantes, ne concédant qu’un BB en 13 frappeurs. \n\n\n
{Joris Bert}
\n\nLes rouennais ont du mal face à Jamel Boutagra qui ne donnent des hits qu’après deux retraits en 1ère et 2ème manche. Rouen prend les devants en 4 sur un double de Bert suivi d’un autre double de Gauthier , un simple de Luc Piquet et un mauvais lancer. \nLa course poursuite est enclenchée quand Sénart reprend les devants en 6ème manche sur un long double de Lundell qui envoie Hanvi au marbre, puis un simple productif du nouvel arrivant chez les Templiers, Nicklas Melin.\n\nLe suspens monte encore d’un cran au retour des Huskies au bâton. Bert frappe un simple, et retiré en tentative de vol, Thomas est atteint par un lancer, et sur un compte plein, Gauthier frappe une claque de deux points dans la gauche. Sénart ne lâche rien, et égalise immédiatement. Avec 1 retrait et Lorienne en 1ère base, Samer dépose un amorti, Joris Bert tente un retrait difficile en 2, la balle file au champ centre, et tout le monde est sauf. S.Meurant est retiré sur trois prises, puis Hanvi frappe son 3ème hit du match pour pousser Lorienne au marbre. Thomas entre en relève pour retirer J.Brelle sur un faible ballon en 1ère base.\n\n\n
{Maxime Lefevre}
\n\n
{Rickey Thomas, de dos, relève Joris Bert}
\n\nEn 9ème manche, rien n’est marqué, même si Sénart crée le danger avec un coureur en 2 et 2 retraits. Martinez est appelé comme frappeur d’urgence, il soulève un long ballon dans la droite que Joris Bert capte à la piste d’avertissement.\n\nOn s’en va en extra-inning, comme lors du précédent affrontement entre les deux équipes, qui avait vu Sénart s’imposer à deux reprises. Les Templiers entament d’ailleurs très bien la 10ème manche en exécutant un double vol parfait qui place Samer et Martinez en position de marquer. Hanvi recçoit un BBI C’est alors un des tournants du match. J. Brelle frappe un ballon sacrifice, Samer va marquer, Martinez file en 3, mais il est retiré sur un jeu d’appel. Deux retraits, coureur en 2, Rouen donne un nouveau BBI à Lundell, puis Melin est retiré sur une flèche au champ centre facilement captée par Crystal.\n\nLes rouennais répliquent en remplissant les sentiers sur un amorti parfait de Crystal qui pousse Ozanich en 3 et Lefevre en 2. Bert est au bâton, il frappe une flèche dans la droite, un point rentre, J.Brelle jongle un peu avec la balle, c’est suffisant pour que Lefevre poursuive sa course au marbre et inscrive le point vainqueur.\n\n\n
{Joris Bert a produit le point vainqueur en extra inning}
\n\nRouen b. Montpellier 3-1\nLes deux équipes ont des chances en début de match. Montpel lier laisse deux coureurs sur les sentiers en 1ère manche, quand Mayeur est retiré sur trois prises, puis Rouen ne profite par de deux erreurs de la défense des Barracudas qui place Crystal en 3 et Bert 2 quand Thomas est retiré sur trois prises et Piquet sur un roulant à l’arrêt court. \n\nLes erreurs reviendront hanter les Barracudas en 3ème manche. Après un HP à Lefevre et un simple de Crystal, Bert frappe un roulant en 3ème base. Vicente touche son coussin pour le premier retrait, mais rater son relai en deuxième base, permettant à Crystal de filer en 3 et Bert de se retrouver en 2. Rickey Thomas fait le travail sur un ballon sacrifice dans la gauche qui donne le premier point aux rouennais. \n\nCrystal est efficace aussi au monticule, bien aidé par sa défense qui tourne un beau double jeu 5-4-3 en 4ème manche. Les deux lanceurs sont dominants, les strike-outs se succèdent et la pluie commence à tomber. Rouen se donne un peu d’air en 6ème manche sur un simple de Bert et un long double de Thomas. Luc Piquet frappe un simple productif donnant une avance de 2-0. \n\n\n
{Joris Bert}
\n\nChez les rouennais, A.Piquet entre en relève à un Crystal dominant (6 IP, 0R, 3 hits, 3BB, 6K). Après une belle 7ème manche, le lanceur rouennais cède un point en 8ème après deux retraits rapides (K à G.Cros et Didier). Zuaznabar reçoit 4 balles ainsi qu’Anthony Cros et Mayeur frappe une line-drive d’un point. Vicente frappe ensuite une balle qui bondit au-dessus du gant d’Anthony Piquet, mais Ozanich en 2ème base a bien suivi, et relaye tout juste à temps en 1ère pour le 3ème retrait.\n\nRouen, sous la menace, réagit sur un BB à Bert et après deux retraits, un double le long de la ligne de 3 signé Luc Piquet qui envoie son coéquipier au marbre pour un important 3ème point. Montpellier ne lâche rien après deux retraits, avec un double de Lapinsky, mais G.Cros ne peut rien faire d’autre que frapper un fly au centre qui envoie Rouen en finale.\n\nRouen b. Savigny 6-4\n\nPour la première fois de la saison, les Huskies alignent leur équipe type avec l’arrivée de Kenji Hagiwara. Du côté des Lions, on renforce la défensive à l’avant-champ avec Ikenaga à l’arrêt-court, ce qui a pour conséquence de pousser DeBlanc sur le banc, la balle étant donnée à l’américain Cooper. Rouen envoie Owen Ozanich au monticule.\n\nLes Huskies menacent en première avec un Crystal déchaîné qui frappe un simple et vol deux bases, mais doit s’arrêter en 3. Les deux lanceurs ne donnent pas grand-chose aux frappeurs adverses jusqu’à la 5ème manche. Ferreira est atteint par un lancer, puis retiré en 2 sur le roulant de Touhari. Après deux retraits, Dussart frappe un simple dans la droite, malgré une longue course et un plongeon vers l’avant de Joris Bert qui ne peut conserver la balle dans son gant.\n\n\n
{Rickey Thomas et maxime Lefevre se jettent sur cette balle pour faire le retrait}
\n\n\n\nCe point aura pour conséquence de réveiller l’attaque rouennaise, qui va secouer Cooper comme jamais il ne l’a été depuis son arrivée dans le championnat français. Après un retrait, Marche frappe un simple et va en 3ème base sur le hit-and-run parfaitement exécuté par Quentin Becquey. Hagiwara se présente au bâton, il frappe un solide roulant vers la 3. Ferreira plonge, capte la balle, et lance vers le marbre. Son relai touche le casque de Boris Marche en pleine course, le point rentre, Becquey va en 3 et Hagiwara en 2. C’est un tournant du match, car ensuite, Lefevre (simple, RBI), Crystal (simple, 2RBI), Thomas (double, 2RBI) assommeront le lanceur des Lions, qui quittera le monticule en 6ème manche, remplacé par J.Dussart. \n\n\n
{Rickey Thomas}
\n\nLes rouennais ne respireront qu’une seule manche, avant le come-back des Lions. Après un retrait, Ferreira frappe un simple, et DeBlanc suit par un long triple à la cloture. Salado le fait marquer avec un simple. Sur une balle bondissante, Dussart est sauf grâce au mauvais relai de Thomas. Deux coureurs sont en position de marquer, et Rouen fait appel à A.Piquet. Guaye l’accueille avec un simple. Dussart marque, Salado essaie de le suivre, mais le relai de Crystal du champ centre est parfait, et le retrait est effectué au marbre. Savigny a laissé passer sa chance, d’autant qu’Anthony Piquet retire Dal Zotto sur un fly out. Rien ne se passe en 8ème,puis Savigny revient à l’assaut en 9ème, après deux retraits. Salado est atteint par un lancer, Dussart, décidemment intraitable à la frappe et au monticule, frappe un simple. Guaye se retrouve à la batte, il regarde passer deux balles avant de soulever un haut ballon au champ intérieur que Luc Piquet va capter. C’est fini, Rouen a conservé le titre du challenge de France. \n\n\n
{Comme en demi-finale, Anthony Piquet est venu sauvegarder l’avance rouennaise et décroche un 2me save avec 2 hits en 2.2 manches lancées}
\n\n\n\n\n