Beau duel de lanceurs

| Publié par | Catégories : Non classé

Les lanceurs ont eu leur mot à dire dans l’affrontement entre les Huskies et les Barracudas, première levée d’un face à face décisif pour l’attribution d’une place en finale.\n\nL’australien Matthew Blackmore, sa rapide à 84 mph et sa splitter dévastatrice, Keino Perez, son change-up plein de mordant et ses lancers bas et précis, ont rendu la vie difficile aux frappeurs adverses. \nLes rouennais ont fait la différence en milieu de match, après avoir placé des coureurs sur les buts dans les quatre premières manches, mais sans faire preuve d’opportunisme, un peu comme contre Savigny voilà quinze jours. En première manche, coureur en 3 et 1 avec deux retraits, Piquet frappe avec un compte de 0-2 une solide flèche au champ droit captée facilement par Mathieu Lapinsky. Même situation en 3ème manche, Piquet est encore au bâton, frappe un solide roulant que Kelly va chercher loin à gauche pour effectuer un long relai et devancer le rapide coureur rouennais. En 4ème manche, Peron frappe un double dans la droite après un retrait, puis il tente le vol de 3, et est retiré sur un jeu serré et un relai précis de Mayeur. \n\nPendant que Rouen pousse en vain, Montpellier ne parvient pas à se mettre en position de marquer. Perez retire les 8 premiers frappeurs avant de concéder un simple sur un bunt bien posé par Haras. En 4ème manche, après un retrait, Cros soutire un BB (le seul du match donné par Perez), mais la défense fait el travail ensuite. \n\nLe tableau de marque va bouger en 5ème manche. . Les Barracudas tentent de réagir par Maurette qui frappe un simple puis vole la 2, mais Andrades et Haras ne parviennent pas à créer l’égalité. Les rouennais, cette fois, sauront enfin se montrer décisifs. Scalabrini est atteint par un lancer pour commencer. Le bunt est demandé à Hagiwara, qui le pousse vers le lanceur, et Blackmore a le temps de faire le retrait en 2. Gauthier est ensuite retiré sur une flèche, puis Piquet frappe une longue line-drive au champ centre pour un triple qui pousse Hagiwara au marbre.\n\nUn des tournants du match se déroule en 6ème manche. Après un retrait Langloys frappe une flèche au champ centre-droit. Peron plonge, mais ne peut capter la balle qui roule vers Hagiwara en couverture. Langloys tente de profiter du jeu pour filer en deux, mais il est coupé par le lancer précis d’Hagiwara. C’est une belle occasion laissée passer par Montpellier, et Langloys exprime sa frustration en bousculant Luc Piquet, une petite échauffourée qui n’ira pas bien loin. \n\nCette action prouve aux rouennais qu’ils ne sont pas à l’abri avec 1 seul point d’avance. Il faut plus. Peron est atteint par un lancer sur un compte de 0-2, et file en 2 sur l’amorti sacrifice de Dubaut. Bert, qui était jusque-là en grande difficultés face à Blackmore (0/3, deux K) frappe un simple qui envoie Peron au marbre. Sur le jeu, Bert, va en 2, puis marque quand Scalabrini frappe une flèche qui passe au dessus de la tête de Langloys au champ centre. Le score est de 3-0 et les Huskies commencent à un peu mieux respirer.\n\nMais les Barracudas ne lâchent pas l’affaire, et vont mettre à contribution la défense rouennaise, qui va bien soutenir son lanceur. \n\nC’est Marche qui retire Lapinsky en tentative de vol en 7ème avec 1 retrait. C’est Peron qui va chercher une belle frappe de Kelly dans la gauche avec un coureur en deux en 8ème manche. C’est enfin Hagiwara qui prive Cros d’au moins un double en 9ème avec une longue course et une belle saisie à la piste d’avertissement. Il ne pouvait plus rien arriver aux Huskies, et sur le 99ème manche de Perez, Mayeur frappe une flèche que Bert saisit pour mettre fin au match. \n\n