Alexandre Sochon quitte les Huskies

| Publié par | Catégories : Non classé

Alexandre Sochon, après trois années passées sous les couleurs des Huskies, va retrouver son club formateur, Les Andelys. Le passage du grand n°4 n’aura laissé personne indifférent au sein de meute. Par son caractère agréable, son sens de l’humour, son goût du collectif, et son talent aussi, il n’aura laissé que des bons souvenirs.\n\n\n\n_ Très rapidement surnommé « LA » (prononcé à l’américaine), Alexandre a tout d’abord fait ses classes au sein du groupe N1. Mais Keino Perez a vite remarqué le potentiel du jeune lanceur, et s’est attaché à le faire progresser, jusqu’à l’amener à devenir un élément essentiel de la rotation des Huskies. Aux côtés des Dubaut et autres Roy, le jeune lanceur des Andelys n’a fait aucun complexe, et s’est vite retrouvé aux portes de l’équipe de France. \nIl aimait aussi beaucoup quand il avait la chance de jouer en défense, et surtout de frapper, démontrant souvent à l’entraînement (un peu moins en match…) qu’il était capable de cogner très loin. \n\n_ Une équipe sera sans doute très contente du départ d’Alexandre, c’est Sénart, à qui le grand lanceur rouennais a causé bien des soucis dans les finales 2008 et 2009. Sa fiche parle d’elle-même : en trois matches, 0,95, 1-0, 1 sv, 19 IP, 7K, 3BB, .161 BAA. \n\n_ Alexandre a commencé à écœurer les Templiers dans le match #4 de la finale 2008. Il lance 8 manches d’exception, n’étant pratiquement jamais inquiété, et retirant par exemple les 9 derniers frappeurs à lui faire face dans les manches 6,7,8. En 9ème, après 111 lancers, il cède un simple à David Meurant sur un compte plein. Le coaching staff rouennais décide de finir la finale avec ses lanceurs étrangers, et c’est un Alexandre furieux qui regagne le banc de touche. Il aurait tant aimé finir le travail lui-même ! Cela aurait peut-être mieux valu, car Perez et Meljholm ne pourront faire mieux que laisser revenir Sénart dans le match, et ensuite l’emporter en extra-inning.\nAlexandre reprendra son rôle du « Templier-Killer » en 2009. Dans le match n°2, il endosse le costume du closer pour mettre fin à un match très serré. Et dans le match 5, le match décisif, c’est un nouveau récital du lanceur, 8 manches, 1 seul point encaissé. \nTotalement intégré dans le groupe Elite, Alexandre s’imposera comme starter en début de saison 2009, avec d’excellentes performances. Il startera même en Coupe d’Europe contre les belges d’Anvers, avec du succès, sauf contre le gros frappeur canadien Bell. Des pépins physiques vont hélas contrarier sa fin de saison. \n\n_ Mais en trois saisons, Alexandre a remporté trois titres de champion, un challenge de France et participé à deux Coupes d’Europe des champions A. Ce ne sont pas tous les baseballeurs français qui peuvent en dire autant. Mais Alexandre avait aussi un autre gros projet en tête, celui de se marier, et même selon quelques indiscrétions, d’être père de famille. Bravo Alexandre pour tout ce que tu as fait avec Rouen, et bonne chance pour la suite ! \n\n\n\n